Les banques centrales se sont réunies pour débattre de l’adoption d’une politique monétaire plus verte

Siège de la Banque centrale européenne à Franfurt am Main, Hesse, Allemagne

Une visioconférence, dénommée « Green Swan », a été organisée début juin 2021, réunissant la Banque centrale européenne, la Banque centrale chinoise, la Fédération bancaire américaine et quelques banques du monde entier. Cette réunion avait pour but de définir le rôle des banques centrales dans la lutte contre le changement climatique.

La pandémie du covid-19 a permis une prise de conscience générale sur les enjeux écologiques. Bon nombre de particuliers procèdent à une comparaison des banques afin de dénicher celle qui finance des projets verts. Ces enjeux écologiques sont au cœur des débats, même dans les plus hautes sphères de la finance. D’ailleurs, les banques centrales chinoise, américaine et européenne ont organisé une visioconférence pour discuter d’une nouvelle politique financière en vue de lutter contre la pollution environnementale.

Pendant trois jours, la Banque centrale européenne (BCE), la banque centrale de Pékin et la Fédération américaine ont débattu sur ce sujet. La BCE a notamment exprimé un engagement farouche pour les enjeux écologiques.

Des enjeux écologiques cruciaux

Les banques centrales du monde entier ont un rôle important à jouer dans les enjeux écologiques. De par leurs fonctions, elles peuvent, plus que quiconque, influencer la lutte contre la pollution environnementale. Cette problématique est aujourd’hui d’autant plus importante, car on est sur le point d’atteindre le point de non-retour en matière de changement climatique.

Cette réunion visait ainsi à établir les engagements que devraient prendre les différentes banques centrales. Différents sujets ont été abordés lors de cette visioconférence de trois jours. La BCE a notamment évoqué les achats d’obligations dont elle souhaiterait modifier les critères.

Des directeurs de banque ont également participé à cette réunion, et certains d’entre eux, jusqu’à maintenant très hostiles à l’idée de modifier leur politique de financement, ont accepté de prendre plus en compte à l’avenir l’impact environnemental des prêts accordés à des entreprises exploitant les énergies fossiles.

Autre sujet abordé au cours de cette réunion, l’obligation pour les entreprises cotées de publier leur risque climatique. La BCE s’est montrée la plus favorable à l’adoption d’un tel dispositif. Une mesure semblable est déjà imposée en France ainsi que dans quelques pays du vieux continent.

La réticence de la Fédération bancaire américaine

Longtemps pointés du doigt par des ONG sur leur manque d’engagement dans la lutte contre le changement climatique, ces organismes se réjouissent que les banques centrales commencent enfin à prendre en compte la problématique. Si la BCE s’est montrée favorable à l’adoption d’une politique internationale pour réduire le financement aux projets d’exploitation d’énergie fossile, la Fédération américaine a exprimé une certaine réticence à cette initiative. Selon la Fed, c’est aux gouvernements et aux élus qu’incombent le rôle de développer et instaurer une politique de lutte contre le changement climatique et que celui des banques centrales est de veiller à la stabilité financière.

Pour sa part, la banque centrale chinoise est favorable à l’idée de tenir compte des enjeux écologiques dans la politique monétaire. Elle a indiqué que les banques centrales ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre la pollution environnementale et peuvent agir comme des catalyseurs pour faire prendre conscience aux entreprises l’importance de cet engagement. D’ailleurs, la Banque populaire de Chine vient de publier une taxonomie sur les investissements verts et les risques climatiques des entreprises.

Même si certaines banques se montrent encore assez réticentes à cette initiative de politique monétaire verte, les ONG se félicitent des engagements pris par les banques centrales.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top