Les épargnants sont encore gagnants avec le Livret A

épargne par mise en pièces dans des récipients

Depuis quelques années, le Livret A a perdu de son attractivité et de sa notoriété en raison de la baisse significative des rémunérations. Ce produit reste toutefois la forme de placement privilégiée des Français en raison de sa grande stabilité. De plus, il s’agit de l’épargne la moins pénalisante sur le marché.

Les dépôts sur les comptes bancaires coûtent cher depuis l’entrée en vigueur des taux faibles, appliqués notamment par la Banque centrale européenne (BCE). Ce paramètre influe sur divers produits financiers tels que le Livret A. Par ailleurs, l’inflation est estimée à 1 % cette année. Autrement dit, ce placement ne promet rien de bon pour 2020.

Avec une baisse des taux de 0,50 %, le Livret A rémunérera en moyenne à hauteur de 0,52 % cette année. L’érosion monétaire ambiante n’épargnera donc pas cette épargne. De plus, le capital placé sur cette dernière entraînera une perte de pouvoir d’achat de 0,48 % sur la même période.

Des alternatives au Livret A ?

Le Livret A est traditionnellement reconnu comme une épargne priorisant la précaution. En effet, cette formule ne facture en principe aucuns frais et offre au souscripteur une liquidité totale. Dans la pratique, ce type de contrat permet à l’épargnant de mettre de l’argent de côté afin de gérer les situations d’urgence. Ainsi, le rendement est juste un bonus.

Dans une certaine mesure, les livrets bancaires classiques peuvent être rapprochés de cette formule. Cela dit, les rémunérations restent tout aussi décevantes sur ce segment. En effet, en dehors de certains taux promotionnels éphémères, le taux d'intérêt minimum annuel appliqué par les banques pour ces comptes d’épargne se chiffre entre 0,2 % et 0,1 %, voire moins.

Certaines enseignes proposent encore des livrets avec un taux de 0,8 %. Toutefois, ces chiffres ne tiennent généralement pas compte de la fiscalité. De ce fait, le rendement initial de 0,8 % se traduit finalement par une rémunération nette de 0,56 %, soit un taux assez proche du Livret A.

En somme, en dépit de ses nombreux défauts, le Livret A reste la meilleure solution en ce moment.

Des placements requérant de la vigilance

En dehors du Livret A, les épargnants situés sous un certain seuil de revenu (19 977 euros pour un célibataire sans enfants à charge) peuvent entre autres choisir le LEP (Livret d’épargne populaire). Ce dernier affiche un taux de 1 %. D’ailleurs, les pouvoirs publics ont récemment décidé de simplifier l’accès à cette formule, eu égard à son succès relatif.

Toutefois, un taux brut de 1 % débouche sur une rémunération nette de fiscalité de 0,7 %. De plus, le LEP n’est pas du tout comparable au Livret A en termes de souplesse. En effet, un retrait sur ce plan entraîne inévitablement la clôture de l’épargne. L’assuré peut même perdre ses intérêts s’il retire une partie de son investissement avant la deuxième année de la date anniversaire du contrat.

De son côté, l’assurance-vie ne peut pas réellement se démarquer du LEP. Avec ce plan d’épargne, le client a néanmoins la possibilité de retirer son placement quand il le veut. Cependant, la fiscalité et les frais en vigueur pour ce type d’épargne tendent à pénaliser les retraits effectués trop tôt. Ainsi, les épargnants sont obligés d’adopter une stratégie à moyen terme.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top