Comparatif des meilleures banques pro 2022

Offres promotionnelles du moment :

 Banque Cible Prestations incluses Tarif En savoir plus
Hello Bank Entrepreneur individuel - Carte de paiement internationale Visa Hello Business
- Paiements et retraits en euro ou en devises
- Dépot d'espèce avec la carte dans les guichets automatiques de BNP Paribas
- Zéro frais de tenue de compte
- Dépot de chèque via l'application Hello bank !
- Mon Business Assistant Start : Création de devis, factures et avoirs
10,90 € HT par mois

2 mois offerts

(jusqu'au 02 juin)

         
qonto Tout professionnel indépendant (SA, SAS, SASU, SARL, SC, SELARL...) - Carte bancaire et opérations incluses (tarification en fonction du volume d'opération mensuelles demandées)
- Compte compatible Paypal, Stripe, iZettle ou GoCardless
- Attention : ni chèque ni découvert
A partir de 9 € HT par mois
         
shine Tout professionnel indépendant (SA, SAS, SASU, SARL, SC, SELARL...) - Carte Mastercard incluse et solde en temps réel
- Rappels & assistance administrative 7/7
- Module de comptabilité simplifiée
- Outil de création de devis et de facture
- Assurances professionnelles et encaissement de chèques dans le plan premium
- Offre préférentielle avec le terminal SumUp
A partir de 7,90 € HT par mois

Voir l'Offre

         
logo blank Indépendants (EI, EURL, SARL, SASU, SAS et sous conditions, les SCI) - Carte visa incluse
- Virements et prélèvements illimités et gratuits
- Solution de comptabilité
- Solution de création de devis, de facture, etc.
- Assistance téléphonique juridique, comptable, fiscale, 5j/7
A partir de 7 € HT par mois

Voir l'Offre

1 mois d'essai offert

         
monabanq pro Micro-entrepreneurs (entreprises individuelles ayant opté pour le régime fiscal de la microentreprise) Pratiq Pro :
- Découvert autorisé de 600 €
- Dépôt chèques et espèces aux distributeurs Crédit Mutuel et CIC
- Carte Visa Classic ou Carte Visa Premier
- Encaissement des clients avec terminal de paiement
- Compte sans engagement et sans conditions de revenus
A partir de 9 € TTC par mois
         
logo anytime Tout professionnel (EI, SA, SAS, SASU, SARL, EURL, SCI) - Carte Mastercard + carte virtuelle incluse
- Mise en place facile des paiements en ligne
- Terminal de paiement sans frais fixes
- Possibilité d'encaisser les chèques
- Réception de paiements ou remboursements d'un client possible par SMS
A partir de 9,50 € HT par mois
         
n26 Entreprises individuelles - Carte Mastercard incluse
- Paiement par CB gratuit dans toutes les devises
- Bonus de remboursement trimestriel de 0,1% sur toutes vos dépenses
A partir de 0 € par mois
         
logo finom Tout professionnel - 3% de CashBack sur achats avec carte Finom
- Service de facturation avec rappels automatiques de paiement envoyés à vos clients
- Accès complet ou dédié à votre comptable
- Retraits gratuits jusqu'à 2000€ par mois aux guichets automatiques d'Europe
0 € à 99 € HT par mois 
         
prismea logo2 Tout professionnel (Entreprises immatriculées en France dont le siège social est situé en France) - Gestion de la trésorerie en ligne
- Accès à 776 agences du groupe Crédit du Nord en France
- Un service client expert disponible 6jours/7
- 3 forfaits évolutifs selon la taille de l'entreprise (Dans tous les forfaits sont inclus, les prélèvements SEPA, les commissions de mouvements, le paiement par carte en euros,etc.)
de 9 € HT à 75 € HT par mois
         
mooncard logo black Tout professionnel indépendant - Carte carburant ou carte de paiement Visa
- Gestion automatisée des notes de frais
- Intégration comptable (génération automatique des écritures comptables)
- Suivi des dépenses en temps réel
- Des miles collectés à chaque achat (offre de bienvenue jusqu'à 21 000 miles)
de 7,50 € HT à 49,90 € HT par mois

 

Compte pro : pour qui ?

Que l’on souhaite se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat ou que l’on possède déjà une société établie, la création puis la gestion d’un compte professionnel sont des questions centrales. En effet, au-delà du côté pratique du compte pro, le fait d’en détenir un est une obligation légale pour certaines formes juridiques d’entreprise. Ainsi, toutes les sociétés à capital social, comme les SA, SARL, SAS, SCI, SELARL, ou encore les EURL, doivent obligatoirement ouvrir un compte bancaire afin d’y déposer le capital social et donc finaliser la création de la société. 

