La BRI opte pour la mise en place d’un système de régulation des cryptomonnaies

choix du bitcoin

Conscientes de l’essor désormais incontournable des monnaies numériques, les banques centrales s’accordent à dire qu’il est grand temps pour elles de prendre l’initiative de créer leur propre cryptomonnaie. Ce qui n’est pas pour l’heure de l’avis de la BRI qui pense d’abord à un cadre juridique concernant ce nouveau système.

À travers une comparaison des banques, les banques centrales sont conscientes que par rapport aux fintechs et aux néobanques, les enseignes bancaires classiques accusent un sérieux retard dans l’utilisation des monnaies numériques en plein essor ces dernières années et notamment depuis début 2020 une fois propulsées par la crise sanitaire.

Une raison suffisante pour inciter ces dernières à penser que l’urgence est désormais de procéder à la création d’une cryptomonnaie de banque centrale, sauf que d’après la Banque des règlements internationaux (BRI), la priorité est avant tout la mise en place de différents mécanismes de régulation qui devraient permettre d’en encadrer l’usage dans les meilleures conditions.

La BRI se positionne claire vis-à-vis des monnaies numériques

Dernièrement et notamment depuis la crise sanitaire, la volonté des Banques centrales pour la création d’une cryptomonnaie de banque centrale n’a fait que s’accentuer que certaines d’entre elles ont déjà franchi le pas si d’autres envisagent fortement de le faire.

Mais il suffit de regarder du côté de la banque des banques centrales, la BRI, pour savoir que la priorité est autre part pour l’heure si l’on croit Benoît Cœuré, économiste et Directeur du pôle Innovation de cet organisme régulateur soulignant que :

L’urgence est de construire un cadre réglementaire solide pour les cryptomonnaies et les stablecoins.

Benoît Cœuré.

Et d’ajouter :

Émettre une monnaie numérique de banque centrale est moins urgent, parce que les systèmes de paiements fonctionnent bien.

Benoît Cœuré.

Quoi qu’il en soit, ce responsable a aussi précisé que :

Il n’est pas question d’interdire les initiatives, mais de les encadrer.

Benoît Cœuré.

Dans cette optique, ce spécialiste a d’ailleurs évoqué certaines pistes que la BRI entend explorer :

  • La stabilité financière ;
  • La protection des données personnelles ;
  • La lutte contre le blanchiment d’argent ;
  • L’équilibre entre respect de la vie privée.

Pour mémoire, il est ainsi utile de rappeler qu’en tant qu’institution privée comptant 62 banques centrales comme actionnaires, la BRI est bien placée pour donner son avis sur le sujet étant donné que sa mission principale est de définir les normes financières mondiales à travers l’IADI, l’IAIS et le Conseil de Stabilité Financière.

Monnaies numériques et physiques pourront faire bon ménage

Il va sans dire que la BRI est loin de s’opposer à la création d’une cryptomonnaie de banque centrale. Tout comme Christine Lagarde, son Directeur Pôle Innovation pense même que ces dernières pourront faire bon ménage avec les monnaies classiques en faisant valoir que :

La monnaie privée et la monnaie publique, d’un côté, et les moyens numériques et physiques, de l’autre, continueront à coexister et que les citoyens doivent pouvoir choisir les moyens de paiements qu’ils préfèrent.

Christine Lagarde.

Une façon pour ces responsables de dire que la lignée des monnaies numériques a obtenu son ticket d’entrée pour l’usage généralisé en précisant cependant que :

Les cryptos pourraient se substituer en partie aux monnaies publiques. Mais il y a une condition, leur valeur doit être stabilisée.

Une autre raison expliquant le choix de la BRI pour la mise en place d’un cadre juridique étant consciente que :

L’attirance pour les cryptomonnaies révèle la défiance d’une partie de la société envers le système financier traditionnel et montre que nous n’avons pas fini notre travail en tant que régulateurs.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top