Septembre 2021

  • Les poids lourds du secteur bancaire américain ne sont pas près de voir de nouveaux patrons à leur tête

    Siège Bank of America.

    Les poids lourds du secteur bancaire américain ne sont pas près de voir de nouveaux patrons à leur tête. C’est du moins, ce que s’accordent à dire les analystes constatant que, malgré leur âge avancé et leurs années de services, les PDG des plus grandes banques sont bien partis pour rester à leur place pour un bon bout de temps encore.

  • Le Maroc conserve sa position de deuxième pays le plus attractif d’Afrique en matière d’investissement

    Vue panoramique sur Marrakech et l’ancienne médina, Maroc.

    Le Maroc conserve sa position de deuxième pays le plus attractif d’Afrique en matière d’investissement. C’est l’enseignement que le Royaume chérifien a pu retenir de la dernière édition de l’enquête intitulée « Où investir en Afrique » de la banque sud-africaine RMB mettant en exergue les principaux atouts expliquant son choix de le maintenir sur cette position pour la seconde fois.

  • La digitalisation des services financiers met en difficulté la relation des clients avec les établissements offrants

    Belle jeune femme d’affaires travaillant dans le centre d’appels

    Alors qu’il n’est plus question d’un éventuel retour, les établissements financiers ont enclenché la vitesse supérieure pour le processus de digitalisation de leurs services. Notamment à cause de la pandémie de coronavirus, le comportement des clients s’est aussi tourné progressivement vers l’opération sans contact. Cependant, ce ne sont pas tous les consommateurs qui sont favorables à cette transition numérique.

  • Banques traditionnelles et néobanques sont désormais sur le même pied d’égalité en matière de digitalisation

    Personnes d’affaires utilisant le téléphone mobile avec icône application de paiement en ligne.

    L’ère de la digitalisation est désormais incontournable pour le secteur bancaire tricolore. C’est l’enseignement majeur mis en exergue par le cabinet d’étude Harris Interactive dans un rapport traitant le sujet. Celui démontrant que dans ce domaine, banques traditionnelles et néobanques sont désormais sur le même pied d’égalité.

  • Les banques algériennes ne risquent pas de manquer de liquidités

    Bâtiment de la Banque d’Algérie - Place du 1 novembre.

    Le communiqué publié dernièrement par la Banque centrale algérienne annonce un niveau de liquidité largement suffisant avec 1 296 milliards de dinars. Un montant nettement plus élevé que celui d’avant la crise liée à la pandémie. Entre fin avril et mi-septembre, les dépôts des établissements bancaires auprès de la banque centrale de l’Algérie ont enregistré une croissance de 775 milliards de dinars.

  • Nickel emboite le pas de ses concurrents en adoptant la mode des cartes en métal

    Carte de bancaire

    Nickel emboite le pas de ses concurrents en adoptant la mode des cartes en métal. C’est la dernière nouveauté constatée récemment auprès de ce service bancaire alternatif tricolore qui a récemment fait ses premiers pas dans le haut de gamme en mettant à la disposition de sa clientèle la carte Nickel Metal.

  • Une défiscalisation est annoncée pour les pourboires réglés par carte Bleue

    Main d’une personne tenant sa carte bancaire biométrique.

    Bientôt, les pourboires seront défiscalisés dans les cafés et les restaurants en France. Emmanuel Macron a annoncé cette mesure le 27 septembre dernier. Celle-ci vise à inciter l’utilisation de carte de crédit pour le paiement des pourboires. Une pratique qui devrait permettre au secteur de regagner son attractivité, fortement secouée par la crise du Covid-19.

  • Les chèques désormais acceptés par la néobanque Nickel

    Un homme tenant sa carte de crédit Nickel.

    Au nombre de 2 millions, les clients de Nickel peuvent désormais bénéficier d’un service qu’ils ont longtemps attendu : le dépôt de chèque. Ce service sera payant. Les clients devront débourser 3 euros par dépôts et aussi prendre les frais d’envoi par La Poste.

  • Goldman Sachs souhaite développer ses offres pour les particuliers et rachète la Fintech Greensky

    Fintech Greensky.

    L’acquisition de Greensky permettrait à la banque d’investissement new-yorkaise d’étendre l’offre de sa filiale Marcus. Cette dernière se spécialise dans les services destinés à la clientèle particulière. Ce rachat lui donnerait la possibilité de se positionner dans le paiement fractionné. Il s’agit du secteur dans lequel la Fintech a été active depuis sa création en 2006.

  • Hello Bank ! lance une nouvelle prime généreuse à l’ouverture de compte

    Compte Hello Bank sur l’écran d’un smartphone et un laptop

    Hello Bank ! se mobilise chaque jour pour attirer de nouveaux prospects dans l’Hexagone et sur le continent européen. En 2020, le nombre de ses nouveaux clients est monté à plus de 630 000 et a fait état d’une hausse considérable de 17 %. En utilisant ces ressources mises à disposition, la banque en ligne de BNP Paribas compte reprendre les offres du mars dernier, notamment le bonus de bienvenue.

  • L’établissement de paiement pour professionnels Qonto a dépassé les 200 000 utilisateurs

    Main d’une personne tenant une carte de crédit Qonto et un smartphone dedans il y a un compte en ligne ouvert.

