Banque pour étudiant

 BanqueAge cibleTarifCarte
bancaire
Retrait 
zone
euro
Paiement
Hors zone
euro 
Contrôle
parental
Outil
d'épargne
 
lydia logo

 

Tout age

0€ à
7,90€/mois
Carte Visa 1 à 5 retraits
par mois
Gratuit
(Montant limité)
 oui  oui
logo Société générale A partir
de 15 ans
3€ Carte Visa
Evolution
-
Offre
Sobrio
Gratuit  Gratuit  non  non
Pumpkin logo Tout age gratuit  Carte
à autorisation
systématique
Gratuit  Gratuit  non non

Tous les types de banques proposent aujourd’hui des formules spécialement pensées pour les étudiants désireux d’ouvrir leur propre compte bancaire. Pour avoir la garantie de bénéficier de l’offre la moins chère et la mieux adaptée à sa situation, il est indispensable d'utiliser un comparateur de banque afin d'étudier les formules pour étudiants disponibles sur le marché. Les outils gratuits en ligne permettent de trouver simplement et rapidement l’offre idéale.

Banque étudiant : jusqu’à quel âge ?

Avant 12 ans, les parents peuvent ouvrir une épargne bancaire pour leurs enfants sur différents supports : contrat d’assurance vie, épargne logement (PEL, CEL), Livret A… La rémunération, la fiscalité et les conditions de retrait sont variables, il est nécessaire de bien comparer les différents produits pour faire le bon choix.

De 12 à 25 ans, le Livret Jeune est recommandé. Non imposable, il rapporte 0,50 % d’intérêts, mais la plupart des banques appliquent un taux de rémunération plus attractif. Cependant, un plafond est fixé à 1 600 euros (hors intérêts capitalisés) et il est interdit d’en détenir plusieurs dans un ou plusieurs établissements.

À partir de 16 ans, un étudiant peut disposer de son propre compte courant avec un chéquier et une carte de paiement avec caution des parents ou avec autorisation préalable afin d’éviter les découverts.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire dans une banque pour étudiant ?

Les études supérieures sont souvent synonymes de départ du domicile familial et d’indépendance. Mais cette étape signifie aussi apprendre à gérer un budget. Un compte bancaire est indispensable pour :

  • recevoir de l’argent : bourse, aide des parents, aides au logement versées par la CAF, remboursement des dépenses de santé, salaire pour un job étudiant…
  • régler ses dépenses par prélèvement automatique ou via sa carte bancaire : loyer, électricité, abonnement internet et téléphone, carte de transports, courses alimentaires…

De plus, ouvrir un compte bancaire pour les jeunes donne accès à des offres sur mesure très avantageuses :

  • un bonus de bienvenue, des primes pour les parrainages ;
  • des frais de gestion réduits ou gratuits ;
  • une carte de retrait ou de paiement à moindre coût ou gratuite ;
  • des frais réduits pour les transactions à l’étranger dans le cadre d’un stage ou d’une année d’échanges, etc. ;
  • un accès illimité 24 h/24 et 365 jours/an grâce à une appli mobile dédiée ou une interface web, un argument clé pour une génération connectée.

Enfin, les procédures sont allégées et certaines n’exigent pas de minimum de revenus.

Comment choisir une banque pour étudiant ?

La banque de ses parents pour la facilité

Lorsque vient le moment de créer leur premier compte bancaire, de nombreux étudiants ont le réflexe de se tourner vers le banquier de leurs parents, principalement pour des raisons de praticité. Grâce à la relation de longue date nouée avec ces derniers, l’établissement peut proposer des tarifs préférentiels.

Les banques digitales pour payer moins cher

Avec un petit budget, l’étudiant cherche tous les moyens pour faire baisser ses coûts fixes, dont ses frais bancaires. Les banques en ligne et les néobanques pratiquent des tarifs plus bas et proposent souvent des primes de bienvenue, des programmes de parrainage. En plus, plusieurs d’entre elles commercialisent des packs d’entrée de gamme sans exigence de minimum de ressources ou d’épargne.

