Solutions de paiement : Square débarque en France et risque de faire des vagues

Une femme au café payant son addition avec paiement sans contact.

La concurrence ne peut être que favorable au marché. Oui, mais lorsque les concurrents ne semblent pas « boxer dans la même catégorie », il est permis de s’interroger sur le fait que les gros risqueraient d’écraser les petits. L’arrivée du géant américain Square en France inquiète, notamment les fintechs françaises spécialisées dans les solutions de paiement.

Un concurrent de taille

ImportantUn nouvel acteur, et pas des moindres, arrive dans l’univers français de la finance. En effet, Square, le spécialiste américain des solutions de paiement, poursuit son expansion en dehors des États-Unis et a récemment posé ses valises en France.

Pour la petite histoire, l’entreprise américaine est loin d’être une novice puisqu’elle a vu le jour en 2009, d’une initiative de Jack Dorsey, le fondateur du réseau social Twitter. Elle est restée relativement discrète, notamment à l’international, jusqu’à l’année dernière.

La crise liée à la pandémie de covid-19 a boosté les paiements dématérialisés, lui donnant l’opportunité d’asseoir sa présence sur le marché et de se développer très rapidement.

Devenir grand en venant en aide aux petits

Dans le monde très concurrentiel de la finance, savoir se démarquer est primordial pour pouvoir tirer son épingle du jeu. Square l’a fait en concentrant ses efforts sur les petites entreprises (TPE et PME) pendant que les autres fintechs tentaient de nouer des collaborations avec de grandes entreprises.

La stratégie a été payante et elle est désormais une référence dans le développement de solutions de paiement. Mais elle ne compte pas s’arrêter à ce niveau puisque son catalogue de services est quasi complet.

La fintech dispose également des licences nécessaires pour exercer les activités de banque, lui permettant entre autres d’accorder des financements pour les TPE et PME.

Les banques en ligne sentent également la menace

Avec les bagages qu’elle a apportés dans sa valise, l’arrivée de la fintech américaine en France peut se présenter comme une menace sérieuse pour les néobanques et autres banques en ligne.

Non seulement elle peut inciter les entreprises et les particuliers à changer de banque, mais elle peut également leur proposer son application de paiement qui ne nécessite aucun compte bancaire.

À noter que l’application rencontre déjà un franc succès auprès des particuliers américains.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top