HSBC annonce le rachat de sa banque de détail en France à My Money Group

Une femme retire de l’argent d’un guichet automatique HSBC dans une rue de Paris, en France.

HSBC a décidé de se retirer du marché français de la banque de détail. Le groupe sino-britannique va ainsi céder ses activités à My Money Group d’ici 2023. L’opération a coûté très cher à HSBC qui a dû recapitaliser son réseau actuel à hauteur de plus de 1 milliard d’euros.

L’assouplissement des mesures pour changer de banque a secoué le secteur bancaire français. Grâce à cette réforme, les particuliers pourront davantage faire jouer la concurrence pour bénéficier de meilleurs tarifs. Mais récemment, c’est une autre affaire qui a secoué le secteur. HSBC vient, en effet, d’annoncer la fin de ses activités de retail en France. Le groupe bancaire sino-britannique a cédé son activité de banque de détail à My Money Group, une société française contrôlée par le fonds américain Cerberus.

Ce dernier entend faire renaitre la marque Crédit Commercial de France (CCF). HSBC rejoint une longue liste de banques étrangères s’étant retirées du marché français de la banque de détail.

Le plan de My Money Group

HSBC a racheté CCF il y a 20 ans pour la modique somme de 11 milliards d’euros, faisant ainsi son entrée sur le marché de la banque de détail en France. Mais aujourd’hui, le groupe sino-britannique veut se retirer et va céder ses activités de retail à My Money Group.

Alors que HSBC est le vendeur, ce rachat lui a coûté très cher. En effet, il a dû vendre à prix négatif et a dû recapitaliser son réseau de banque de détail à hauteur de 1,6 milliard d’euros. My Money Group va ainsi d’ici 2023 contrôler ce réseau. Même si le rachat ne sera effectif que dans deux ans, l’acquéreur prévoit déjà les futures restructurations. La société française dirigée par Cerberus entend notamment faire renaitre la marque CCF et rénover la structure informatique du réseau actuel de HSBC.

Selon une source en interne, 200 millions d’euros devraient être débloqués pour la refonte de l’architecture informatique et l’optimisation des processus internes. Et à l’instar de nombreuses enseignes bancaires présentes sur le marché de la banque de détail, My Money Group compterait aussi déléguer la gestion de son système informatique à Arkea Banking.

Un marché très concurrentiel et peu rentable

Le marché français de la banque de détail est très concurrentiel. Pour espérer pérenniser sur ce segment, il faut disposer d’une base client significative. Même un million de sociétaires ne suffiraient pas à assurer la pérennité sur ce marché. La preuve, HSBC enregistre actuellement près de 800 000 clients, mais a tout de même décidé de se retirer.

Et le groupe sino-britannique n’est pas la première banque étrangère à avoir cédé ses activités de retail ces dernières années. On peut notamment citer ING et Barclays. Mais même les banques françaises peinent à perdurer sur ce segment. Et pour cause, l’environnement de taux faibles sur ce marché rend difficile de dégager une rentabilité importante. Quand bien même, une enseigne bancaire arrive à dégager des profits considérables, une bonne partie de ces bénéfices irait servir à s’acquitter des frais d’exploitation. La gestion du système informatique constitue l’un des postes les plus importants.

Certaines banques ont réussi à amortir leurs dépenses en déléguant la gestion de leur système informatique à un tiers acteur. Arkea Banking est souvent sollicité pour effectuer cette tâche. Des enseignes bancaires comme la Société Générale ont aussi eu l’idée de restructurer leur réseau d’agences pour réduire leurs dépenses. La banque au logo rouge et noir a annoncé fin 2020 la fusion de son réseau avec celui de sa filiale, le Crédit du Nord.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top