Actualités

ING France réalise une année 2018 « exceptionnelle » et se rapproche de l’équilibre financier

capture écran du site ING

À l’occasion de la présentation de ses résultats annuels pour 2018, ING France a annoncé être proche de l’équilibre financier. Elle continue de miser sur la qualité de la relation client pour devenir la banque principale du plus grand nombre et prévoit de se diversifier dans l’assurance.

À quoi ressemblera le secteur bancaire dans le futur ?

Des cryptomonnaies

Alors que les autorités financières japonaises soutiennent largement l’innovation de la cryptomonnaie en permettant une utilisation dans presque tous les secteurs de la grande distribution, en France, les consommateurs demeurent perplexes concernant l’adoption de ces nouveaux moyens de paiement. Toutefois, le cabinet Forester prévoit une croissance annuelle de 26 % pour les systèmes de paiement mobile d’ici 2022.

La jeune pousse berlinoise Raisin lève des fonds pour accélérer son développement

capture écran du site de Raisin

Raisin revendique actuellement 160 000 clients. Créée en 2012, la start-up berlinoise oriente les épargnants vers les banques qui offrent les meilleurs taux d’intérêt en Europe. Quelques semaines après N26, elle annonce une levée de fonds de 100 millions d'euros. L’opération a été menée auprès de PayPal, Ribbit Capital, Index Ventures et Thrive Ventures.

BNP Paribas dévoile les performances de ses filiales en 2018

Logo de la BNP Paribas

BNP Paribas a annoncé que sa filiale Hello bank! comptait pas moins de 400 000 clients en France et plus de 3 millions en Europe vers la fin 2018. Occupe-t-elle ainsi la troisième place du classement des banques en ligne ? Difficile à dire étant donné que les enseignes ne sont pas toutes transparentes concernant leur nombre de clients.

Orange Bank multiplie les nouveautés pour devenir un acteur majeur du secteur bancaire

capture écran du site Orange Bank

En un peu plus d’une année d’existence, Orange Bank a enregistré plus de 200 000 ouvertures de comptes. D’ici 2025, la banque mobile espère franchir la barre des 2 millions de clients. Pour les séduire, elle mise dès 2020 sur les outils digitaux et l’enrichissement de sa palette de solutions de financement et d’épargne.

Les professionnels sont nombreux à s’intéresser aux banques en ligne

réunion entre professionnels pour la banque en ligne

À l’heure actuelle, beaucoup de professionnels optent pour le statut d’autoentrepreneurs. Ainsi, en accord avec la législation parue en 2015, ces derniers sont tenus d’avoir un compte professionnel lié à leur activité. De ce fait, plusieurs d’entre eux choisissent de se tourner vers les banques en ligne qui proposent de nombreux avantages.

La Standard Chartered renforce sa présence en Afrique

capture ecran de la banque Standard Chartered

La banque en ligne a d’ores et déjà conquis l’Europe et les marchés occidentaux. Mais elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle part désormais à l’assaut de contrées plus lointaines, à savoir l’Afrique. Un défi qu’est prête à relever la banque britannique Standard Chartered alors que le continent n’est pas encore très avancé en matière de « révolution numérique ».

Certaines banques sont à la traîne dans la révolution numérique

Un homme qui se connecte sur son compte bancaire depuis son ordinateur

À l’heure où la digitalisation est devenue inéluctable, certains établissements bancaires ne parviennent pas à suivre la cadence et à mener à bien leur migration vers le numérique. L’agence de notation D-Rating a dévoilé la liste des bons et moins bons élèves en matière de révolution numérique.

La banque en ligne Monese souhaite augmenter le nombre de ses clients français

capture écran du site de Monese

Déjà présente à travers l’Europe, la banque en ligne Monese a annoncé récemment son intention de prendre une part plus importante sur le marché français. Elle doit donc se démarquer dans un secteur où les néobanques sont nombreuses et où la concurrence est rude. Néanmoins, le fondateur de l’établissement est confiant quant à ses chances de séduire le public français.

