Février 2020

  • Les Français ont davantage confiance aux conseillers bancaires pour la gestion de leur argent

    Un conseiller explique au couple une offre qui leur convient

    Il y a encore quelques années, les spécialistes ont annoncé la disparition imminente des conseillers bancaires au profit d’outils digitaux plus rapides et performants. Pourtant, l’évolution du comportement des consommateurs tend à contredire ces prévisions. En effet, de nombreux clients privilégient le contact humain pour diverses opérations bancaires et encore plus pour les prestations payantes.

  • Les grandes banques européennes s’adaptent-elles au changement de leur environnement ?

    Bâtiments bancaires

    Les grandes banques historiques peinent à s’adapter à leur environnement qui évolue sans cesse. C’est ce qu’a déclaré le CEO de la Fintech britannique Monzo, Tom Blomfield, lors d’une interview. Selon lui, l’industrie bancaire décline en raison d’une déconnexion par rapport aux besoins réels des clients. Les banques mobiles, en hypercroissance, sont-elles sur le point de prendre la relève ?

  • La néobanque française Onlyone développe une offre éthique, solidaire et écoresponsable

    capture ecran site de la banque Onlyone

    Depuis un an, l’entrepreneur Kamel Nait-Outaleb et ses associés travaillent sur le projet Onlyone, une néobanque essentiellement définie par son impact environnemental positif. Au-delà de ses principes écologiques, ce nouvel acteur cherche à promouvoir la consommation responsable à l’aide d’outils adaptés. Le lancement de la version bêta de l’application est attendu pour juin prochain.

  • Le développement du marché du crédit améliore la rentabilité de la banque de détail de BCPE

    Quelques cartes de crédit

    Depuis l’annonce de la vente de la banque de détail de HSBC France, ce segment dédié aux particuliers suscite la suspicion des investisseurs. Les résultats 2019 de BPCE contredisent toutefois les analyses pessimistes sur ce marché. Le groupe a en effet renforcé la rentabilité de sa banque de détail, surtout vers la fin de l’année dernière.

  • Les GAFA représentent-ils une menace pour les banques ?

    Bâtiment de l'Amazon

    Les banques redoutent l’entrée des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) dans les réseaux de la finance. Quelles sont leurs véritables ambitions ? Prévoient-ils une collecte de données en vue d’une exploitation commerciale ? Quelle stratégie déploient-ils pour devancer les banques sur leur propre marché ? Les experts décèlent chez ces nouveaux arrivants une volonté d’imposer leurs propres règles.

  • Les néobanques séduisent un public de plus en plus large

    une cliente neobanque

    En pleine phase d’hypercroissance, les banques mobiles partent la conquête des clients internationaux. En même temps, elles cherchent à satisfaire leur marché domestique en diversifiant leurs offres. L’idée consiste à se positionner en tant qu’enseignes challengers avec l’appui des investisseurs. C’est ce que révèle Stéphane Dehaies qui travaille chez KPMG France en tant qu’associé Banque & Fintech.

  • Avec la politique des taux bas de la BCE, les banques allemandes se sont retrouvées noyées sous leurs liquidités

    Bâtiment de la BCE en Allemagne

    Depuis que la Banque centrale européenne a décidé de facturer les dépôts de liquidité, les établissements bancaires allemands se sont mis à garder sur eux leur surplus de réserves. L’autre option consistait à prêter en masse, une solution efficace, mais qui se révélait très limitée en termes de rendement. Ceux qui n’arrivaient pas à trouver la bonne méthode pour placer leurs liquidités se sont retrouvés « noyés » sous des milliards de cash.

  • Boursorama Banque : le pari gagnant du digital

    Logo de Boursorama Banque

    La transformation digitale s’est imposée comme un impératif pour les institutions financières, mais parmi celles qui ont opéré leur virage numérique, certaines peinent à atteindre les objectifs escomptés. L’investissement requiert des moyens considérables, mais les efforts ambitieux mettent du temps à porter leurs fruits. Boursorama Banque fait partie des chanceux, avec des résultats encourageants, ne serait-ce que pour l’année 2019.

  • Prismea croit en la digitalisation, mais veut préserver le contact humain

    capture ecran du site Prismea

    Dernièrement, les néobanques, ces banques « Nouvelle Génération », continuent de se multiplier. Si elles sont nombreuses au service des particuliers, elles sont un peu plus rares à cibler les professionnels. Prismea est l’une d’elles. Pour se démarquer, elle souhaite tirer le maximum de la digitalisation, tout en proposant la même qualité d’assistance que celle proposée par les banques traditionnelles.

  • Le paiement des impôts et factures des services publics chez les buralistes

    Paiement auprès d'un marchand avec facture

    Les bureaux de tabac jouent un rôle croissant dans le paysage financier tricolore. Après l’ouverture de compte avec Nickel, certains d’entre eux encaissent les impôts, amendes et frais pour des services publics divers. Le dispositif est déjà en test dans 18 départements et sera généralisé à l’ensemble de territoire à partir du deuxième trimestre 2020.

