Juin 2021

  • L’application de Revolut propose désormais Dogecoin à ses affiliés

    Main d’un homme tenant un Dogecoin physique

    Alors que la rumeur se propageait depuis plusieurs semaines sur Twitter, la société britannique a confirmé le projet le 8 juin dernier. Revolut avait annoncé corriger le manque de Dogecoin dans son application. D’ailleurs, la cryptomonnaie serait fréquemment demandée par les clients de la néobanque depuis avril 2021, d’après un cadre de l’entreprise.

  • Après des années de pèlerinage, la société de minage écolo BigBlock prépare son retour en terre natale

    Femme insérant une carte de crédit au guichet automatique.

    Pour différentes raisons, la société de minage BigBlock qui a vu le jour à Nantes en 2017 a fait le choix d’assurer son développement dans des pays outre que la France. Mais aux dernières nouvelles, tout indique que cette entreprise française a prévu de faire son come-back sur sa terre natale en lorgnant sur Montceau-les-Mines.

  • Deutsche Bank veut se renforcer en France

    Entrée d’une façade faciale de Deutsch bank.

    Après avoir frôlé la faillite, Deutsche Bank cherche à remonter la pente. En quête de nouveaux leviers de croissance, elle souhaite renforcer sa position sur le marché français. C’est dans cet esprit qu’elle a participé à plusieurs opérations le mois précédent. Début juin, elle a par exemple dirigé l’émission d’obligations convertibles de Safran, contribué à la fusion Veolia-Suez ou encore fait partie des coordinateurs mandatés par Air France-KLM dans le cadre de sa double augmentation de

    ...
  • Les voleurs de données bancaires conçoivent des arnaques de plus en plus élaborées

    Les demandes de médiation à cause d’une escroquerie affichent une tendance haussière depuis les deux dernières années. L’une des raisons qui expliquent cette augmentation serait la démocratisation du e-commerce. De plus, les escrocs conçoivent des arnaques de mieux en mieux élaborées, jusqu’à créer des copies de sites internet quasi semblables à ceux d’une vraie banque.

  • N26 passe la barre de 2 millions de clients dans l’Hexagone

    Main d’une personne tenant sa carte de crédit N26 y compris Mastercard.

    4 ans et demi après son lancement en France, N26 a atteint les 2 millions de clients. À ce jour, seuls Boursorama Banque — une banque numérique avec zéro agence —, et Nickel — le compte de paiement distribué dans les bureaux de tabac — font mieux qu’elle. Boursorama Banque y est parvenu en septembre 2019. N26 rejoint ainsi le cercle très fermé des néobanques revendiquant plus de 2 millions d’abonnés, et tentera de franchir le cap des 5 millions de clients d’ici 2024.

  • Africa Pay devrait bientôt être lancé dans 20 pays africains

    Plan recadré d’une jolie jeune femme allongée sur son canapé et utilisant son téléphone portable pour faire du shopping en ligne

    Initialement lancée au Maroc, Africa Pay, la première banque digitale africaine devrait proposer ses services dans plusieurs autres pays du continent. Si le projet n’en est encore qu’à ses prémisses, les professionnels financiers se montrent unanimes quant à son futur succès. À savoir qu’en devenant clients d’Africa Pay, les sociétaires auront accès à une pléthore de services financiers innovants et personnalisés.

  • Wise annonce son intention d’entrer à la Bourse de Londres par une cotation directe

    Wise fintech service bancaire via smartphone.

    La fintech Wise, connue depuis une dizaine d’années pour ses tarifs très attractifs en matière de transfert d’argent à l’étranger, serait la première entreprise à être cotée sur la Bourse londonienne. Pour rappel, la cotation directe constitue un moyen pour économiser des frais, mais représente également un risque de volatilité importante.

  • HSBC annonce le rachat de sa banque de détail en France à My Money Group

    Une femme retire de l’argent d’un guichet automatique HSBC dans une rue de Paris, en France.

    HSBC a décidé de se retirer du marché français de la banque de détail. Le groupe sino-britannique va ainsi céder ses activités à My Money Group d’ici 2023. L’opération a coûté très cher à HSBC qui a dû recapitaliser son réseau actuel à hauteur de plus de 1 milliard d’euros.

  • La Banque mondiale et le FMI contestent le projet du Salvador d’introduire le bitcoin dans son système monétaire

    Entrée de la SFI avec signe de la Société financière internationale Groupe de la Banque mondiale.

    Le gouvernement du Salvador souhaite introduire le bitcoin dans son système monétaire, ce qui ferait de ce pays le premier à reconnaitre cette devise numérique, et a sollicité une assistance de la Banque mondiale dans ce projet. Cette dernière s’oppose pourtant à cette initiative, pointant du doigt le manque de supervision et de transparence dans les échanges de cette devise numérique.

  • La recharge via Bancontact sera prochainement intégrée à l’application N26

    Revolut est une alternative bancaire numérique qui comprend une carte de débit prépayée.

    D’ici peu, les usagers de la banque à distance d’origine allemande pourront alimenter leur compte grâce à un approvisionnement via Bancontact. Accessible en un clic, cette alternative sera incorporée dans l’application N26. Ce qui leur permettra entre autres d’éviter les ajouts par virement. Désormais, ils peuvent opter pour un dépôt direct, un transfert mobile…

  • Les jeunes ont besoin de 568 euros de plus pour bien vivre

    Un jeune homme tenant sa carte de crédit et son smartphone pour faire de business en ligne.

