Actualités

La mobilité bancaire progresse avec la loi Macron

Architecture de tribunal pour execution de loi

Avec l’application du volet de la loi Macron concernant la mobilité bancaire le 6 février dernier, celle-ci devrait rapidement décoller. Plus autonomes dans leur utilisation des produits bancaires et financiers grâce aux outils digitaux, avides d’une plus grande liberté, les usagers attendaient impatiemment cette mesure.

Les banques sont contraintes d’adopter un nouveau business model

Des employés bancaires en plein meeting

L’évolution de la réglementation et les nouvelles attentes des clients contraignent les établissements bancaires à se réinventer. Les banques traditionnelles sont les plus concernées. Le modèle de distribution bancaire classique n’est en effet plus adapté aux besoins des usagers. Elles doivent de ce fait engager une refonte de leur système et de leurs infrastructures afin de répondre aux exigences des consommateurs.

La loi Macron contraint les entreprises à la dématérialisation

Un ensemble de salariés tenant un nuage pour représenter la finance virtuelle

La dématérialisation est déjà une réalité pour les entreprises, mais la signature électronique continuait à faire de la résistance. Toutefois, la loi Macron, dans son article 220 et les suivants, veut encourager la généralisation du procédé, d’autant que des solutions combinant technologie et sécurité se multiplient. Reste à voir si elles suffiront à convaincre les entreprises de modifier des habitudes bien ancrées.

L’obligation de domiciliation des revenus, en passe de disparaître ?

Une maison,des billets et pièces de monnaies

La domiciliation obligatoire des revenus au moment de la signature d’un contrat de prêt immobilier figure parmi les limites de la loi Macron. Une ordonnance à la loi Sapin II vient lever cet obstacle en limitant ladite obligation à 10 ans maximum et en imposant aux établissements bancaires d’accorder une contrepartie aux clients soumis à celle-ci.

La fiscalité du PEA

Une personne en train de faire les comptes fiscaux

Le PEA bénéficie d’un régime fiscal avantageux mais sous certaines conditions. Qu’il s’agisse des dividendes, des plus-values de cession et de tout autre produit, tous les profits réalisés au sein d’un PEA sont en effet capitalisés en franchise d’impôt sur le revenu sous réserve qu’aucun retrait ne soit effectué pendant 5 ans.

Quand les FinTech bousculent les banques

Concept de la Fintech

Le marché de la banque de réseau en France fait l’objet d’une concurrence directe des FinTech. Ces dernières affichent en effet une croissance considérable et déversent des offres bancaires innovantes sur le marché. Les spécialistes estiment que leur développement devrait toutefois contribuer à la consolidation du secteur financier. Gros plans !

Pourquoi les banques craignent le lancement d’Orange Bank ?

Etablissement bancaire

Les objectifs d’Orange sont très ambitieux. L’opérateur de télécommunications s’apprête à lancer sa banque au premier semestre 2017. Il dispose d’une riche expérience dans les services financiers. Pour l’instant, il est le seul à défier les banques françaises sur leur terrain. De plus, la loi Macron a facilité la mobilité bancaire.

Regain d’attrait des épargnants français pour les actions

La main d'une personne en train de placer de l'argent dans une tirelire

La récente embellie observée sur les places financières a attiré un nombre croissant d’épargnants. Le Cercle de l’Épargne et Amphitéa viennent de publier les résultats d’une étude conjointe qui montre une réelle appétence pour les actions, lesquelles sont même devenues un des placements préférés des Français en 2017.

Mobilité bancaire en Europe : où en est la France ?

Drapeau français et une pièce Euro

Ces dernières années, plusieurs textes en faveur du changement d’établissement ont révolutionné l’univers bancaire français. La mobilité bancaire en France demeure cependant encore faible en comparaison avec ce qui se passe chez nos voisins européens. Le taux d’attrition des banques, c’est-à-dire le nombre de clients que les banques perdent, tourne notamment autour de 4 % par an, contre 8 % à 9 % dans plusieurs pays d’Europe.

La transformation digitale des banques, un virage stratégique

Jeunes en face d'un ordinateur

Un expert de Vertuo Conseil, cabinet spécialisé sur les métiers de la banque, la finance et l’assurance, décortique le phénomène de digitalisation des établissements bancaires. Le spécialiste s’attarde particulièrement sur la multiplication des annonces de fermeture d’agences bancaires en expliquant toutes les raisons derrière ce mouvement. Il souligne par ailleurs l’importance du traitement des données des clients.Selon lui, la transformation digitale des enseignes bancaires devrait permettre une optimisation de ce traitement.

