L’entreprise suédoise Klarna s’installe en France et devient le principal concurrent de la française Alma

Smartphone avec logo de Klarna sur l’écran rose

Les services que les deux entreprises proposent sont quasiment les mêmes. L’une comme l’autre offre aux clients la possibilité de payer en plusieurs fois. Un marché sur lequel Alma avait déjà évolué avec un autre concurrent de taille, PayPal. L’arrivée de la fintech suédoise pourrait la mettre dans une situation encore plus délicate.

Alma a lancé ses services en France en 2017. La plateforme s’est imposée avec une solution de paiement à plusieurs reprises. L’offre lui a permis de séduire les consommateurs français et de constituer son portefeuille. Elle réunit aujourd’hui 6 fois plus de clients qu’à ses débuts.

Klarna, elle, est d’origine suédoise. La fintech propose un service de paiement quasi-identique à celui de son concurrent français. Une similarité qui fait naturellement naître un duel sur le marché. Cependant, Klarna semble avoir des atouts qui la distinguent d’Alma. L’entreprise suédoise a plusieurs années d’expérience sur le marché. Elles pourraient lui servir pour prendre une avance.

Un paiement en trois fois, tous les 30 jours

Klarna a fait son apparition en 2005, soit 12 ans avant son concurrent français. La plateforme dispose d’ailleurs d’une certaine notoriété. Elle est issue d’une entreprise qui est bien classée sur le marché. Ses moyens, ses offres et son application lui confèrent ainsi des avantages.

En effet, en plus du paiement à plusieurs reprises, les clients français ont accès à différentes solutions innovantes. L’application leur permet d’enregistrer les produits qu’ils envisagent d’acquérir et de suivre l’évolution de leurs prix. Ils peuvent également visualiser l’ensemble des informations concernant leur paiement.

L’application va jusqu’à leur proposer leur empreinte carbone. Des fonctionnalités qui sont probablement présentées comme un avantage sur une comparaison néobanque en ligne.

Pour son marché en France, Klarna développera la solution de paiement en trois fois. Le client pourra alors effectuer le versement tous les 30 jours. L’entreprise suédoise sera épaulée par une équipe installée dans un local à Paris.

Alma tente de faire face à ce genre de concurrence en diversifiant ses offres.

90 millions de clients

Après le paiement en plusieurs fois, la fintech française a mis en place une solution de paiement différé. Il permet à l’utilisateur de faire un achat, puis payer 15 à 30 jours plus tard. La plateforme se charge de verser le montant de l’acquisition à sa place. Aucun intérêt n’est appliqué pour ce service.

Alma a également développé un partenariat avec La Banque Postale. Grâce à cette collaboration, elle a pu mettre en avant des solutions de micro-crédit pour ses clients.

Cependant, ses offres suffiront-elles pour garder la clientèle face à l’offensive menée par le géant suédois ? De plus, Klarna est loin d’être l’unique concurrent de la plateforme française. Elle doit également faire face à PayPal.

La limite à l’expansion de Klarna se trouve peut-être dans sa base clients. Car, avoir 90 millions d’utilisateurs est à la fois un avantage et un handicap. Cette étendue a déjà été source de problèmes pour l’entreprise suédoise récemment. Il arrivait en effet qu’un client ait accès au profil et aux données d’un autre utilisateur.

La taille de son portefeuille peut donc finalement servir à Alma. La plateforme française peut miser sur la qualité du service et le développement d’une relation de confiance avec ses clients.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top