    Alors que les Français ont accumulé des montagnes de cash depuis le début de la pandémie, la situation est loin d’être aussi idyllique pour les jeunes âgés de 25 à 34 ans. Premières victimes de la crise économique, ces derniers éprouvent de grandes difficultés à joindre les deux bouts. Ce constat est confirmé par une étude récente, laquelle révèle qu’il leur manque 568 euros chaque mois pour vivre correctement.

  • Visa et Mastercard se préparent à distribuer une carte de paiement biométrique

    Un gros plan de la pile des cartes de crédit, y compris visa, master et maestro.

    Visa et Mastercard continuent de se livrer une bataille acharnée pour être le numéro un mondial dans l’émission de cartes bancaires. Mais dans les années à venir, les deux sociétés vont devoir poursuivre leur départage du trône tant elles évoluent au même rythme. Les deux viennent, d’ailleurs, d’annoncer de nouveaux partenariats afin de proposer prochainement une carte de paiement biométrique.

  • La plateforme de paiement électronique Adyen renforce sa présence aux États-Unis

    Commander des aliments en ligne pendant la quarantaine contre le coronavirus.

    Avec la pandémie de Covid, l’année dernière a été marquée par une flambée du e-commerce. Ce qui a notamment fait exploser le volume de paiements réalisés par le biais d’Adyen. Aux États-Unis, les recettes ont évolué de +66 %. Sur ce marché, la fintech pourra bientôt accroître ses activités avec l’obtention d’une licence bancaire.

  • Cession des TPE Ingenico : plusieurs prétendants au rachat ont déposé leurs offres

    Main d’une personne tenant une carte de crédit en or.

    Plusieurs sociétés de capital-investissement américaines se positionnent pour acquérir l’activité de terminaux de paiement de Worldline. Bien que considérés comme étant obsolètes par différents spécialistes du marché, ces équipements sont utilisés par la plupart des grandes enseignes de la distribution à travers le monde. En effet, 70 % d’entre elles ainsi que plusieurs centaines de milliers de professionnels du commerce disposent de ces terminaux de paiement.

  • Cryptomonnaie : un test grandeur nature pour deux monnaies virtuelles développées par des banques centrales

    Pieces physiques de plusieurs cryptomonnaie

    À plusieurs reprises, les banques centrales, notamment la BCE, ont manifesté leur défiance vis-à-vis des monnaies virtuelles qu’elles n’hésitent pas à qualifier de dangereuses, voire incitatives aux activités malhonnêtes (blanchiments d’argent, financement du terrorisme). Néanmoins, elles ne peuvent pas ignorer l’engouement actuel, dont la monnaie numérique fait l’objet, les incitant à émettre leurs propres cryptos.

  • Ouvrez un compte auprès de Ma French Bank maintenant et profitez de 180 jours gratuits

    Ma French Bank logo avec La Banque Postale.

    La banque mobile du groupe Banque Postale n’en finit pas de choyer les consommateurs. Actuellement, les personnes qui choisissent d’ouvrir un compte auprès de la néobanque ont droit à 180 jours pour pouvoir utiliser gratuitement leur compte. Autrement dit, aucuns frais d’abonnement ne s’appliquent pendant cette période. Il faut toutefois se dépêcher puisque cette offre prendra fin le 31 juillet prochain.

  • My Money Group reprend la banque de détail de HSBC France

    Bâtiment de la Banque HSBC.

    D’ici deux ans, les 800 000 clients du groupe britannique en France seront placés sous l’autorité de My Money Group. Pareil pour ses agences et ses salariés. En effet, HSBC s’est accordée avec Cerberus pour la cession de sa banque de particuliers dans l’Hexagone. Cette opération s’effectue contre un transfert de capitaux à hauteur de 1,6 milliard d’euros.

  • La crise sanitaire n’a quasiment pas eu d’impacts sur les banques suisses

    Le Credit Suisse à Paradeplatz à Zurich est décoré des drapeaux de la Suisse et du canton de Zurich

    Le cabinet d’audit PwC a mené une enquête sur les impacts de la crise sanitaire sur le bilan 2020 des banques du monde entier. L’étude révèle une baisse générale des bénéfices, exception faite des enseignes bancaires en Suisse, en Belgique ou encore en Autriche. Le cabinet d’audit prévoit aussi une vague de fermetures d’agences dans les années à venir.

  • La fusion entre le Crédit du Nord et la Société Générale menace l’avenir de la Banque Courtois

    Une des agences de la Banque Courtois

    Concernée par le projet de fusion entre le Crédit du Nord et la Société Générale, la Banque Courtois et ses 600 salariés se sentent menacés. La restructuration envisage en effet la fermeture de 600 agences appartenant aux deux réseaux et la suppression de 3 000 postes.

  • Le PSP néerlandais Mollie est désormais valorisé à 5,4 milliards d’euros

    Service de paiement Mollie.

    Le fournisseur de service de paiement Mollie vient de boucler une nouvelle tour de table de 665 millions d’euros. Cette levée de fonds menée par la société d’investissement Blackstone Growth porte la valorisation de la fintech à 5,4 milliards d’euros. Après avoir récolté 90 millions d’euros en septembre dernier, elle a de nouveau réussi à séduire de nombreux investisseurs, comme Alkeon Capital, EQT Growth, General Atlantic, HMI Capital, et TCV.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top