Les banques britanniques souhaitent pérenniser le télétravail pour l’après-pandémie

Portrait d’un homme adulte travaillant en ligne à la maison sur son ordinateur portable.

De plus en plus de banques au Royaume-Uni souhaitent pérenniser le télétravail. C’est notamment le cas de Nationwide, le deuxième fournisseur britannique de prêts immobiliers, et HSBC. Dans cette optique, ces établissements bancaires ont ainsi annoncé qu’ils ne renouvelleraient pas les baux de certains de leurs bureaux une fois arrivés à échéance.

Alors que le télétravail est la norme en ce moment afin de se conformer aux restrictions sanitaires. Cette méthode de travail pourrait être amenée à pérenniser après la fin de la pandémie du covid-19. C’est notamment le souhait de nombreux établissements bancaires au Royaume-Uni, comme le relatent des articles parus sur des sites de comparaison banque. Deux banques britanniques viennent coup sur coup d’annoncer des mesures en ce sens.

En effet, Nationwide, le deuxième fournisseur britannique de prêts immobiliers, a annoncé à ses 13 000 salariés qu’ils ne sont désormais plus obligés de se rendre sur site pour travailler. De même, NatWest incite également ses employés à plébisciter le télétravail à l’avenir.

Les salariés sont favorables à l’idée de normaliser le télétravail

Nationwide souhaite pérenniser le télétravail pour l’après-pandémie. Ainsi, l’établissement de crédit ne va pas renouveler les baux de trois de ses bureaux à Swindon. Et pour inciter les salariés de Nationwide à plébisciter le télétravail, son directeur général, Joe Garner, a décidé de montrer l’exemple et a indiqué que désormais il va télétravailler un à deux jours par semaine.

Les employés de l’établissement de crédit semblent plutôt favorables à cette mesure. En effet, une enquête interne a été menée auprès de 8 500 salariés, et seulement 6 % d’entre eux ont déclaré vouloir retourner travailler sur site tous les jours. De plus, plus de la moitié des employés interrogés ont exprimé leur souhait de télétravailler 5 jours par semaine depuis chez eux une fois que la pandémie du covid-19 aura été éradiquée.

La filiale britannique de Santander a également annoncé des mesures allant dans le même sens. Elle a ainsi fermé quatre de ses bureaux au Royaume-Uni et va proposer une toute nouvelle organisation à ses 5 000 salariés concernés par ces fermetures.

La crainte d’une baisse de productivité

De plus en plus de banques souhaitent pérenniser le télétravail au Royaume-Uni. HSBC, Lloyds, NatWest ou encore Barclays entendent réduire la taille de leurs bureaux. Concernant HSBC, la banque britannique a annoncé qu’elle ne renouvellerait pas certains baux une fois arrivés à échéance. Sur le long terme, HSBC souhaite réduire la taille de ses bureaux de 40 %.

S’agissant de NatWest, la banque développe actuellement une application permettant à ses salariés de réserver des places assises lorsqu’ils auront envie de travailler sur site. L’application devrait être fonctionnelle d’ici la fin de l’été. NatWest a indiqué que même si la grande majorité de ses employés souhaitent travailler depuis chez eux, il y a des moments où ils ressentent l’envie de venir au bureau. Cette application permet donc de trouver un juste compromis.

D’autres établissements bancaires sont plus réticents à l’idée de pérenniser le télétravail. C’est notamment le cas de JP Morgan. La banque américaine, employant 19 000 personnes au Royaume-Uni, s’inquiète d’une baisse de rendement. En effet, JP Morgan a noté une légère baisse de productivité de ses salariés en télétravail, notamment chez ses jeunes employés.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top