L’économie française peine à se redresser, alors qu’elle pourrait facilement y parvenir, grâce à l’épargne exorbitante des ménages

un homme en train de faire les comptes pour l"économei française

La croissance économique française peine à retrouver ses couleurs, alors qu’elle pourrait facilement y parvenir grâce à l’épargne exorbitante des ménages. C’est du moins ce que s’accordent à dire les analystes pensant qu’une fois injectés dans l’économie réelle, les quelque 3 500 milliards d’euros mis de côté serviront d’excellents leviers.

Banque de France a récemment rendu publics des chiffres quelque peu hallucinants concernant le niveau d’épargne des Français. À travers une comparaison banqueocto et assureur, l’établissement a en effet découvert qu’à fin août 2020, les ménages ont cumulé plus de 3 500 milliards d’euros auprès des comptes courants, des livrets d’épargne ou de l’assurance-vie.

Soit, à un niveau le plus élevé dans l’histoire de la France qui peine à redynamiser sa situation économique affaiblie par la crise sanitaire. Une manne financière qui pourrait contribuer massivement à l’accélération de la relance qui dépend essentiellement du dynamisme du marché interne.

Ce qui est pour l’heure peu probable pour la simple raison qu’à l’origine de cette ascension fulgurante, la crise n’a pas manqué de renforcer la nature prudente des Français qui sont de nature fourmis que cigales.

Le niveau d’épargne des ménages a pratiquement explosé

Dans l’Hexagone, la progression des montants épargnés ne date pas d’hier puisque ce phénomène particulier a commencé à se faire remarquer ces cinq dernières années permettant aux ménages de mettre de côté 500 milliards d’euros sur la période de 2015 à 2018 avec lesquels se sont ajoutés 200 milliards d’euros en 2019.

Ce qui est déjà relativement élevé, sauf que c’est loin du compte une fois comparée à la performance enregistrée durant les 8 premiers mois de 2020 atteignant la barre des 3582 milliards d’euros à fin août selon les données de Banque de France. Tout cela pour dire que le niveau d’épargne des ménages a pratiquement explosé une fois porté par :

  • Les plus de deux mois de confinement limitant les dépenses ;
  • Le choix de la majorité des Français pour les vacances de proximité ;
  • L’incertitude liée à l’angoisse du chômage, la crainte du retour du virus lestant le comportement de consommation des ménages.

Soit autant d’éléments qui conduisent à une seule issue, l’épargne qui est d’ailleurs répartie à travers différents outils de stockages répertoriés par Banque de France. Entre autres :

  • Des bas de laine évalués à 200 milliards en billets de 50, 100 ou 200 euros ;
  • Des billets de 500 euros cachés sous les matelas et que l’on sort au compte-goutte depuis que la banque centrale en a programmé le retrait ;
  • Des comptes d’épargne réglementés dans les banques et les caisses d’épargne pour 1050 milliards d’euros
  • Des comptes d’assurance-vie pour un montant d’encours de 1700 milliards d’euros.

La relance de l’économie est entre les mains des Français

Plutôt fourmis que cigales, mettre de l’argent de côté est certes la solution la plus évidente pour les Français de se préparer au pire. Et ce n’est pas faute de le croire puisqu’ils auront des liquidités à la portée en cas de besoin.

Ce qui n’est pourtant pas de l’avis des économistes qui s’accordent à penser que ce comportement est un frein pour l’économie française qui dépend principalement du marché interne pour assurer son dynamisme à travers la consommation. Une façon pour ces derniers de dire qu’en misant sur l’épargne, les ménages font figure d’obstacle à la relance économique en faisant valoir que :

La conséquence de ce phénomène, c’est qu’il va retarder le processus de reprise de l’économie.

Et d’ajouter :

Le chef d’entreprise doit faire des projets, décider d’investir, innover, il doit créer de la richesse, de la croissance et de l’emploi. Il a, a priori, tous les moyens ou presque de le faire. Tout sauf les clients.

En mettant les liquidités à l’abri, les ménages empêchent en effet l’argent de circuler et de financer l’économie réelle étant donné qu’il n’est ni consommé, ni investi pour inciter les observateurs à dire que la relance est entre les mains des Français, notant qu’avec ces 3582 milliards d’euros, ils n’auraient aucun mal à y parvenir.

En attendant, cette montagne d’argent sert uniquement à rassurer l’épargnant, mais également à servir de ressource financière permettant à l’État de s’endetter à moindre coût pour payer ses dépenses. Aux analystes d’y apporter plus d’explications :

L’épargne des Français ne sert pas à la création de richesses, elle est redistribuée dans la dette publique. D’une certaine façon, la majorité des Français profite d’un système social généreux, sans savoir que c’est leur épargne qui finance cette générosité.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top