Actualités

Les banques pourraient être obligées de rembourser les frais de rejet de prélèvement en double

Concept de budget familial.

Les banques pourraient être obligées de rembourser les frais de rejet de prélèvement en double. Du moins, dans la mesure où l’amendement au projet de loi pouvoir d’achat qui prévoit cette éventualité avantageuse pour les consommateurs venait à franchir le cap du Sénat. Les parlementaires ont déjà accordé leur feu vert à ce dispositif.

Paiement sur internet : l’authentification forte a permis de réduire la fraude en 2021

Une jeune fille tenant sa carte de crédit à l’aide d’un ordinateur portable pour faire du shopping en ligne.

Selon l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiements de 2021 publié par la Banque de France, il semblerait que l’authentification forte ait permis de diminuer la fraude sur internet lors d’un paiement par carte bancaire.

Les tendances en matière de fraude au paiement évoluent

Jeune femme utilisant un distributeur de billets

Les chiffres de la Banque de France ont fait état d’une baisse du nombre des fraudes au paiement entre 2020 et 2021. D’après les explications données par le gouverneur de cette institution monétaire, ce recul est dû à la mise en application de l’authentification forte pour les opérations de paiement en ligne.

Le projet de l’euro numérique franchit une nouvelle étape

Femme souriante faisant des achats sur Internet, assise à côté de sa petite-fille.

Initiée par la Banque centrale européenne en 2020, la création d’un euro numérique avance pas à pas. Contribuant activement dans la mise en œuvre de ce projet, la Banque de France va lancer une nouvelle phase d’expérimentation dans les prochains mois. Celle-ci sera concentrée sur les paiements transfrontaliers de gros. Plus précisément, l’institution française veut tester les règlements avec d’autres monnaies numériques de banque centrale.

Les frais d’incidents bancaires ne seront plus qu’un mauvais rêve pour certains clients de Crédit Mutuel

Photo d'un panneau avec le logo du Crédit Mutuel sur leur agence bancaire locale pour Lyon, France.

Sur le marché bancaire tricolore, différentes stratégies sont adoptées par les banques pour soutenir leurs clients face à la montée en force de l’inflation qui se fait remarquer depuis des mois. Chez Crédit Mutuel Alliance Fédérale, une attention particulière est portée en la faveur de la clientèle financièrement fragile pour les soutenir face à ce phénomène.

Les banques ont désormais intérêt à rembourser au plus vite leurs clients victimes de fraude bancaire

Femme moderne heureuse aux longs cheveux ondulés avec une carte de crédit utilisant une tablette PC dans une maison moderne en plein soleil.

Chaque année, des milliers de fraudes se font répertorier sur le marché financier tricolore, alors qu’une bonne partie des victimes peine à se faire rembourser par leur banque. Une époque désormais révolue puisque de nouvelles lignes du projet de loi sur la protection du pouvoir d’achat sont venues changer la donne.

Vacances à l’étranger : où changer ses euros contre des devises à moindre frais ?

Une femme paie son cocktail sur la plage en utilisant une carte de crédit sans contact.

Même si vous possédez une carte bancaire internationale, avoir des devises avec soi lors d’un voyage en dehors de la zone euro peut être rassurant. Est-il plus intéressant d’échanger ses euros directement en France, ou mieux vaut-il attendre d’être sur place ? Pour faire le change, deux options sont possibles mais les frais peuvent varier.

Vers le lancement d’un nouveau système de paiement ?

Un employé de magasin tend la main au client pour qu'il paie au moyen d'un dataphone lorsqu'il contacte son achat

La crise sanitaire a accéléré la digitalisation des paiements de détail, alors que le marché est déjà bousculé par le développement fulgurant des stablecoins.

Face à ce phénomène, les banques centrales s’activent afin de pouvoir émettre leurs propres monnaies numériques.

Assurance voyage : les garanties proposées par ma carte bancaire suffisent-elles ?

Heureuse femme d'âge moyen aux cheveux longs et ondulés avec une carte de crédit faisant des achats en ligne sur un site de commerce électronique dans une maison moderne ensoleillée.

Se reposer uniquement sur les garanties de votre carte bancaire lors d’un voyage peut vous réserver des mauvaises surprises. D’une carte à l’autre, les garanties qui y sont associées diffèrent. Pour passer des vacances sereines, mieux vaut regarder en détail votre contrat afin d’être couvert en cas d’aléas.

Shopify Payments débarque en France

Commerce électronique. Des boîtes en papier dans un panier et une carte de crédit avec un smartphone sur un graphique de croissance économique des données de vente,

Shopify Payments est en phase de lancement dans l’Hexagone. Déjà disponible dans 18 pays, cette solution de paiement a été développée par le géant de l’e-commerce canadien en partenariat avec PayPal en vue de simplifier les transactions internationales. En effet, les utilisateurs ont la possibilité de vendre et de payer en différentes devises.

La start-up britannique SumUp obligée de modérer ses ambitions

SumUp est une société mondiale de technologie financière.