  • Les innovations ne sont pas toujours bénéfiques aux acteurs bancaires

    Une personne qui fait de la transaction en ligne

    Sur le secteur bancaire comme dans de nombreux autres domaines, l’innovation est considérée comme indispensable pour rester compétitif. Mais certains experts estiment qu’en imposant des investissements considérables, les innovations pèsent sur la rentabilité des banques et ne leur apportent finalement que des bénéfices limités. C’est notamment le cas des assistants vocaux.

  • Mandat de mobilité : l’UFC-Que Choisir fustige les banques

    échanges sur les pratiques financières

    Selon le regroupement des consommateurs UFC-Que Choisir, malgré la mise en application de la loi Macron depuis désormais trois ans, les démarches nécessaires pour changer de banque restent complexes. Des lacunes rendent l’opération difficile à réaliser pour de nombreux usagers. L’association demande alors la portabilité du numéro bancaire pour faciliter la procédure.

  • Le déménagement de nombreuses entreprises financières à Dublin booste le marché de la fintech local

    entreprises à Dublin

    L’univers irlandais de la fintech a connu une croissance accélérée ces derniers temps, dopé par l’implantation de nombreuses sociétés, alors que le Brexit a été officialisé le 31 janvier dernier. Désormais, les experts estiment que pas moins de 7 000 personnes travaillent dans le secteur des technologies financières, et ce chiffre continue de croître.

  • La Starling Bank réalise une importante levée de fonds

    capture écran de la banque Starling Bank

    La néobanque Starling vient de clôturer une levée de fonds pour la concrétisation de son plan d’expansion dans l’Union européenne. À la différence de ses concurrents, la jeune pousse britannique a dû repousser son développement sur le Vieux continent à cause des doutes qui planaient autour du Brexit. Ce brouillard étant levé, la néobanque se déclare prête à se lancer.

  • Le digital banking s’impose progressivement au Maroc

    pièces et drapeau marocain

    CIH Bank s’impose comme un précurseur sur le marché marocain en misant sur le digital banking dès fin 2009. La banque a d’ailleurs investi des centaines de millions de dirhams dans ce projet. Toutefois, elle a dû passer par une phase transitoire, mariant agences physiques et services en ligne, pour préparer les consommateurs locaux aux changements à venir.

  • Les Français ont définitivement adopté les services des néobanques

    billet euro et main sortant d'un téléphone

    Aujourd’hui, les néobanques revendiquent 3,5 millions d’utilisateurs actifs en France. Les acteurs du secteur ont ainsi réalisé une progression de 75 % en seulement une année. Toutefois, ces enseignes sont majoritairement déficitaires en dépit de leur immense potentiel en termes de parts de marché. De ce fait, les banques traditionnelles ont encore une chance de résister à leurs nouveaux concurrents.

  • Les banques françaises ont-elles performé l’an dernier ?

    Une femme calculant ses dépenses à partir de cartes de crédit avec un téléphone intelligent sur le bureau

    Depuis le début de l’année, les grandes banques françaises ont publié une par une leur bilan financier pour l’exercice écoulé. Ce compte rendu annuel a déjà été réalisé par de nombreux établissements comme BNP Paribas, BPCE, Société Générale ou encore Natixis. Préoccupés par les taux faibles, les investisseurs se focalisent surtout sur les crédits et la solvabilité.

  • L’argent liquide commence à disparaître au profit des nouveaux modes de paiement dématérialisés

    Portefeuille noire avec des billets de 100 euros

    L’utilisation des billets de banque est désormais dépassée avec l’apparition des moyens de paiement numériques et des monnaies virtuelles. L’intégration du digital au cœur des habitudes de paiement des Français entraîne une baisse des transactions par cash. Ce recul est constaté dans tous les secteurs d’activités. L’argent liquide finira-t-il donc par disparaître ?

  • La concurrence entre les banques et l’apparition de nouvelles offres profitent aux épargnants canadiens

    Banque et dollar Canadien

    L’apparition de nouvelles Fintech réjouit une grande partie des consommateurs canadiens. En effet, grâce au lancement des comptes hybrides (chèque et épargne) par celles-ci, les épargnants peuvent désormais bénéficier de plusieurs avantages. Ils ont notamment la possibilité de continuer à effectuer leurs achats librement tout en bénéficiant d’un taux d’intérêt élevé sur l’argent cumulé sur le même compte.

  • Les grands réseaux bancaires rivalisent d’audience web avec la nouvelle génération de banques

    ordinateur pour analyse trafic web

    Depuis l’avènement des nouveaux acteurs du secteur, les banques traditionnelles ont dû accélérer leur transformation digitale pour résister à la concurrence. Le parcours client en ligne est de plus en plus privilégié, même sur les produits classiques des établissements de réseau. Dans ce contexte, la visibilité sur Internet est devenue décisive.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top