Mooncard mise désormais sur le marché international

Homme utilisant les services bancaires en ligne avec carte de crédit sur un écran tactile.

Connu pour son exercice dans l’Hexagone, Mooncard offre des services se rapportant notamment à la fintech. Ayant fait ses preuves, ses réalisations parlent de sa performance dans le secteur. Se plaçant en bonne position dans la concurrence, l’enseigne totalise un volume de ventes considérable et un part de marché important. L’établissement se focalise désormais sur la conquête de nouveaux marchés.

Confiante de son potentiel, Mooncard ambitionne dorénavant de conquérir le marché international. Avec ces offres alléchantes, l’enseigne a décidé de passer à la vitesse supérieure en promettant d’élargir son champ d’activité. De ce fait, se contenter de l’Hexagone n’est plus d’actualité pour la fintech française.

À titre de rappel, la banque mobile, parmi tant d’autres entreprises de logiciel, a décroché un partenariat stratégique avec l’État français en dotant les ministères locaux d’un dispositif de simplification des notes de frais. Malgré cette prouesse, l’enseigne veut davantage pour développer son business. Le concept de la domination du marché international semble alors bien tracé pour Mooncard. Un projet qui a déjà obtenu un financement de réalisation.

Lancement d’un nouveau produit

Mais comment conquérir le marché international ? Eh bien, Mooncard a approfondi le sujet. En effet, la fintech française, ayant vu le jour en 2016 prévoit de lancer une application sur mesure en vue de numériser les notes des frais des employés de sociétés. À travers le dispositif, la Startup met à disposition des salariés les moyens permettant de photographier leur reçu de règlement d’achat, pour ensuite les transformer automatiquement, grâce au logiciel, en facture sur le compte de l’établissement au sein de laquelle l’utilisateur travaille.

Pour ce faire, Mooncard adopte une stratégie bien organisée visant une extension à travers les cinq continents. Concrètement, la fintech française veut entamer son élargissement d’activité en Europe. Sur ce point, le cofondateur et CEO de l’enseigne, Tristan Leteurtre précise que :

La comptabilité est souvent plus simple dans ces pays (ndlr : de l’Europe).

Tristan Leteurtre

Avec une idée bien construite, le programme de la Startup a été évalué comme étant générateur de revenu à long terme. Convaincu de la réussite de ce projet, des géants multinationaux de l’investissement comme Raise Ventures, Aglaé Ventures, Partech ou encore BlackFin Capital Partners ont accordé un financement à hauteur de 20 millions d’euros pour sa réalisation.

S’aligner avec les banques en ligne

Un projet d’une telle envergure a été sûrement précédé d’une étude minutieuse que méticuleuse notamment en termes de demande sur le marché. Offrant d’autres services financiers comme les cartes de règlement d’achat, Mooncard est bien placée pour tenir tête aux banques en ligne, telles que Boursorama Banque, Nickel, et éventuellement aussi aux néobanques pour les pros à l’instar de Qonto.

Pour la fintech française, l’enjeu est de taille. En effet, il s’agit de trouver les ressources nécessaires pour s’introduire dans de nouveaux marchés en commençant par l’Europe et en continuant l’acheminement dans les autres continents. Une fois accompli, Mooncard pourra reconsidérer son statut de jeune pousse et envisager de devenir une enseigne financière proposant des gammes de produits bancaires au complet. Des plans qui requièrent davantage la multiplication des performances de la part de l’enseigne et la considération de la concurrence comme Spendesk et Soldo.

Jusqu’à présent, Mooncard ne travaille de concert qu’avec des néobanques pour les pros. Elle équipe notamment ces enseignes en dispositif pour les notes de frais. En outre, la Startup est aussi en partenariat avec Vinci, Air France et d’autres petites et moyennes entreprises. La multiplication des investissements sera aussi d’une grande aide pour développer les affaires de la fintech française.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top