Orange Bank entreprend des modifications pour 2019

capture écran du site Orange Bank

Dans le monde concurrentiel du mobile banking, Orange Bank peine à se faire une place. Après des débuts optimistes, la néobanque a été rattrapée par de nouvelles banques en ligne. Afin d’attirer plus de clients pour cette année, elle repense ses services et souhaite proposer de nouvelles prestations pour se démarquer de la concurrence.

Malgré le succès commercial, les banques en ligne et mobiles ne sont pas encore rentables

Homme avec téléphone mobile, tablette numérique et de carte de crédit

Le coût moins élevé des services des banques en ligne explique leur succès auprès des particuliers, ces derniers cherchant à faire baisser leurs charges fixes pour un meilleur pouvoir d’achat. Près de 4,4 millions de personnes, soit un peu plus de 6 % des Français, possèdent un compte dans une néobanque. Mais malgré leur essor, ces acteurs ne parviennent pas à devenir rentables.

Les Français plébiscitent les applications bancaires selon App Annie

Un homme qui utilise une application bancaire

Dans le secteur bancaire, les Français tendent actuellement à inscrire la consultation des applications mobiles dans leurs habitudes de consommation. Justement, une compagnie américaine réputée pour délivrer des insights pertinents a révélé que le nombre de téléchargements s’est amélioré de 60 % en l’espace de deux ans depuis l’année 2016.

Boursorama Banque étend le paiement instantané gratuit aux comptes détenus dans des établissements tiers

paiement instantané

Le paiement instantané présente plusieurs avantages pour les utilisateurs, notamment sa rapidité et son accessibilité sur mobile. Mais pour les banques, sa mise en place implique des coûts élevés, ce qui explique le tarif également conséquent du service facturé à leurs clients. Sur ce point, Boursorama Banque se distingue des autres établissements en ligne en optant pour la gratuité de l’instant payment.

Les principaux changements apportés par le digital dans l’industrie bancaire

Une personne qui utilise une application de banque en ligne

Parmi les industries les plus impactées par le numérique, la banque figure certainement en bonne place. OpinionWay a réalisé une enquête sur le sujet à travers l’Europe pour le compte de l’Observatoire des usages du digital d’Orange. Le sondage met notamment en lumière le succès grandissant des acteurs mobiles et en ligne ainsi que du smartphone comme moyen de paiement.

La Société Générale soigne sa communication avec les clients

logo de la Société Générale

Déjà auréolée de 6 distinctions pour la qualité de son service client, la Société Générale compte apporter encore plus d’améliorations à son modèle commercial pour donner davantage de satisfaction à sa clientèle, aussi bien particulière que professionnelle. L’approche vise avant tout à accompagner de la manière la plus professionnelle possible toutes les démarches des clients.

Quelles sont les nouvelles offres accordées par Orange Bank en 2019 ?

capture écran du site Orange Bank

Pour l’instant, la banque digitale de l’opérateur Orange ne distribue pas encore de prêts immobiliers. Mais elle compte tout de même investir dans de nouveaux projets pour conquérir davantage de clients. Comme l’a énoncé le dirigeant d’Orange Bank lors de l’Observatoire des usages du digital, les usagers accèderont, cette année, à de nouveaux produits et services.

Gel des tarifs bancaires 2019 : les banques respectent leur engagement

gel tarifs bancaires 2018 2019

 

Le 11 décembre dernier, dans une atmosphère de crise sociale, le gouvernement a annoncé avoir trouvé un accord avec les banques pour que les hausses de tarifs bancaires en 2019 soient gelées.

Si dans un premier temps les banques ont dû annuler les mises à jour tarifaires 2019 qu’elles avaient déjà envoyées à tous leurs clients, elles ont, dans un second temps, publié de nouvelles plaquettes prenant en compte ce gel.

Nous avons analysé ces nouveaux tarifs bancaires à partir d’un profil de consommation* de services et produits bancaires, et le constat est sans appel : les banques ont joué le jeu du gel des tarifs et ont même profité de celui-ci pour baisser certains de leurs tarifs. 

En moyenne, nous constatons une baisse de 0,35%* du coût global de notre profil.

