L’agrégation de comptes semble désormais incontournable pour les banques

tablette avec mention fintech

Pour Linxo, l’édition du Paris Fintech Forum qui s’est tenue du 28 au 29 janvier 2020 ne s’est pas déroulée comme toutes les autres. Le Crédit Agricole a racheté la start-up et l’a fait savoir lors de cet évènement qui a rassemblé les enseignes bancaires et les Fintech. L’agrégation de comptes est-elle désormais le service phare des banques ?

Depuis 2010, Linxo permet aux usagers de consulter l’ensemble de leurs comptes bancaires depuis une interface unique. Son application aide aussi les clients à gérer leurs finances qui sont triées en différentes catégories. D’autres agrégateurs de comptes comme le français Budget Insight et le suédois Tink ont suivi le mouvement.

Afin de rentabiliser son activité, la jeune pousse Linxeo a eu l’idée de vendre ses services à d’autres Fintech et aux établissements bancaires. Pour choisir ces derniers, a-t-elle dressé une comparaison des banques ? Actuellement, la start-up détient une trentaine de clients B2B, dont la banque verte qui est devenue son actionnaire majoritaire.

Les banques s’engagent dans l'open banking

Le directeur général de Crédit Agricole Payment Services, Bertrand Chevallier, a expliqué à la presse comment le groupe bancaire compte développer ses projets suite au rachat de Linxo. Selon lui, cette démarche s’inscrit dans la volonté de conquérir d’autres clients grâce aux solutions de paiement. Il rajoute :

Les premiers cas d'usage que nous développerons s'inscrivent dans le prolongement de l'agrégation de comptes bancaires. Nous pensons notamment à l'initiation de paiement, qui permet à un client de transférer son argent de compte à compte. L'idée est de coupler cette fonctionnalité au paiement instantané. Au-delà de ce prolongement immédiat, nous pensons à beaucoup d'autres applications.

Bertrand Chevallier.

La tendance est décidément à l’acquisition d’agrégateurs de compte pour les banques. Par exemple, le groupe Arkéa a racheté Budget Insight dans l’espoir d’offrir aux usagers des services davantage personnalisés via l’étude de leurs données financières. La transaction a eu lieu durant l’été 2019.

S’adapter aux évolutions réglementaires et diversifier les revenus

De nombreuses raisons peuvent amener une banque à racheter de jeunes pousses spécialisées dans l’agrégation de comptes. Le groupe BNP Paribas indique notamment qu’il souhaite se passer de Visa. Bruno Van Haetsdaele, le CEO de Linxo, avance :

Il est important que les banques européennes aient un plan pour ne pas dépendre des entreprises américaines pour la partie accès aux comptes et elles s'en donnent les moyens aujourd'hui.

Bruno Van Haetsdaele.

Si les banques s’intéressent de plus en plus à l’open banking, c’est surtout parce que la DSP2 les y oblige. Concrètement, elles doivent partager leurs données avec les Fintech dans les services de paiement. Cela dit, il s’agit d’une opportunité pour développer leurs offres et fidéliser leurs usagers dans un contexte de concurrence accrue. Sans compter que les taux demeurent particulièrement bas.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top