Actualités

Google prépare un compte courant et une carte de crédit

écran ordinateur avec google

Pour les géants du numérique, l’univers de la finance représente un instrument de choix pour diversifier leurs activités. Après Google Pay, son application de paiement, la firme de Mountain View travaille sur une nouvelle offre en collaboration avec une banque et une coopérative de crédits. Le site TechCrunch a ainsi dévoilé un visuel de la future carte bancaire de Google.

Compte à l’étranger : même un simple compte de paiement requiert une déclaration

Jeune femme souriante tenant sa carte bancaire

Le confinement a un peu changé la donne, mais avant, les Français étaient connus pour leur goût du voyage. Pour faire face à leurs dépenses pendant leurs pérégrinations, l’ouverture d’un compte de paiement à l’étranger se révèle vite indispensable. Beaucoup ignorent toutefois que ces comptes doivent apparaître sur la déclaration de revenus, qu’ils soient ou non assujettis à l’impôt.

Les nouveaux moyens de paiement sont de plus en plus simples et sécurisés

paiement avec la montre

Avec la démocratisation des smartphones, les banques et les Fintech développent de nombreux outils visant à faciliter et à accélérer le processus de paiement au quotidien. Ces dispositifs permettent par ailleurs de sécuriser davantage les transactions à travers les systèmes d’authentification intégrés au mobile, comme la reconnaissance faciale, les lecteurs d’empreinte digitale ou rétinienne...

Les Américains non bancarisés attendent encore l’aide fédérale

La Reserve Fédérale à Washington DC

Aux États-Unis, les personnes qui ne disposent pas de compte bancaire n’ont pas encore pu bénéficier de l’aide accordée par le gouvernement fédéral. Ils doivent en effet attendre de recevoir un chèque papier et passer par de coûteux services d’encaissement pour obtenir l’argent. La situation actuelle soulève le problème des ménages non bancarisés, qui accentue les inégalités sociales et financières à travers le pays.

Crise du Coronavirus : vers le déploiement de la « monnaie hélicoptère » ?

Homme ouvrant le coffre-fort avec une clé.

La théorie de la « monnaie hélicoptère » consiste à octroyer une somme avoisinant le SMIC français, à tous les actifs d’un pays, dans une démarche de relance de l’économie. Un concept longtemps dénigré et qui refait surface en pleine crise du Covid-19. L’ONG Positive Money Europe milite pour son déploiement dans toute la zone euro. Un certain nombre d’économistes, notamment les plus puristes, continuent de leur côté à émettre une réserve.

Les banques américaines ont dû renoncer à quelques profits pour soutenir leurs clients affectés financièrement

banque usa

À l’instar de l’économie mondiale, celle des États-Unis est aussi mise au point mort depuis que l’épidémie du Coronavirus a débarqué sur le sol américain. Les banques, les premières à être affectées par la suspension d’activités de nombre de ses clients, vont devoir essuyer d’importantes pertes du fait de la tendance haussière des crédits impayés.

Nickel affiche de grand succès et compte encore avancer dans cette direction

capture ecran site Nickel

Créé il y a près de six ans, le compte Nickel a eu un effet boule de neige dans l’univers bancaire français. Et pour cause, son service sort des sentiers battus des banques, ne serait-ce que considérer la distribution de ses cartes de paiement auprès des buralistes. Et il n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin.

Les économies des particuliers sont menacées par les effets de la crise de Covid-19

une personne tenant sa tirelire

L’effondrement de la Bourse en février et mars derniers a fait de nombreuses victimes parmi les investisseurs particuliers. Ces derniers ont découvert à leurs dépens les risques évoqués par les conseillers sur ces placements à fort potentiel de rémunération. Mais face à cette crise sans précédent, même les dépôts risquent d’être touchés par les retombées économiques de la pandémie.

Stimulus check : certains Américains pourraient ne jamais en voir la couleur

tirelire et drapeau usa

Les États-Unis font partie des pays les plus gravement touchés par la pandémie de Covid-19. Comme ailleurs dans le monde, une période de confinement a été observée, laissant présager à court terme une grave crise économique. Pour venir au secours des plus démunis, le gouvernement a mis en place des aides financières. Mais les banques pourraient les réquisitionner.

Les banques ne feront pas faillite

calculs bancaires

Particuliers et entreprises vont devoir s’en remettre à la bienveillance des banques une fois que le confinement sera terminé et qu’il faudra entamer les plans de relance. Mais est-ce que la crise actuelle ne va pas affaiblir, voire terrasser de nombreux établissements bancaires ? À en croire la Directrice de la BCE, le risque de faillite des banques est faible.

