Mai 2020

Disparition imminente de C-zam

capture écran du site CZAM

En début d’année, Carrefour Banque avait évoqué l’éventualité de supprimer son offre bancaire C-Zam et s’était donné quelques mois de réflexion. Aujourd’hui, la disparition de la fameuse carte de paiement et de virement bancaire semble actée. Pour autant, la filiale de Carrefour et de BNP Personal Finance compte poursuivre ses activités et recentrer ses ressources vers des services plus prometteurs.

Les banques européennes et américaines sont prêtes à affronter la tempête soulevée par le Coronavirus

bâtiments de banques

Les mesures barrières instaurées en vue d’endiguer au maximum la propagation du Coronavirus ont eu raison de l’économie, nationale et internationale. Et le secteur bancaire se retrouve fortement affecté par la crise, ayant pour mission de le maintenir à flot tout en encaissant une explosion d’impayés. Quoi qu’il en soit, les établissements financiers ne sont pas près de jeter l’éponge.

La crise actuelle pourrait achever de convaincre les banques à migrer vers le digital

Accès banque digitale

Comme avec l’argent liquide, les consommateurs sont toujours nombreux à rester fidèles aux banques traditionnelles. Cependant, le confinement imposé par le coronavirus a mis en lumière les avantages non négligeables des services digitaux. Les banques anglaises, notamment, sont en pleine réflexion au sujet d’un basculement total vers le numérique.

Les titulaires de compte doivent s’accrocher au relationnel avec leur partenaire bancaire en ce temps de crise

Une personne obtient de l'argent sur le guichet automatique.

Crise sanitaire, bouleversement social, ébranlement de l’économie… Il n’est plus à redire que les conséquences de l’épidémie du Covid-19 sont non négligeables. Même la solidité des banques est mise à rude épreuve. Et ce, en raison de la perte de confiance de leur clientèle – entreprises ou particuliers. Or, c’est en cette période exceptionnelle que sont mis en exergue l’importance du relationnel bancaire et ses avantages.

L’hésitation des acteurs bancaires à relever le seuil des paiements sans contact n’est pas sans raison

paiement sans contact a un commerce

Outre le confinement et la distanciation sociale, la limitation, voire la prohibition de l’utilisation des billets de banque et de pièces de monnaie fait aussi partie des mesures barrières pour endiguer la transmission du Coronavirus. Le paiement sans contact devient alors la solution idéale pour régulariser les factures d’achat. Pour autant, la valeur des transactions est limitée à 30 euros. Une restriction que les consommateurs déplorent.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top