 

Baisse des cartes bancaires … à débit différé

Depuis plusieurs années nous observons que le coût des cartes à débit différé suivait une tendance à la baisse. Cette année encore les banques ont poursuivi cette stratégie avec une baisse de 0,91% en moyenne. Baisse provoquée principalement par une quinzaine de banques dont la diminution du coût de la carte classic à débit différé est comprise entre 2,38% et 12,77%.

  Carte bancaires Classic débit différé en 2018 Carte bancaires Classic débit différé en 2019

Evolution

Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes 46,00 € 44,00 € -4,35%
Banque Populaire Occitane 47,50 € 45,00 € -5,26%
Banque Populaire Val de France 48,70 € 44,50 € -8,26%
Crédit Agricole Alsace Vosges 47,50 € 44,50 € -6,32%
Crédit Agricole Aquitaine 44,00 € 42,00 € -4,55%
Crédit Agricole Atlantique Vendée 43,80 € 39,99 € -8,70%
Crédit Agricole Brie-Picardie 46,50 € 43,00 € -7,53%
Crédit Agricole Champagne-Bourgogne 44,90 € 43,00 € -4,23%
Crédit Agricole Charente-Périgord 46,45 € 45,00 € -3,12%
Crédit Agricole des Savoie 42,00 € 41,00 € -2,38%
Crédit Agricole Languedoc 46,00 € 43,00 € -6,52%
Crédit Agricole Normandie 46,00 € 41,00 € -10,87%
Crédit Agricole Normandie-Seine 39,00 € 35,00 € -10,26%
Crédit Agricole Toulouse et Midi-Toulousain 47,00 € 41,00 € -12,77%
Crédit Agricole Val de France 46,80 € 45,00 € -3,85%

 

Nous constatons la même tendance pour les cartes de niveau Premier/MasterCard à débit différé. Toutefois la baisse est nettement moins importante que pour les Classic puisqu’elle est seulement de 0,16%. Diminution provoquée par uniquement 4 banques sur les 116 proposant la carte (voir tableau ci-dessous).

  Carte bancaire Premier / MasterCard débit différé 2018 Carte bancaire Premier / MasterCard débit différé 2019 Evolution
Crédit Agricole Brie-Picardie 117,00 € 110,00 € -5,98%
Crédit Agricole Centre Ouest 109,00 € 99,00 € -9,17%
Crédit Agricole des Savoie 125,00 € 123,00 € -1,60%
Crédit Agricole Sud Rhône Alpes 127,00 € 122,00 € -3,94%

 

Retrait dans un distributeur automatique de billets (DAB) autre que celui de sa banque

Alors que la tendance de ces dernières années est de réduire le nombre de retraits gratuits effectués depuis un distributeur autre que celui de sa banque, 2 banques (sur les 116 banques analysées) ont augmenté ce nombre.

La nouvelle Caisse d’Epargne Grand Est Europe a profité de ce gel des tarifs bancaires pour offrir aux possesseurs d’une carte Visa Classic 4 retraits gratuits dans un DAB hors de leur banque. Tandis que le crédit Agricole Centre Loire propose 1 retrait supplémentaire gratuit.

 

Commission d’intervention : seule une seule banque baisse son coût

En 2018, les commissions d’intervention étaient facturées 8 euros chacune pour la grande majorité des banques, à l’exception des banques en ligne (Boursorama Banque, Fortuneo, Bforbank, ING, Hello Bank, etc.) qui ne la facturaient pas, et de quelques banques traditionnelles qui la facturaient entre 6,90 euros (La Banque Postale) et 7,65 euros (Crédit Mutuel Maine Anjou Basse Normandie).

Si certaines banques proposent de ne pas facturer plusieurs interventions dans le cadre de packages de services ou produits, ou si d’autres réduisent le coût unitaire pour les jeunes, aucune n’avait jusqu’alors décidé de baisser ce tarif.

C'est chose faite, puisque le Crédit Agricole Côte d’Armor a baissé, dans sa plaquette de janvier 2019, le coût de la commission d’intervention, la passant de 8 à 7 euros. Décision que la banque a complétée par un dispositif de gratuité de la « 1ère commission d’intervention déclenchée chaque semestre ».