Les nouvelles opportunités ne manquent pas pour permettre aux cybercriminels de perpétuer leurs méfaits

Hacker vole des donnés, de l’argent et mot de passe via un laptop

L’avènement d’Internet est l’un des éléments marquant l’ère moderne. Un essor qui s’est aussi accompagné de la montée en force d’une activité peu recommandable, la cybercriminalité. Et dans ce domaine, tout indique que les malfaiteurs ne manquent pas d’opportunité pour perpétuer leurs méfaits notamment à travers l’exploitation des failles des nouvelles technologies ou d’autres évènements comme le coronavirus.

L’Union européenne impose la transparence sur le coût des transactions transfrontalières

Drapeaux de l'Union européenne.

Désormais, tout prestataire de paiements exerçant en Europe est tenu de communiquer au préalable le coût des transactions internationales, qu’il s’agisse d’un virement ou d’un paiement. Cette nouvelle disposition s’applique à tous les États membres de l’Union depuis le 19 avril dernier. À travers cette réglementation, l’UE veut protéger les consommateurs des frais cachés sur les opérations bancaires transfrontalières.

Le paiement par chèque s’aligne sur le processus de digitalisation des banques

Une femme d’affaires fait une signature sur chèque

Les banques françaises dépensent chaque année des milliards d’euros pour délivrer plusieurs centaines de millions de chèques. Ces charges peuvent désormais être réduites grâce au chéquier numérique. Avec la digitalisation de cet outil, les établissements financiers ont l’opportunité d’améliorer significativement le parcours client, de sécuriser davantage les transactions et de faire des économies non négligeables.

Maroc réussit haut la main sa collecte de fonds massive pour gérer les répercussions du Coronavirus

dirhams marocains

Trois milliards d’euros, c’est ce qu’a réuni le Royaume chérifien en moins d’une semaine pour contribuer à la gestion de l’épidémie du Coronavirus. Et l’on peut dire que c’est grâce à l’apport de différents acteurs. La preuve que tous se sentent concernés, d’autant que c’est le monarque lui-même qui enjoint la population à se tenir les coudes pour affronter ensemble la tempête.

N26 facilite les démarches d’ouverture de compte

Capture écran du site N26

Crise sanitaire oblige, les banques en ligne doivent actuellement revoir leur mode de fonctionnement afin de maintenir leur activité à flot. N26 lève le voile sur une fonctionnalité intéressante pour les nouveaux clients. Ces derniers auront l’opportunité d’effectuer un paiement sans devoir attendre la livraison de leur carte physique. Avec cette nouveauté, la néobanque espère multiplier les ouvertures de compte.

Les autorités américaines envisagent la numérisation du dollar

Dollars Américains

Face au ralentissement économique qui découle de la crise sanitaire du Covid-19, les institutions parlementaires américaines réfléchissent à un plan de redressement d’urgence de l’économie. L’idée de virtualiser le dollar fait son chemin. Faute d’être pertinente face à l’urgence de la situation actuelle, la proposition a été rejetée. Cette possibilité reste néanmoins sérieusement envisagée.

Lancement officiel de Revolut aux États-Unis

capture ecran du site Revolut

Ce n’est sans doute pas la première fois que Revolut fait les yeux doux aux utilisateurs américains. Cependant, cette décision peut être perçue comme une confirmation de sa présence dans le pays de l’Oncle Sam. En effet, avant le lancement officiel de ses activités aux États-Unis, la néobanque y comptait déjà quelques milliers de clients. Cette traversée de l’Atlantique fait partie intégrante de sa stratégie de développement.

La plateforme suédoise Tink a racheté un agrégateur bancaire espagnol

capture écran du site de Tink

La société suédoise Tink est un acteur mondialement reconnu dans le secteur de l’open banking. Elle accompagne les banques et les Fintech dans le développement puis le déploiement de leurs services via une plateforme dédiée. Cette dernière étend encore sa connectivité grâce à la dernière acquisition de la start-up, l’agrégateur espagnol Eurobits Technologies.

La BCE demande aux banques européennes d’aider à atténuer l’impact économique du coronavirus

Logo euro

Le Vieux Continent fait actuellement face à une crise sanitaire sans précédent avec le Covid-19. D’ailleurs, la pandémie affecte gravement plusieurs pays membres de l’UE. Ainsi, la BCE invite les banques européennes à prendre des dispositions pour limiter les séquelles économiques de cette conjoncture dramatique. Celles-ci devraient préparer dès maintenant la relance des activités sur l’ensemble du territoire.

France : difficile pour le paiement par téléphone de détrôner la carte bancaire

Une femme souriante tenant sa carte bancaire et son smartphone pour faire un achat en ligne

Malgré l’attachement de bon nombre de nostalgiques à ce moyen de paiement traditionnel, le cash tend à disparaître. Les systèmes alternatifs vont prendre le pouvoir, doucement, mais sûrement. Déjà, la carte bancaire est passée devant l’argent liquide dans le cœur des Français. Le paiement mobile se pose comme la solution du futur, mais il aura encore fort à faire pour écarter la carte bleue.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top