Actualités

Linxo est enfin parvenu à répondre à l’une des plus grandes attentes des professionnels

capture écran du site de Linxo

Linxo, cet agrégateur de comptes bancaires français est une référence auprès des PME et du secteur entrepreneurial en général. N’empêche cependant que depuis un bon bout de temps, ces professionnels y ont vu une lacune persistante qu’ils aimeraient bien voir disparaitre. Mission accomplie si l’on croit les nouvelles publiées récemment.

Les établissements bancaires français sont soumis à de lourdes pressions en cette période de confinement

Logo de la Banque Palatine à lyon, France

Dans sa lutte contre la propagation du Coronavirus, la France est soumise au confinement obligatoire depuis le 17 mars dernier. Pour autant, les agences bancaires restent ouvertes, étant qualifiées d’OIV (opérateurs d’importance vitale). L'organisation du travail s’avère être plus compliquée qu’en période normale. Sans oublier la rassurance des agents et les mesures de protection qui devraient être au point.

Les néobanques monétisent leurs services pour se valoriser

service client neobanque

Concurrents frontaux des établissements traditionnels grâce à leurs politiques tarifaires agressives, les néobanques cherchent à rentabiliser leur modèle économique en monétisant leurs services. Il faut savoir que jusqu’ici, ces nouvelles banques dématérialisées ne sont pas encore rentables, malgré le volume colossal des investissements, dont elles bénéficient.

Déclin du cash, mais essor ralenti des paiements dématérialisés en France

Jeune homme paie en cash

Une récente enquête menée par OpinionWay sur le thème « Les Français et les paiements dématérialisés » révèle que les Français utilisent de moins en moins les billets de banque et les pièces de monnaie. Mais si les solutions dématérialisées s’imposent comme l’alternative au cash, leur généralisation rencontre encore certains obstacles.

L’évolution du marché des télécoms accélère la transformation des opérateurs européens

capture ecran du site Orange Bank

Une centaine d’opérateurs télécoms évoluent actuellement sur le marché européen. À titre de comparaison, les États-Unis en comptent seulement 4, rattachés à de grands groupes. Les acteurs du secteur sur le Vieux Continent doivent donc utiliser plusieurs leviers pour s’imposer dans cet environnement hautement concurrentiel. Ils sont par ailleurs contraints de se réinventer dans un domaine en pleine mutation.

Le confinement contribue à démocratiser les services des banques digitales

usage services bancaires en ligne

Depuis plusieurs semaines, la pandémie de Covid-19 a fortement ébranlé le monde de la finance. Ce phénomène se traduit surtout par l’effondrement des principaux marchés boursiers. Les banques centrales s’efforcent ainsi de limiter les retombées économiques de cette crise. Les consommateurs, de leur côté, peuvent continuer d’accéder aux services bancaires via les plateformes numériques des nouveaux acteurs du secteur.

Les néobanques veulent séduire les consommateurs dès leur plus jeune âge

capture écran du site Revolut

Fortes du succès du digital banking, les Fintech s’intéressent de plus en plus à des formules innovantes et tout aussi prometteuses, comme le teen banking. Le concept permet entre autres de fidéliser les clients très tôt, même dès l’enfance. Concurrentiel, ce marché compte déjà de nombreux acteurs tels que Xaalys, Kard, Kador, Morning Jump ou encore Nickel Jeune.

Comment les banques participent-elles à la lutte contre le coronavirus ?

Souriante jeune femme tenant une carte de crédit et en tapant sur un ordinateur portable.

Les banques étant considérées comme des commerces essentiels, leurs agences restent ouvertes malgré les mesures de confinement mises en place pour lutter contre la propagation du Covid-19. Cela dit, la FBF encourage l’accès aux services bancaires à distance. D’ailleurs, il est actuellement possible d’effectuer l’essentiel des opérations courantes sur le site des établissements.

Pixpay réussit un tour de table de 8 millions d’euros en vue de son expansion en Europe

Carte bancaire de la banque Pixpay

Cherchant à se renforcer, à s’implanter dans d’autres pays d’Europe et à développer de nouvelles offres, Pixpay s’est vu accorder 8 millions d’euros de la part de ses investisseurs. La néobanque française se démarque de ses homologues en ciblant une clientèle très jeune (mineurs et jeunes adultes).

La banque centrale indienne déploie son plan de sauvetage pour Yes Bank

capture ecran site Yes Bank

Face à la crise traversée par Yes Bank, la RBI (banque centrale indienne) a demandé au gouvernement d’imposer un moratoire à l’établissement avant de lancer un plan de sauvetage. Cette mesure d’urgence est prévue par l’article 45 de la loi de 1949 sur la réglementation bancaire et est entrée en vigueur le 5 mars dernier.