Cette exigence ne s’applique cependant pas aux entreprises individuelles, car elles n’ont pas de capital social. Il est néanmoins conseillé aux micro-entrepreneurs d’ouvrir un compte dédié à leur activité pour séparer plus facilement les dépenses personnelles des dépenses professionnelles. Depuis la loi PACTE de mai 2019, il s’agit d’ailleurs d’une obligation si le chiffre d’affaires dépasse 10 000 euros deux années de suite. A noter qu’en pratique, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte professionnel. Un compte individuel classique distinct du compte personnel habituel suffit, du moment que les transactions issues de l’entreprise ne soient pas mélangées aux opérations personnelles.

Quel est l’intérêt du compte pro ?

Même s’il n’est pas forcément obligatoire, un compte professionnel sera toujours plus intéressant pour un indépendant ou une entreprise qu’un compte classique. Au-delà de son intérêt fiscal pour ne pas créer de confusion entre le patrimoine personnel du dirigeant et celui de l’entreprise, il permet de bénéficier de certains services que les banques proposent exclusivement aux professionnels.

Il s’agit par exemple de solutions d’encaissement (terminal de paiement, service de vente à distance, mise en place de prélèvements), d’assurances ou garanties d’assistance, de lignes de trésorerie (affacturage, escompte, crédit à court terme), de livrets d’épargne professionnel, etc.

Où ouvrir un compte pro ?

La clientèle professionnelle a longtemps été la chasse gardée des établissements traditionnels : banques nationales (Société Générale, BNP Paribas, La Banque Postale, LCL, CIC…) et de réseau (Crédit Agricole, Caisse d’Épargne, Crédit Mutuel, Banque Populaire). Toutefois, depuis quelques années, à l’instar des offres pour les particuliers, des acteurs en ligne se sont positionnés sur ce marché à fort potentiel. On trouve tout d’abord les banques en ligne, comme Boursorama Banque, Monabanq, N26 ou encore Hello bank, qui ont développé des formules dédiées aux professionnels en parallèle de leurs offres pour les particuliers.

D’autres ont choisi de se spécialiser dans les comptes dédiés aux entreprises. C’est le cas par exemple de Qonto, Shine, Anytime, Prismea et Blank. Ces fintechs ne sont toutefois pas à proprement parler des banques en ligne, mais des établissements de paiement ou des agents prestataires de services de paiement. Les fonds qui leur sont confiés sont déposés chez des banques partenaires, et garantis à hauteur de 100 000 euros par compte et par personne.

Attention, si une offre de compte pro en ligne vous plaît, vérifiez bien que votre entreprise y est éligible. Certaines banques en ligne ou fintechs n’acceptent que certaines formes juridiques de société. Ainsi, Boursorama, N26, Monabanq et Hello bank réservent leurs formules aux micro-entreprises. Les autres acteurs, spécialisés dans les comptes pros, acceptent logiquement davantage de statuts : SA, SAS, SARL, SCI, EURL, etc.

Combien coûte un compte pro ?

Utiliser un comparateur banque pour connaître et donc évaluer les tarifs d’un compte professionnel n’est pas chose aisée avec les banques traditionnelles. Même si ces dernières publient des plaquettes tarifaires dédiées, elles n’indiquent pas les coûts de toutes les prestations, et invitent les personnes intéressées à les contacter. En pratique, les banques font varier leurs tarifs en fonction de leurs clients et de leur chiffre d’affaires, de la nature de leur activité, etc.

Les acteurs en ligne revendiquent au contraire la transparence, notamment s’agissant de leurs prix, et leur site permettent même de comparer facilement les services inclus dans leurs différentes formules. Pour les entreprises individuelles (dont microentreprises), le tarif minimum est 0 euro chez N26 avec son offre N26 Business Standard. Pour ce prix, les services sont néanmoins limités. En moyenne, les formules dédiées aux indépendants coûtent une dizaine d’euros par mois.

Pour les TPE, PME et entreprises avec plusieurs collaborateurs en général, les prix grimpent à environ 30 euros pour une offre d’entrée de gamme, et peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros pour les très grosses structures. Certains acteurs pratiquent une tarification différente pour les autoentrepreneurs et pour les sociétés, comme Blank par exemple ou encore Qonto.

Il est certes important de comparer les prix, mais il faut également regarder les services de chaque formule. Une offre peut avoir un tarif intéressant mais inclure des plafonds de paiements et retraits limités, ou encore des commissions élevées pour les opérations courantes (retraits, virements, encaissements de chèque…). Toutes ne proposent pas de chéquier, de découvert ou de terminal de paiement mobile, par exemple. Dès lors, consultez bien le détail de chaque formule afin de choisir au mieux.

Compte pro : quels services ?

