Cryptomonnaie : un test grandeur nature pour deux monnaies virtuelles développées par des banques centrales

Pieces physiques de plusieurs cryptomonnaie

À plusieurs reprises, les banques centrales, notamment la BCE, ont manifesté leur défiance vis-à-vis des monnaies virtuelles qu’elles n’hésitent pas à qualifier de dangereuses, voire incitatives aux activités malhonnêtes (blanchiments d’argent, financement du terrorisme). Néanmoins, elles ne peuvent pas ignorer l’engouement actuel, dont la monnaie numérique fait l’objet, les incitant à émettre leurs propres cryptos.

Vers un changement d’opinion ?

La cryptomonnaie représente surement l’avenir et pourtant, les banques centrales à travers le monde continuent à considérer ce moyen de paiement numérique avec méfiance. Les mentalités semblent cependant évoluer.

Des projets d’émission de monnaies virtuelles stables fleurissent petit à petit au sein de ces institutions financières.

Important Concernant l’Hexagone, la Banque de France, en collaboration avec la Banque Nationale Suisse (BNS) et avec l’appui du pôle d’innovation de la Banque des règlements internationaux, réfléchit à la mise en place d’une monnaie digitale « de gros ». Ce qualificatif signifie que ladite monnaie ne servira pas lors des échanges avec les particuliers, mais seulement entre les institutions financières.

Se gardant de parler d’une émission prochaine, les trois partenaires ont ainsi lancé un test grandeur nature pour deux MNBC (Monnaies numériques de Banque centrale) de gros, le tout en procédant à des échanges transfrontaliers. Le but de la manœuvre est surtout de tester la fiabilité des deux monnaies, autrement dit sa résistance face aux éventuelles fraudes.

L’expérimentation vise également à analyser la pertinence des règlements dans les deux pays par l’intermédiaire des versions numériques de l’euro et du franc suisse.

Les deux banques centrales travaillent sur la manière de sécuriser autant que possible l’usage de la monnaie virtuelle. Une initiative qui laisse à penser que la position de ces institutions financières vis-à-vis des cryptomonnaies n’est plus aussi catégorique qu’avant.

La monnaie numérique a encore du chemin à faire

La révolution digitale ainsi que la pandémie mondiale ont accéléré la migration vers la monnaie numérique. Mais un simple comparateur banque suffit à démontrer que peu d’établissements disposent à ce jour de la technologie nécessaire à son adoption définitive.

De plus, malgré cette expérimentation menée par la Banque de France et la BNS, les inquiétudes des autorités de régulation sont encore loin d’être dissipées.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top