La crise actuelle liée aux tensions inflationnistes pénalise les fintechs. À l’instar de la suédoise Klarna, la britannique SumUp a également dû modérer ses ambitions.

Le changement de comportement bancaire des Français accorde la faveur au paiement sans contact

Gros plan de la main d'une femme payant une facture avec une carte de crédit dans un café, en scannant sur une machine à cartes.

La crise sanitaire du Covid-19 a certes bouleversé l’ordre de beaucoup de choses. Ce serait bien le cas en ce qui concerne le comportement bancaire des Français selon une étude récente mettant en avant un changement de fond qui devrait révolutionner le système. Celui accordant la faveur au paiement sans contact.

Paiements en ligne : bilan mitigé pour l'authentification forte

Photo d'une mère et de son fils à la maison, ils utilisent un ordinateur portable et font des achats en ligne.

Depuis le 15 mai 2021, une nouvelle norme oblige les établissements bancaires de faire valider les transactions en ligne de plus de 30 euros, de leurs clients grâce à l'authentification forte. Depuis un an, cette procédure a-t-elle permis de lutter efficacement contre les fraudes par carte bancaire ?

Les jeunes sont les premiers utilisateurs des modes de paiement digitaux

Une belle jeune femme tenant une carte de crédit et utilisant un ordinateur portable pour faire des achats en ligne, assise confortablement sur un canapé à la maison.

Si la plupart des achats sont toujours réglés par carte bancaire en France, la tendance est en train d’évoluer depuis quelques années. À la différence de leurs ainés, les jeunes générations sont plus à l’aise avec les nouveaux modes de paiement proposés par les fintechs et les néobanques, d’après une étude récente.

Le risque de crédit est à son apogée face à la dégradation de la capacité de remboursement des ménages

Une femme paie avec une carte de crédit tout en faisant le plein d'une voiture.

Selon l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le risque de crédit est désormais à son apogée sur le marché financier tricolore pour l’inciter à mettre le sujet en tête de liste de ses priorités en matière de vigilance. Non pas sans raison puisque ce phénomène a tendance à gagner du terrain face à la dégradation de la capacité de remboursement des ménages.

Yavin va-t-elle signer la fin des moyens de paiement traditionnels ?

Remise en main propre d'un chèque de salaire de compensation.

Une petite révolution va-t-elle survenir dans notre façon de régler nos achats en magasin ? Yavin semble y croire. La fintech française fondée en 2020 est présente sur le marché des terminaux de paiement. Son petit plus ? Sa nouvelle option, le paiement de compte à compte, grâce au virement instantané. Alors, les commerçants et consommateurs vont-ils ranger le cash, le chèque et la carte bancaire pour régler leurs achats chez les commerçants ?

La réglementation autour du paiement en plusieurs fois sera bientôt renforcée en Europe

Concept d'icône d'achat en ligne BNPL-Buy Now Pay Later, jeune homme d'affaires utilisant un ordinateur portable avec l'icône BNPL.

Les régulateurs s’alarment d’une potentielle augmentation du surendettement des particuliers recourant au « Buy Now Pay Later » (paiement fractionné). En cause, la flambée de l’inflation et l’envolée des taux de crédit. Des phénomènes qui confrontent les acteurs de ce domaine à une pression croissante causée par une conjoncture économique plus compliquée.

La remontée des taux de crédit pourrait engendrer des effets négatifs sur la filière bancaire

Une agence bancaire de la Société Générale à Lille, en France.

La Banque centrale européenne a décidé de normaliser prochainement sa politique monétaire. Des experts ont prévenu face à cette mesure qu’elle occasionnera quelques risques pour le secteur bancaire du Vieux Continent. Néanmoins, les établissements concernés l’accueillent avec optimisme. Elles espèrent que cette disposition permettra à leurs revenus de retrouver un niveau élevé.

Le paiement différé s’est développé pendant la crise sanitaire

Livreur de pizza vêtu d'une veste rouge lisant le code-barres sur le smartphone du client et effectuant un paiement sans contact rapide et facile.

Le marché du paiement fractionné a considérablement crû depuis 2020. Face à cette tendance, Apple a lancé son produit y afférent, Pay Later. Cette offre sera uniquement disponible aux États-Unis dans un premier temps. Elle viendra se mesurer à celle des entreprises telles que le partenaire de Stripe et Amazon, Affirm.

L’UFC-Que Choisir attire l’attention sur des pratiques déplorables des banques en France

Main d’une personne portant un chariot avec UFC-Que choisir.

L’UFC-Que Choisir blâme les banques françaises pour les frais d’incident extrêmement cher qu’elles appliquent. Ceux-ci étant significativement supérieurs aux frais qui ont été observés dans des pays partageant une frontière avec l’Hexagone. Une étude de l’INC ou Institut national de la consommation affirme que cette mauvaise pratique permet aux banques d’engranger annuellement plus de 6 milliards d’euros de revenus.

Quel est votre banque actuelle ?

Banque populaire Caisse d’épargne Crédit Agricole

Archives