Que le compte professionnel soit ouvert dans une banque traditionnelle, une banque en ligne ou une fintech spécialisée, le client profite toujours d’un socle de services de base : un compte bancaire avec un RIB et une carte de paiement internationale, la possibilité d’effectuer et de recevoir des virements, et de mettre en place des prélèvements. Le compte et la carte se pilotent depuis un espace client et/ou une application mobile.

Ensuite, en fonction de l’offre choisie et d’un tarif mensuel plus élevé, le professionnel a accès à davantage de fonctionnalités. Par exemple, les plafonds de paiement et de retraits de sa carte sont plus élevés, il est couvert par plus d’assurances et de garanties, il peut bénéficier de moyens de paiement et d’encaissement plus variés (cartes additionnelles et/ou virtuelles, chéquier, terminal de paiement, vente à distance…).    

Les acteurs en ligne incluent souvent dans leurs formules des outils pour faciliter la comptabilité de leurs clients. Qonto permet par exemple de scanner ses justificatifs (reçus, factures…) et de les relier aux opérations concernées dans l’historique de compte. Shine propose un outil de facturation qui aide les professionnels à réaliser des factures et devis en quelques clics, et à automatiser les relances client. Anytime fournit également un logiciel de facturation similaire. La plupart des offres permettent par ailleurs d’exporter les opérations du compte pour les transmettre facilement à un expert-comptable.

Questions / réponses sur la banque pro

Combien coûte un compte pro dans les banques traditionnelles ?

Les tarifs applicables aux comptes professionnels ne sont pas réglementés comme ceux des particuliers, notamment s’agissant des frais d’incident. Bien que la plupart des établissements traditionnels publient des plaquettes tarifaires dédiées aux pros et entreprises sur leur site internet, certains prix ne sont pas indiqués, et sont même remplacés par une mention « nous consulter ». Les banques adaptent donc leurs tarifs en fonction de leurs clients.

Néanmoins, il est possible d’avoir une idée du coût d’un compte pro en consultant les rapports de l’Observatoire du financement des entreprises sur l’accès des TPE et PME aux services bancaires. D’après le dernier rapport de mars 2021, le montant moyen des frais bancaires annuels en 2020 était de 1 090 euros (soit 90,84 euros par mois) ; 1 687 euros en comptant les frais liés aux découverts. Près de 15% des entreprises ont payé moins de 20 euros de frais par mois en 2020.

Comment ouvrir un compte bancaire pro ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel ne diffère pas beaucoup de celle d’un compte pour un particulier. Si celle-ci s’effectue à l’agence d’une banque traditionnelle, la transmission des documents se fera sur place. En revanche, en cas de souscription en ligne, la procédure est entièrement dématérialisée, notamment grâce à la signature électronique de la convention de compte.

En général, le professionnel remplit un formulaire, qui varie selon les banques, avec ses coordonnées, son adresse, le siège de l’entreprise le cas échéant, la nature de son activité, etc. Le nombre de justificatifs varie selon le type d’entreprise. Les documents de base sont la pièce d’identité du dirigeant, le justificatif de domicile de moins de 3 mois, les statuts ou le projet de statuts, l’extrait kbis ou fiche INSEE (numéro SIREN, code APE), le justificatif d’immatriculation… L’établissement peut aussi demander un business plan ou encore la déclaration de revenus du dirigeant.

Comment ouvrir un compte professionnel pour un interdit bancaire ?

La grande majorité des banques refusent d’ouvrir un compte professionnel à une personne fichée à la Banque de France, c’est-à-dire inscrite sur l’un des fichiers qu’elle gère. Pour rappel, il en existe 3 : le Fichier Central des chèques (FCC), le Fichier national d'Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) et le Fichier national des chèques irréguliers (FNCI). Évidemment, la meilleure solution est de régulariser sa situation, en réglant ses dettes, puis de demander sa radiation du fichier concerné.

En attendant, le professionnel peut s’adresser à un établissement de paiement, comme Qonto ou Shine, qui acceptent d’ouvrir des comptes aux clients « interdit bancaire ». N’étant pas des banques, ils ne peuvent délivrer de crédit ou tolérer des découverts. Par conséquent, les risques sont limités car le solde du compte est interrogé à chaque transaction.

Enfin, en cas de refus répétés, l’intéressé peut également faire valoir son droit au compte auprès d’une succursale de la Banque de France. La demande s’effectue sur place ou par courrier recommandé avec accusé de réception. Des justificatifs sont alors à fournir : pièce d’identité, justificatifs de domicile et d’activité professionnelle, lettre de refus de la banque, déclaration sur l’honneur qu’aucun compte n’est ouvert au nom du professionnel… A réception de la demande complète, la Banque de France dispose d’un jour ouvré pour désigner une banque d’office, qui est obligée d’ouvrir un compte dans les 3 jours suivant la réception du dossier.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque
back top