Deutsche Bank veut se renforcer en France

Entrée d’une façade faciale de Deutsch bank.

Après avoir frôlé la faillite, Deutsche Bank cherche à remonter la pente. En quête de nouveaux leviers de croissance, elle souhaite renforcer sa position sur le marché français. C’est dans cet esprit qu’elle a participé à plusieurs opérations le mois précédent. Début juin, elle a par exemple dirigé l’émission d’obligations convertibles de Safran, contribué à la fusion Veolia-Suez ou encore fait partie des coordinateurs mandatés par Air France-KLM dans le cadre de sa double augmentation de capital.

Des recrutements en masse

Par rapport au nombre de ses salariés en Suisse ou au Luxembourg, le mastodonte du marché bancaire allemand emploie moins de personnes en France (220 collaborateurs).

Cependant,

Le ratio de hauts cadres y est bien plus important,

Souligne Frank Krings, responsable de la Deutsche Bank pour l’Europe de l’Ouest et président de Deutsche Bank France.

Il rajoute que le leader allemand

Recrute actuellement en banque de marché dans la vente de produits crédit, taux et changes aux institutionnels.

Frank Krings

Pour rappel, Deutsche Bank est doublement performante dans ce secteur par rapport à BNP Paribas, et ce, à l’échelle internationale.

Frank Krings rappelle également que la banque compte

Doubler le nombre d’experts pour accompagner ses clients.

Frank Krings

Elle vise une clientèle nantie, dont le patrimoine s’élève à plus de 100 millions d’euros tout comme ses homologues américains à Paris.

À noter que pour trouver un établissement bancaire correspondant à votre profil, il est vous indiqué d’utiliser un comparateur banque.

Lancement de l’offensive en gestion d’actifs

En gestion d’actifs, sa filiale DWS passe également à l’offensive après avoir tenté de racheter Lyxor, la filiale de gestion d’actifs de Société Générale qui a été concédée à Amundi.

Le dirigeant de Deutsche Bank France assure ne pas trembler devant la concurrence des banques américaines ainsi que des leaders français. Selon lui,

Deutsche Bank ne fait pas d’annonces, mais établit les faits.

Si BNP Paribas cherche à s’imposer en Allemagne, Deutsche Bank, elle, compte se développer de façon exponentielle en France.

Selon Frank Krings,

Les grandes banques, les assureurs et gestions d’actifs préfèrent solliciter l’accompagnement d’une banque européenne plutôt que d’un concurrent local, ce qui est logique.

Frank Krings

Cependant, la banque allemande considère également son grand rival français BNP Paribas comme un partenaire. Le dirigeant finalise la vente de ses activités de prime brokerage auprès de celui-ci.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top