Actualités

Société Générale s’engage dans une vaste restructuration jusqu’en 2025

logol de la Société Générale

Le rapprochement avec les enseignes Crédit du Nord validé, Société Générale entame un ambitieux programme de réorganisation de son activité de banque de détail. À l’issue de ce processus, le groupe ambitionne de réduire sa base de coûts, optimiser sa rentabilité et continuer à satisfaire pleinement les besoins de sa clientèle.

La Banque Postale et CNP Assurances poursuivent leur rapprochement

Siège de la Banque Postale situé à Bourgoin Jallieu, France.

Après avoir fait l’acquisition à hauteur de 62 % de CNP Assurances, la Banque Postale poursuit sa transformation.

La visioconférence, un outil devenu incontournable

Appel vidéo de groupe avec différents collègues

Il fut surement un temps où, pour les établissements bancaires, organiser des réunions entre collaborateurs ou des entrevues avec des clients par le biais de la visioconférence était apparenté à de la fantaisie. Mais depuis le coronavirus, l’appel vidéo s’impose comme étant un outil indispensable et le moyen le plus efficace de maintenir la proximité avec le client.

Lydia aspire à devenir une banque à part entière

capture ecran du site Lydia

Pour l’heure, la start-up Lydia se cantonne aux services de paiement. Mais la fintech ne manque pas d’ambitions ni d’investisseurs. Aujourd’hui, après un autre tour de table rondement mené, Lydia est en passe de concrétiser un des objectifs qu’elle s’est fixés, à savoir étoffer son catalogue de services et, à terme, devenir une banque mobile à part entière.

Argenta revoit la gratuité de certains services

capture écran du site d’Argenta

La tendance actuelle des banques françaises à facturer des services, auparavant gratuits, semble avoir déteint sur leurs voisins belges. Argenta vient de présenter sa nouvelle politique de tarification qui entrera en vigueur dès l’année prochaine. Les clients auront le choix entre plusieurs formules, attention tout de même de bien analyser les offres.

Faudra-t-il encore compter sur les néobanques à l’avenir ?

Jeune femme tenant sa carte de crédit et en calculant sa facture bancaire.

Elles ont fait une entrée fracassante dans l’univers de la finance, mais avec un modèle économique qui tarde à porter ses fruits et la crise financière qui perdure, les néobanques sont plus que jamais sous la menace de la faillite. Même si elles ont confiance en leur stratégie de développement, le temps est surement venu d’envisager d’autres approches.

Le groupe espagnol Santander présente son plan de réduction d’effectifs

capture écran du site de la banque Santander au centre-ville d'Almeria, Espagne.

Le secteur bancaire est en pleine mutation, si les transactions financières requéraient auparavant un passage du client en agence, il est aujourd’hui possible d’initier ces opérations via un Smartphone. Ainsi, les opérations se font plus rares auprès des agents, et ce qui poussent les groupes bancaires à procéder progressivement à leur fermeture.

Le placement spécialement pensé pour anticiper la retraite aurait une face cachée

Couple âgé consulte une conseillère financier

Le plan d’épargne retraite a été lancé il y a un an et les assureurs et les banques en ont fait leur offre vedette. Ce nouveau produit a su attirer de nombreux épargnants et enregistre actuellement plus de deux milliards d’euros d’encours. Toutefois, certaines associations protectrices des droits des consommateurs appellent à la prudence.

Le milieu bancaire affiche un niveau de satisfaction client élevé en France

une jeune femme surprise

Le cabinet de Deloitte a publié, au début du mois de septembre dernier, les résultats de son enquête portant sur le niveau de satisfaction des Français vis-à-vis de leurs banques. Si lors des études précédentes, une grande partie des clients bancaires n’étaient pas contents des services rendus par leur succursale, cette année ils ont été nombreux à avoir changé d’avis.

Pandémie de Covid-19 : un test grandeur nature pour les banques face à la digitalisation

test digital en plein pandémie

Une étude récente s’est penchée sur la qualité des services offerts par les banques en ces temps de crise et, plus particulièrement, pendant le confinement. Lors de cette période trouble, aussi bien les établissements traditionnels que les néobanques ont dû se reposer massivement sur leur plateforme digitale. L’enquête révèle quelles banques ont été performantes et quelles étaient les mauvaises élèves.

Les banques américaines ne s’engagent pas encore dans la lutte contre le réchauffement climatique

réchauffement climatique

La lutte contre le réchauffement climatique n’entre pas jusqu’ici dans la liste des priorités des établissements bancaires américains. Contrairement à leurs homologues européens, ceux-ci ne se sentent pas trop concernés par la transition écologique.

