NN Investment Partners fait l’objet de nombreuses convoitises

Début juin, DWS et Generali ont chacun entamé des négociations pour racheter le gestionnaire d’actifs NN Investment Partners. Une filiale de la compagnie néerlandaise d’assurance NN qui enregistre environ 300 milliards d’euros d’encours, principalement réalisés avec de l’assurance-vie. Dans ce cadre, d’autres établissements français, suisses, etc. auraient également formulé leur intérêt.

Ces derniers mois, quelques sociétés d’assurances et établissement bancaires se sont détachées de leur filiale de gestion. Pour cause, ils sont confrontés à la concurrence passive à faible coût et la décrue des marges relatives aux taux bas.

Décembre 2020, La Banque Postale Asset Management a ainsi fusionné avec la filiale de Natixis, Ostrum AM. Afin de garantir la rentabilité de son infrastructure, l’entité créée vise la conclusion d’une alliance avec des assureurs.

De son côté, Amundi a mené des négociations en avril dernier en vue du rachat de Lyxor à Société Générale. En parallèle, Columbia Threadneedle acquiert les activités de gestion de la banque américaine BMO en Europe.

Une fusion envisagée

Concernant Credit Suisse AM, son avenir reste flou. Bien qu’aucune vente n’ait été officiellement annoncée, la société aux 400 milliards d’euros d’actifs gérés attire les convoitises. Plusieurs sources évoquent notamment l’intérêt de State Street, BlackRock et de la filiale de Deutsche Bank, DWS.

Né de la scission de la banque néerlandaise ING, NN Investment Partners ne manque pas de prétendants. D’après Bloomberg, DWS et Generali ont chacun soumis début juin une offre pour le racheter. À noter qu’il constitue la filiale de gestion d’actifs de l’assureur batave NN.

Par ailleurs, d’autres enseignes européennes ont également démontré de l’attention à l’égard de NN IP. Parmi celles-ci figurent entre autres l’assureur outre-Rhin Allianz et UBS, un des géants suisses dans le cadre d’un comparatif banque. D’après des sources diverses, des gestionnaires français, mais aussi américains ont aussi suivi de près le dossier.

Jusqu’à présent, aucune précision n’a été toutefois apportée concernant les détails de la discussion. NN pourrait garder une participation minoritaire et nouer une collaboration avec le plus offrant. D’ailleurs, il a déjà déclaré il y a deux mois songer à un désinvestissement partiel, une coentreprise ou une fusion de NN IP.

Une activité concentrée surtout sur l’assurance-vie

Gérant approximativement 300 milliards d’euros d’actifs, ce dernier pourrait franchir la barre des 1,5 milliard d’euros en matière de valorisation. À noter que son activité provient essentiellement de la branche assurance-vie de NN.

Generali Investments, qui gère aussi essentiellement l’assurance-vie de l’assureur transalpin Generali totalise 575 milliards d’euros d’encours. Néanmoins, il a effectué plusieurs acquisitions ces dernières années. Pour sa part, la filiale de Deutsche Bank n’a réussi à conclure aucun achat depuis sa cotation en 2018. Pour information elle gère 820 milliards d’euros.

Par rapport à cela, le gestionnaire hollandais ne fait pas encore partie des grands enseignes en Europe. Il se situe loin en dessous des tricolores Natixis IM et Amundi. Des établissements qui affichent plus de 1 000 milliards d’encours. Il en est de même comparé à plusieurs filiales d’assureurs telles que Allianz GI ou AXA IM. Celles-ci en comptabilisent respectivement 600 milliards d’euros et 860 milliards d’euros.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top