2020 a été marqué par une hausse des demandes de remboursements pour le secteur bancaire tricolore

Logo d’une agence de la banque française "La Banque Postale"" au centre de Strasbourg, Alsace, France.

La médiation bancaire a récemment rendu public son rapport annuel pour la période d’exercice de 2020. La note qui a démontré que l’année dernière, cet organisme rattaché à la FBF a eu à faire face à une augmentation significative du nombre de demandes de remboursement de la part des clients.

Dans son rapport annuel publié récemment, la médiation bancaire a fait état d’une situation quelque peu inquiétante en ce qui concerne le compte bancaire des Français. Non pas sans raison puisqu’à travers cette note, l’institution a démontré qu’en 2020, nombreux sont les clients à faire l’objet d’une escroquerie.

Ce qui explique en outre le choix de ces derniers à faire appel à la médiation pour tenter de se faire rembourser par leur banque. Et pour la saison écoulée, l’on pourrait dire qu’ils sont bien nombreux à tomber dans le panneau selon cet organisme sous l’égide de la Fédération bancaire française constatant une hausse considérable des demandes de remboursement.

Une saison marquée par les escroqueries et les faux sites

En tant que médiatrice au solde de la médiation bancaire, Marie-Christine Caffet est bien placée pour dire que 2020 était une saison marquée par les escroqueries et les faux sites s’acharnant sur les clients bancaires. À ce responsable d’expliquer :

Si les nouveaux modes de consommation induits par le recours grandissant aux commerces en ligne semblent devoir perdurer après la pandémie, manifestant une plus grande aisance des consommateurs dans le maniement de nouveaux outils et dans l’exploitation de ces canaux de distribution à distance, on relève néanmoins une poussée parallèle des escroqueries et la multiplication de faux sites.

Marie-Christine Caffet

Et d’ajouter :

La crise sanitaire a modifié les comportements des escrocs qui ont parfois profité de l’essor du commerce en ligne et de la banque en ligne pour adapter leurs techniques de fraude.

Marie-Christine Caffet

Et leurs stratégies sont bien nombreuses selon cet organisme énumérant quelques-unes d’entre elles qui consistent essentiellement à :

  • Usurper l’identité d’un acteur connu ou de la banque du consommateur :
  • Évoquer le nécessaire renforcement de la sécurité du compte bancaire ;
  • Évoquer l’existence d’une fraude fictive en cours ;
  • Contacter le consommateur pour obtenir des informations confidentielles ;
  • Diriger le client bancaire vers des sites frauduleux imitant le site de l’acteur usurpé.

Et la liste est longue, mais Mme Caffet a tenu à faire savoir que certaines fraudes ont bien fait de s’estomper dernièrement, grâce au mécanisme d’Authentification forte permettant d’identifier l’auteur de l’opération.

Les demandes de remboursement ont explosé

Dans ce rapport, l’on peut lire que :

Les services de médiation bancaire ont traité presque 1 500 dossiers sur le thème de l’escroquerie en 2020.

Marie-Christine Caffet

Ce qui expliquerait l’explosion des demandes de remboursement par les clients auprès de leur banque selon la Marie-Christine Caffet comptant 6 851 dossiers déposés sur cette période, dont 2 475 cas résolus par médiation.

À titre de comparaison, l’institution a ainsi démontré qu’en 2018, ce nombre était limité à 3 884 avant de passer à 5 289 un an plus tard pour ainsi dire que la tendance est à la hausse dans ce domaine et que par rapport en 2019, le chiffre enregistré en 2020 a été essentiellement porté par les fraudes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top