Les néobanques européennes intègrent désormais la rentabilité dans leur projet de développement

femme en train d'utiliser les services bancaires en ligne

Les néobanques sont connues pour avoir de la peine à rentabiliser leur activité. Cela dit, elles réussissent souvent à impressionner par leur capacité à séduire les consommateurs et à convaincre les investisseurs. Ces acteurs envisagent désormais d’utiliser ces leviers pour atteindre la rentabilité sur le moyen terme, à commencer par cette année pour certains.

La banque centrale norvégienne a fait baisser son taux directeur à cause de la pandémie de coronavirus

Banque en Norvège

La Norvège est reconnue comme un pays pétrolier de premier plan sur le marché international. De ce fait, la tendance à la baisse des cours du pétrole affecte nécessairement l’écosystème local. La banque centrale du royaume a donc pris des dispositions pour bénéficier d’une certaine marge de manœuvre face à l’urgence sanitaire mondiale actuelle.

Les clients en quarantaine peuvent toujours gérer leur argent via les services bancaires en ligne

Jeune Femme en quarantaine

Le 12 mars 2020, l’agence Reuters a recensé 126 000 cas confirmés dans le monde et plus de 4 600 décès dus au Covid-19. La Chine et l’Italie ont appliqué des mesures de quarantaine strictes pour endiguer l’épidémie. D’autres pays commencent également à s’y mettre. Dans ce contexte, les banques américaines rappellent les avantages apportés par les services en ligne.

Chez Orange Bank, un simple selfie pour ouvrir un compte en ligne instantanément

capture ecran du site Orange banque.

Finies les longues et fastidieuses démarches pour ouvrir un compte bancaire auprès d’Orange Bank. Simple et rapide, la procédure de souscription est désormais instantanée. Plus besoin de fournir une multitude de pièces justificatives, comme les quittances de loyer, ou de se rendre en agence pour activer son compte. Il suffit de se munir de son Smartphone, de lancer l’application de la banque mobile et de se prendre en photo, et c’est tout. Grâce à la technologie de reconnaissance faciale, le nouveau souscripteur sera immédiatement authentifié.

La Banque centrale européenne s’est préparée en cas de quarantaine due au Covid-19

Banque centrale européenne à frankfurt, Germany

La BCE (Banque centrale européenne), qui est basée à Francfort, compte actuellement près de 3 700 employés. L’institution a récemment testé le télétravail pour l’ensemble de son personnel travaillant en Allemagne. Elle entend ainsi anticiper les éventuelles mesures de confinement mises en place à cause de l’épidémie actuelle de Covid-19.

Pas de changement de tarifs pour cette année dans les banques en ligne

Jeune couple utilise une carte de crédit pour faire du m paiement en ligne

Maintenant que le gel des frais bancaires n’est plus d’actualité, beaucoup d’observateurs pensaient que les banques allaient profiter de l’occasion pour augmenter leurs tarifs. En effet, des hausses sont constatées sur quelques services, mais globalement, les tarifs sont restés au même niveau, en particulier chez les banques en ligne.

Les néobanques européennes s’adaptent tant bien que mal aux contraintes du marché américain

Dès applications bancaires en ligne sur un smartphone

Pour les acteurs économiques européens, les États-Unis ont toujours représenté un grand défi en raison des spécificités des réglementations et des consommateurs locaux. Ces derniers se distinguent entre autres par une différente approche du secteur bancaire et une relation atypique avec l’argent. De ce fait, les néobanques européennes ont dû adapter leurs stratégies à ce marché incontournable.

Une néobanque peut gagner en efficacité grâce à un datawarehouse sur Cloud

Datawarehouse sur Cloud.

Contrairement aux particuliers, les clients professionnels des banques numériques ont besoin de services supplémentaires pour assurer le bon fonctionnement de leur activité. Il peut notamment s’agir d’outils d’aide à la comptabilité ou à la création d’entreprise. Pour une néobanque, ces solutions impliquent l’utilisation d’une technologie assez performante pour traiter rapidement une énorme quantité de données.

Un Français sur 10 dit « oui » aux néobanques

Une femme tenant sa carte bancaire et entrain de téléphoner

Les néobanques sont en train de renforcer leur position dans le secteur financier, doucement mais surement. Une enquête datant de la fin de l’année dernière émet la conclusion selon laquelle environ 10 % des Français détiendraient un compte au sein d’une néobanque. La raison la plus fréquemment évoquée est que les tarifs sont largement plus intéressants que ceux des établissements traditionnels.

Boursorama fait toujours la course en tête

Logo de la banque Boursorama

La concurrence ne concerne pas uniquement les établissements traditionnels et les banques dites « nouvelle génération ». Les nouveaux acteurs, en l’occurrence les banques en ligne, se livrent également une bataille féroce entre eux pour gagner la faveur des particuliers. À la fin de l’année 2019, Boursorama survole les débats.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top