Les acteurs du secteur des paiements se disputent la prééminence sur le marché

Gros plan paiement sans contact via carte de crédit

La crise sanitaire a contribué à booster le marché des paiements numériques. Afin de renforcer leurs positionnements, les acteurs du secteur misent sur la fusion, une stratégie adoptée par un grand nombre d’entreprises européennes spécialistes des paiements.

Fraude au paiement : les banques devraient avoir beaucoup plus de difficultés à contester un remboursement

Homme à l'aide de calculatrice Calcul de l’argent

Aujourd’hui, il existe plusieurs méthodes d’authentification forte pouvant protéger les consommateurs contre les fraudes au paiement. Malheureusement, bon nombre de banques ne proposent toujours pas ce niveau de protection. Pire, lorsqu’un client est victime de fraude, elles invoquent la négligence pour éviter le remboursement. L’enquête de l’UFC-Que Choisir devrait faire bouger les lignes.

Les citoyens gabonais commencent à plébisciter les sociétés de microfinance

bâtiment du Sénat au Gabon

À l’instar des banques traditionnelles européennes, avec l’avènement des néobanques, les succursales classiques gabonaises doivent aussi faire face à de nouveaux concurrents, les sociétés de microfinance. Bien que les établissements bancaires traditionnels restent pour le moment les leaders du marché, leurs nouveaux rivaux commencent à gagner du terrain, en atteste la hausse de leur clientèle.

La digitalisation met la pression sur les banques et les assurances

Mains de femme tenant une carte de crédit lors de l'utilisation d'un ordinateur portable. Concept d'achat en ligne.

Les établissements financiers classiques font face à une nouvelle vague de concurrents en la personne des néobanques et des néoassurances. Les services numériques de ces derniers leur ont permis de gagner des parts de marché. Les sociétés traditionnelles doivent ainsi innover et entamer leur processus de digitalisation pour assurer leur pérennité.

La digitalisation des services bancaires a amélioré la satisfaction client

Une jeune femme faisant des achats en ligne.

Tous les ans, un célèbre cabinet d’audit international évalue le niveau de confiance des Français vis-à-vis de leur établissement bancaire. Pour l’édition 2020, la satisfaction des clients semble au beau fixe. La preuve, 80 % des répondants déclarent être satisfaits de leurs banques, alors que la part des personnes se disant très satisfaites atteint même 29 % (soit un bond de +20 % en un an). D’après l’auteur de cette étude, la satisfaction client s’est nettement améliorée ces dernières années grâce à la digitalisation des services bancaires.

Vybe s’est donné pour objectif de garder dans son giron ses clients ados une fois l’âge adulte atteint

capture ecran du site Vybe

Un des derniers-nés de l’univers des néobanques, Vybe a vu le jour dans un monde hautement concurrentiel et particulièrement volatil en se fixant pour clients cibles les jeunes de moins de 18 ans. Une catégorie de clientèle que l’enseigne entend fidéliser même à l’âge adulte en mettant sur pied une stratégie qui leur est destinée.

Les services bancaires en ligne gagnent du terrain

Une femme tenant une carte de crédit devant un laptop

L’essor des néobanques, en cette période pandémique, est on ne peut plus incontestable. Certaines commencent même à faire de l’ombre aux plus grandes succursales traditionnelles. Les établissements classiques se retrouvent alors dans une situation délicate, sans parler des banques en ligne qui commence à avoir les faveurs de leurs clients.

La lutte contre le blanchiment d’argent se complique

billets euros

Depuis des années, des millions de dollars de transactions financières jugées suspectes sont traités par les filiales de groupes bancaires françaises installées dans les paradis fiscaux. Ces établissements ne cachent pas leur réticence à fournir des informations sur ces opérations ou leurs auteurs et à répondre à toutes questions indiscrètes, même sur la demande de leurs maisons mères ou de leurs confrères.

L’interdépendance entre les banques et les acteurs du shadow banking s’accroît

réunion bancaire

Les différentes mesures mises en place pour garantir la solvabilité et la liquidité des banques en cas de crises financières ont réduit leurs marges de manœuvre. Afin d’améliorer leur rentabilité, les établissements bancaires multiplient les opérations de titrisation, lesquelles consistent à transformer les créances en titres financiers. Pour ce faire, ils ont tissé des relations avec les acteurs du shadow banking (fonds d’investissement, banques d’affaires, fonds monétaires, hedge funds, assureurs…) et au fil des ans, les deux systèmes sont devenus interdépendants.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top