Les organismes publics et les entreprises, impliqués dans la mobilité bancaire

Un professionnel utilisant un laptop et tenant une carte de crédit dans la main

La loi Macron qui est entrée en vigueur le 6 février dernier oblige les banques à fournir un service d’aide à la mobilité bancaire aux consommateurs. Elles ne sont toutefois pas les seuls établissements concernés par cette disposition. Le principal objectif de cette loi étant de rendre le changement d’enseigne totalement effectif, le législateur implique en effet d’autres acteurs : les entreprises et les organismes publics.

Qu’apporteront réellement les dispositions de la loi Macron ?

Un individu ayant accès à sa banque sur tablette

L’évolution du cadre législatif en France attise la concurrence entre les établissements bancaires. Au vu des réformes instaurées par la loi Macron en matière de changement de banque, de nombreuses enseignes se mobilisent pour le développement de nouvelles offres. Compte courant disponible en rayon chez Carrefour Banque, offre disruptive du côté d’Orange Bank… Découvrez les grands changements attendus sur le marché !

La mise en œuvre de la mobilité bancaire

Usage de la tablette pour l'accès à la banque en ligne

La disposition de la loi Macron sur la mobilité bancaire est mise en application depuis le 06 février 2016. Plus que pour booster la concurrence entre les établissements bancaires, elle a également pour objectif de permettre aux particuliers mécontents des services de leur banque de transférer leur compte dans une autre banque. Elle obéit toutefois à quelques principes.

Les innovations qui vont bouleverser les banques et la vie des clients

Un client bancaire en pleine écriture de chèque

La technologie évolue sans cesse. Ces innovations sont de plus en plus fascinantes, et le secteur bancaire n’hésite pas à en faire appel pour repenser ses services financiers et bancaires. Ainsi, 2017 sera une année déterminante pour l’innovation de ce secteur, une année au cours de laquelle des révolutions technologiques vont se matérialiser.

Le changement de banque simplifié grâce à la loi Macron

Un client signant un contrat avec l'assistance d'un banquier

En France, chaque année, environ 4,5 % des consommateurs changent de banque, quand ce pourcentage atteint 11 % sur l’ensemble du continent. Afin de libéraliser la concurrence sur le secteur bancaire national, la loi Macron simplifie la procédure de changement de banque. Pour les particuliers, c’est l’occasion de diminuer leurs frais bancaires en s’adressant à la concurrence.

Les bons conseils pour procéder à un changement de banque

Un couple discutant des termes d'un contrat avec un agent de la banque

Depuis l’entrée en vigueur des nouvelles mesures de la loi Macron, changer de banque est devenu plus facile et plus rapide. Désormais, c’est à la banque choisie par le client de s’occuper, en moins d’un mois, des démarches nécessaires au changement de banque. Mais le dispositif est loin d’être infaillible, et la prise en charge n’est pas totale.

Les réformes apportées par la Loi Macron en matière de changement de banque

Rendez-vous d'un client bancaire

La loi Macron est entrée en vigueur depuis le 06 février 2017. Elle vise surtout à faciliter les démarches de changement de banque principale. Concrètement, peu de changements majeurs ont été apportés par cette loi, du point de vue des clients, mais pour les banques, cela signifie plus d’engagements. Explications.

La mobilité bancaire simplifiée pour les particuliers

Un particulier en vérification bancaire sur son mobile

Depuis février, grâce à l’une des dispositions de la loi Macron sur la mobilité bancaire, les particuliers ont désormais la possibilité de quitter leur banque pour une autre s’ils ne sont pas satisfaits de ses services. Les procédures relatives à cette démarche ont été revues et corrigées pour les rendre moins fastidieuses pour les clients.

Une évaluation des habitudes des jeunes clients bancaires français

Une jeune cliente bancaire au comptoir de banque

Bien que les jeunes Français âgés de 16 à 29 ans affectionnent les outils numériques pour gérer leurs finances, ils restent fidèles à certains attributs traditionnels de la banque. En outre, ces derniers ouvrent généralement leur premier compte courant au sein de la banque de leurs parents. C’est ce qui ressort d’un sondage effectué par le cabinet Exton Consulting.

La loi Macron offre l’opportunité de changer de banque

Portefeuille de cartes bancaires

La loi Macron est une opportunité pour les consommateurs désirant changer de banque. Depuis son entrée en vigueur, tous les clients d’une banque, qui souhaite en changer, pourront procéder plus facilement à ce changement, en donnant mandat à la nouvelle banque qu’ils ont choisi pour procéder à l’ensemble des démarches requises.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 150 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top