Après des mois de recherche et de négociations, Orange Bank renonce à s’ouvrir à un nouveau partenaire

La filiale bancaire de l'opérateur télécoms éponyme, Orange Bank, a ouvert depuis quelques mois son capital pour combler le vide que devrait laisser Groupama en cédant sa part. Les marques d’intérêt ne manquent pas, notamment celles de Société Générale et de BNP Paribas. Mais les négociations ne se seraient pas soldées comme l’on s’y attendait.

Depuis plusieurs mois, le départ de Groupama, détenteur de près d’un quart du capital d’Orange Bank, attire l’attention des médias et surtout des potentiels actionnaires bancaires. Pour rappel, la banque mobile, lancée il y a presque cinq ans, a été érigée sur les fondations de Groupama Banque. Mais la divergence d’opinions quant aux orientations stratégiques des deux parties a eu raison de leur partenariat.

Toujours est-il que l’opérateur télécoms est parti à la recherche de nouveaux partenaires pour le développement de sa filiale bancaire et a fait son choix avec BNP Paribas pour sa vision industrielle similaire à la sienne. À la 2ème place, Société Générale avait aussi d’ambitieux projets pour l’enseigne. Puis finalement, l’opérateur historique aurait décidé de poursuivre seul l’aventure.

Une divergence d’opinions a mis fin au partenariat

Si Orange Bank et son actionnaire Boursorama Banque ont décidé de séparer leur route, c’est principalement en raison de leurs différents stratégiques. À savoir que le stratège impacte sur le choix d’une enseigne quand on veut changer de banque. Pour revenir aux ambitions des deux partenaires, l’enseigne digitale avait, en effet, pour ambition de s’attaquer à deux nouveaux marchés :

  • L’international, notamment l’Europe de l’Est et l’Afrique ;
  • Les professionnels, grâce à l’acquisition d’Anytime, un service de paiement destiné à ce profil.

De son côté, pourtant, Boursorama veut se focaliser sur la consolidation du marché français, au risque d’absorber Orange Bank. Ce qui engendrera, de fil en aiguille, la suppression de 250 postes au sein de l’établissement. Une initiative qui a essuyé le refus de ce dernier et qui a conduit le patron de l’assureur Thierry Martel a lâché sa part, en déclarant dans Les Échos, en mars dernier, que :

Face à des orientations stratégiques d'Orange qui élargissaient le périmètre des activités d'Orange Bank, mais ne correspondaient pas à notre stratégie, nous avons proposé à Orange de lui céder nos titres.

Thierry Martel

Orange pourrait faire cavalier seul

Si BNP Paribas et Société Générale concouraient pour reprendre les actions de Boursorama Banque, la balance d’Orange se penchait davantage vers le premier prétendant. Il faut dire que depuis le début des négociations, la vision de BNP Paribas d’étendre la banque mobile à l’international concordait avec la politique de celle-ci.

Mais la victoire n’est pas encore à portée de la main ni pour BNP Paribas ni pour son rival. Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, a préféré au final renoncer à s’ouvrir à un partenariat. Orange Bank, qu’il a lancé en 2017, étant son « bébé », il aurait aimé que l’opérateur télécoms continue à peser sur le partage de pouvoir. Selon des sources proches du dossier :

BNP avait la même vision industrielle, reconnaît une source proche du dossier. Mais la banque voulait prendre le contrôle d’Orange Bank.
Ce qu’Orange était prêt à accepter. Mais l’opérateur voulait continuer à peser sur la stratégie de sa banque

À l’inverse, Société Générale avait montré plus de retenue en proposant de n’acquérir que des parts minoritaires et de préserver la collaboration entre Boursorama et Orange Bank. Mais dans le fonds, ses desseins sont similaires à ceux de BNP Paribas, d’après une autre source :

Leur projet était que Boursorama absorbe purement et simplement Orange Bank en France, explique un protagoniste du dossier. Comme il y a quatre ans.

La clôture des négociations a été, de ce fait, l’alternative choisie par Orange, qui serait même prêt à racheter les 22% de Boursorama Banque et de faire cavalier seul. D’autant que son PDG est optimiste quant à la remontée économique de l’enseigne dès cette année.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top