Les enseignes traditionnelles pour un accompagnement personnalisé

Outre des tarifs avantageux, certains étudiants sont à la recherche d’un interlocuteur de confiance en mesure de leur garantir un accompagnement personnalisé. Ce conseiller doit être à même de répondre à leurs questions et les guider dans la sélection des produits et services qui conviennent à leur profil et leurs attentes.

Une banque mobile-friendly pour les technophiles

Pour des jeunes connectés en permanence et 100 % mobile, une banque qui propose une appli bancaire simple à prendre en main, intuitive, fluide et riche en fonctionnalités constitue le meilleur choix. Le design et l’ergonomie de l’interface sont des facteurs essentiels pour une expérience optimale qui fidélisera les utilisateurs.

Un compte bancaire pour un court ou long séjour à l’étranger

Un étudiant peut effectuer une partie de son cursus à l’étranger ou partir quelques semaines ou quelques mois pour un stage ou pour participer à un programme d’échanges. En ce qui concerne ses opérations bancaires, il peut soit se servir de son compte français, soit en souscrire un autre dans un établissement basé dans le pays de destination. S’il prend la première option, les banques en ligne et les néobanques appliquent les frais bancaires les plus bas à l’international. Certaines proposent même une carte gratuite pour réaliser des paiements et des retraits de liquide sans frais, à l’intérieur ou hors de la zone euro.

Plusieurs comptes pour des besoins multiples

Les étudiants aussi optent pour la multibancarisation afin de profiter des avantages respectifs des banques traditionnelles (accompagnement personnalisé), en ligne et mobiles (frais réduits). L’agrégateur de comptes en facilite la gestion, afin d’éviter les dépassements de découvert autorisé ou les incidents de paiement.

Épargne et prêt étudiant

Le prêt étudiant

Les étudiants peuvent souscrire un prêt adapté à leur profil d’un montant compris entre 1500 euros et 60 000 euros et remboursable sur une période allant de 1 à 10 ans. Cette somme n’est pas réservée au paiement des frais d’inscription et de scolarité. Elle peut également servir à l’acquisition de matériel informatique (ordinateur), d’équipement pour son logement ou de livres. Enfin, le jeune emprunteur peut s’en servir pour ses dépenses courantes (loyer, alimentation, déplacement…).

L’étudiant ne disposant généralement pas de revenus élevés et réguliers, l’organisme prêteur peut demander la caution d’un tiers (les parents ou une autre personne physique ou morale), dont les revenus et les charges sont utilisés pour le calcul de la capacité d’endettement.

En cas de défaillance du souscripteur du crédit, la banque peut se retourner vers la personne qui se porte caution pour récupérer son dû. En revanche, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire comme dans le cas du prêt immobilier, ce qui fait baisser le coût total du prêt.

Il est possible de négocier le déblocage fractionné des fonds, par exemple en fonction des échéances des frais de scolarité. Les intérêts sont dus uniquement sur les montants effectivement débloqués et non sur la totalité du capital consenti par la banque. Ce système permet des économies non négligeables.

L’épargne de l’étudiant

Pour avoir de quoi faire face aux imprévus, il est conseillé de mettre un peu d’argent de côté chaque mois. Les livrets jeunes représentent la solution idéale pour placer de petites économies sans frais et sans risque, tout en ayant la possibilité de retirer rapidement de l’argent en en cas de besoin. Jusqu’à 25 ans, le Livret Jeune est recommandé.

En cas de dépassement de la limite autorisée pour le Livret Jeune et pour les plus de 26 ans, le Livret d’épargne populaire (LEP) représente une option plus rentable que le Livret A avec 1 % d’intérêts par an. Il faut néanmoins justifier d’un revenu fiscal minimum de 20 017 euros (seuil en vigueur en 2021 en France).

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque
back top