    C’est l’une des informations partagées récemment par les dirigeants de la néobanque. Ce chiffre témoigne de son développement en France, son principal marché pour les produits dédiés aux professionnels. Cette croissance a été possible grâce aux différentes fonctionnalités lancées ces derniers mois. Qonto s’appuie également sur des partenariats qui lui ont permis d’étendre ses offres.

  • Les établissements financiers ébauchent le retour à la normale des activités en agence

    Des jeunes collègues d’affaires souriants qui utilisent des appareils numériques tout en travaillant ensemble dans un bureau en espace ouvert

    La situation épidémique en France a connu une amélioration considérable ces dernières semaines. Les établissements financiers étudient actuellement la possibilité du retour à l’offre de services d’avant crise. Malgré la mise à disposition des outils de gestion de compte et d’opérations numériques, les enseignes bancaires ne négligent pas les transactions en agence. Les clients seront certainement contents de cette démarche adoptée.

  • JP Morgan vient concurrencer Goldman Sachs avec sa nouvelle banque digitale

    Siège de la banque JP Morgan.

    Plusieurs fonctionnalités seront réunies dans le nouvel outil de JP Morgan. Les clients pourront s’en servir pour accéder à leurs comptes et d’autres produits bancaires comme les épargnes. Avec cette application, JP Morgan se positionne sur un marché où ses concurrents sont déjà présents. C’est notamment le cas de Goldman Sachs avec sa solution baptisée Marcus.

  • Les nouveaux clients de Société Générale peuvent obtenir jusqu’à 120 euros de prime

    Siège de la banque Société Générale.

    Chez la Société Générale, une prime pouvant aller jusqu’à 80 euros est actuellement accordée aux nouveaux adhérents au pack Sobrio. La banque promet également jusqu’à 120 euros pour toute première ouverture de compte sur Internet. Proposé depuis le 7 septembre dernier, ce cadeau de bienvenue sera valable jusqu’au 20 septembre 2021.

  • La capitale française se tourne vers la dématérialisation des tickets de métro avec l’aide de manager.one

    Métro parisien, à Pte. de la station de métro Versailles.

    Dans le monde actuel, le secteur du règlement d’achat ne peut échapper à la technologie. Privilégiant des opérations sans contact, la néobanque pour les pros manager.one fait sa réputation en offrant des paiements dématerialisés à ses clients. C’est la raison pour laquelle les responsables français ont décidé de s’associer à la firme pour tester un service électronique innovant en matière de transport.

  • La BRI alerte les banques centrales sur l’avancée des initiatives privées en matière de cryptomonnaie

    Analyser le prix global Bitcoin sur le diagramme de réseau

    Surtout depuis l’arrivée du Covid-19, les projets des entreprises privées relatifs aux monnaies numériques se sont multipliés. À côté, les banques centrales peinent à concrétiser leur programme visant à émettre des cryptomonnaies représentant les devises fiduciaires. Compte tenu du contexte, un responsable de la Banque des règlements internationaux pousse ces organismes à accélérer leur projet.

  • Les licenciés FFA profiteront d’une prime de bienvenue chez Crédit Mutuel

    Crédit Mutuel, une banque coopérative française.

    Afin d’attirer davantage de potentiels clients, Crédit Mutuel adopte une stratégie permettant d’octroyer des options de bonus aux souscripteurs à part les bénéfices propres des services financiers offerts. Cette fois-ci, l’enseigne s’adresse particulièrement aux titulaires de licence au sein de la Fédération française d’athlétisme grâce à un partenariat entre les deux entités.

  • Paiement fractionné : gare aux pénalités de retard !

    Concept de délai pour le recouvrement des impôts et des dettes financières

    Depuis les périodes de confinement à répétition, le paiement échelonné est en plein essor. Nombreuses sont les fintechs qui se sont positionnées sur ce marché très porteur à l’instar de Floa Bank, Oney, Cofidis, Alma et Pledg. Cette nouvelle forme de financement a le vent en poupe, puisqu’elle est simple, instantanée et peu coûteuse. Les consommateurs doivent toutefois faire attention aux impayés qui entrainent parfois de lourdes pénalités.

  • Hello bank! offre 80 euros à ses nouveaux adhérents

    Siège social de Hello bank.

    Pour séduire de nouveaux clients, Hello bank! relance sa prime historique accordée à l’ouverture d’un compte. Versée aux adhérents aux bouquets Hello One ou Hello Prime, sous réserve qu’ils résident en France, celle-ci s’élève à 80 euros. À part ce bonus, la filiale de BNP Paribas propose également 6 mois de cotisations à certains affiliés.

  • Mooncard mise désormais sur le marché international

    Homme utilisant les services bancaires en ligne avec carte de crédit sur un écran tactile.

    Connu pour son exercice dans l’Hexagone, Mooncard offre des services se rapportant notamment à la fintech. Ayant fait ses preuves, ses réalisations parlent de sa performance dans le secteur. Se plaçant en bonne position dans la concurrence, l’enseigne totalise un volume de ventes considérable et un part de marché important. L’établissement se focalise désormais sur la conquête de nouveaux marchés.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top