Banques traditionnelles et néobanques sont désormais sur le même pied d’égalité en matière de digitalisation

Personnes d’affaires utilisant le téléphone mobile avec icône application de paiement en ligne.

L’ère de la digitalisation est désormais incontournable pour le secteur bancaire tricolore. C’est l’enseignement majeur mis en exergue par le cabinet d’étude Harris Interactive dans un rapport traitant le sujet. Celui démontrant que dans ce domaine, banques traditionnelles et néobanques sont désormais sur le même pied d’égalité.

Prendre part à la course pour devenir la meilleure banque en ligne, c’est le défi majeur imposé aux acteurs financiers traditionnels face à la montée en force des néobanques amorcée ces dernières années. Une course que la crise sanitaire a vite fait d’accélérer selon Harris Interactive démontrant dans son rapport que la digitalisation a désormais obtenu son ticket pour devenir un pilier majeur du secteur bancaire tricolore.

Le cabinet d’étude en donne la preuve en mettant en avant les différents indicateurs pointant dans ce sens en notant cependant qu’à travers cette évolution, les acteurs financiers ont à faire face à un phénomène de désertion des agences et la fragilisation de la relation client.

Désormais sur le même pied d’égalité

En tant que président de D-Rating, l’organisme qui a noté les offres numérique des 70 enseignes bancaires réparties à travers une quinzaine de pays européens, Philippe Bailly est bien placé pour dire qu’en matière de digitalisation, banques traditionnelles et néobanques sont désormais sur le même pied d’égalité. Ce, en faisant valoir que :

Leurs applis sont désormais équivalentes voire dans certains cas plus fonctionnelles que celles des néobanques.

Philippe Bailly

Une notation méritée selon cet expert faisant savoir que des efforts ont été fournis auprès de ces acteurs classiques pour rattraper leur retard face à leurs concurrents numériques en mettant à la disposition de leurs clients différents services en ligne accessibles sur leur site internet ou via une application mobile.

Une ruée que la pandémie a bien fait d’accélérer selon Harris Interactive faisant savoir que :

Dans leurs élans, les acteurs financiers se sont donné pour mission d’offrir à la clientèle la possibilité de réaliser en totale autonomie la majorité de leurs opérations courantes.

Ce, en mettant en leur disposition l’application bancaire communément connue sous le nom de « Selfcare ». Résultat, les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à faire le choix pour cet outil en passant de 20% en 2019 à 22% en 2020, alors que la crise était au plus haut de sa force. Une tendance de fond selon les auteurs de cette étude.

Les impacts de l’évolution se font ressentir

Il va sans dire que cette ruée vers la digitalisation n’a pas manqué d’apporter son lot de changement auprès du système bancaire. À commencer par le phénomène de désertion des agences qui s’est enclenché depuis une décennie selon Infostat Marketing précisant dans l’un de ses rapports que :

3700 agences bancaires ont fermé leurs portes depuis 2010 en France, soit 9% du réseau.

Une situation qui aura tendance à se renforcer selon Harris Interactive qui a découvert dans son enquête que 13% des Français ont décidé de se concentrer sur les canaux digitaux si 11% ont prévu de réduire les passages en agences.

Dans le même sillage, ce cabinet d’étude a aussi tenu à faire remarquer que la généralisation de la digitalisation a aussi pour effet de creuser l’écart entre les clients et les banques. À l’une des personnes interrogées d’y apporter un éclaircissement :

Maintenant que nos relations sont surtout digitales, je m’en sens moins proche et je serais capable d’en changer plus facilement qu’avant.

Le changement de banque aurait ainsi tendance à se renforcer en notant que le mécanisme est déjà enclenché étant donné qu’en 2019 encore, seuls 5,5% des clients bancaires pensaient franchir le pas contre 22% en 2021.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top