Paiement fractionné : gare aux pénalités de retard !

Concept de délai pour le recouvrement des impôts et des dettes financières

Depuis les périodes de confinement à répétition, le paiement échelonné est en plein essor. Nombreuses sont les fintechs qui se sont positionnées sur ce marché très porteur à l’instar de Floa Bank, Oney, Cofidis, Alma et Pledg. Cette nouvelle forme de financement a le vent en poupe, puisqu’elle est simple, instantanée et peu coûteuse. Les consommateurs doivent toutefois faire attention aux impayés qui entrainent parfois de lourdes pénalités.

Un mode de règlement pratique, mais qui peut se révéler pénalisant

Si les consommateurs sont de plus en plus friands du paiement différé en 3 ou 4 fois, ils devraient dans le même temps se méfier des frais bancaires prélevés en cas de non-respect des échéances de remboursement.

Important En effet, presque l’ensemble des acteurs sur ce créneau (sauf PayPal) pénalisent les clients en cas de « carence ».

Or, il peut arriver que le solde du compte soit insuffisant le jour indiqué ou la carte bancaire n’est pas valide ou volée, mettant alors l’acheteur dans une position délicate.

Des frais proportionnels ou fixes

Important En raison du vide juridique régissant cette nouvelle forme de crédit à la consommation, la mise en œuvre des pénalités relatives aux retards de remboursement n’est pas la même pour tous les établissements financiers qui proposent ce mode de règlement.

Certains appliquent des frais proportionnels aux montants dus restants et d’autres optent pour des frais fixes.

Dans le premier cas, ils peuvent exiger le remboursement immédiat de la somme prêtée tout en facturant des commissions de retard s’élevant à 8 % des impayés. Pledg va plus loin en exigeant aux mauvais payeurs jusqu’à 15 % du capital restant dû. Dans le deuxième cas, les fintechs prélèvent des commissions fixes qui n’excèdent pas une dizaine d’euros.

Jusqu’à 15 jours de sursis

Certains établissements prêteurs accordent un sursis avant d’appliquer des pénalités de retard. Dans ce domaine, Alma se distingue avec un délai de courtoisie de 15 jours. Quant aux clients de Klarna, ils font l'objet de 2 premières relances avec un délai de 7 jours entre chaque relance avant d’ajouter des frais de pénalité après la troisième tentative infructueuse. Quant à ceux de Clearpay et Scalapay, ils disposent respectivement d’un délai de 2 jours et d’un jour pour le règlement de leurs dettes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top