 

De nouvelles offres forfaitaires ou de nouvelles conditions d’utilisation

Pack Famille Essentiel, Forfait Cristal Essentiel, Apogée Duo, DIGI Pop, ce sont les nouvelles offres lancées par les Banques Populaires qui permettent à des familles ou à des jeunes de bénéficier d’un ensemble de services contre une facturation fixe mensuelle.

D’autres banques ont modifié leurs conditions d’accès à certains services (nombre de retraits gratuits, tranches d’âge pouvant accéder à un service ou bénéficiant de la gratuité d’un service ou produit). Ces changements visent particulièrement les jeunes.

Le gel des tarifs bancaires, décidé à la dernière minute, n’a pas laissé le temps aux banques de se retourner. Elles pourraient être tentées de contourner ce gel par des modifications des conditions d’accès à leurs services et produits, voire par des suppressions de certains services… pour les remplacer par de nouveaux quasi identiques mais dont le coût serait plus élevé.

Mieux vaut donc surveiller, dans les prochains mois, les tarifs pratiqués par votre banque.

 

Economie moyenne avec les banques en lignes

Conséquence logique du gel des hausses de tarifs – impactant essentiellement les banques de réseau : les économies moyennes réalisables en passant dans une banque en ligne reculent un peu : -0,42%* en 2019.

Néanmoins, dans les principales banques en ligne - telles que Boursorama Banque, Fortuneo, Bforbank, Hello Bank ou encore ING – l’économie reste confortable : elle dépasse les 200 euros. Elle reste intéressante chez Axa Banque et Monabanq.

Moyenne des économies Boursorama Fortuneo BforBank Hello Bank ! ING Axa Banque Monabanq Moyenne des banques en ligne
2018 217,61 € 217,61 € 217,55 € 216,85 € 216,85 € 156,11 € 108,72 € 200,57 €
2019 216,79 € 216,79 € 216,73 € 216,03 € 216,03 € 155,29 € 107,90 € 199,73 €

 

Cette économie moyenne et son évolution illustrent parfaitement le respect du gel des tarifs par les banques … des tarifs bancaires qui devraient bien se réchauffer en 2020 !

 

*Nos calculs sont basés sur un profil consommant les services et produits suivants :
- Carte Premier ou MasterCard à débit différé
- 4 retraits dans un Distributeur Automatique de Billets (DAB) hors de sa banque
- 700 euros de dépenses mensuelles par carte en zone euro
- 1 paiement de 300 euros par carte hors zone euro
- 3 retraits de 100 euros par carte dans un DAB hors zone euro
- 1 chéquier par an reçu par courrier simple
- 1 chèque de banque
- Découvert de 300 euros pendant 4 jours par mois
- 6 incidents ayant engendrés 6 commissions d’intervention
- Abonnement à la gestion du compte par Internet
- 3 virements permanents initiés et exécutés via Internet
- 2 nouveaux prélèvements

Les banques mobiles rencontrent un succès grandissant

Connexion au compte des services bancaires mobiles

La France compte actuellement 4,4 millions d’utilisateurs de banques mobiles. La croissance du secteur s’explique par une meilleure sécurisation des comptes et la diversification des produits, qui concurrencent désormais les offres des banques traditionnelles. Ces arguments s’ajoutent à la rapidité des opérations et aux tarifs avantageux, qui restent les principaux atouts des néobanques.

La DSP2 n’a pas vraiment profité aux agrégateurs

La sécurisation en ligne

Près de douze mois après la mise en place de la DSP2, les établissements bancaires ne jouent toujours pas le jeu. Ils sont notamment accusés de rejeter systématiquement les dispositions en matière de sécurité. Un manque de coopération dénoncé par les Third party provider (initiateurs de paiement et agrégateurs) qui ne semblent pas avoir tiré profit de cette réforme.

Les néobanques peuvent-elles servir de banque principale pour les cadres ?

Un client utilisant un DAB

Durant le premier trimestre de l’année 2018, 34 % des nouvelles souscriptions de comptes proviennent des banques mobiles, selon un associé du cabinet d’audit KPMG. Mais si ces banques concurrencent sérieusement les plus grands réseaux bancaires, leurs offres ne sont pas pour autant complètes. Par exemple, elles ne distribuent pas des prêts immobiliers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top