Les banques britanniques sont appelées à contribuer dans la mise en place de la prochaine politique monétaire du MPC

Banque d’Angleterre, Londres

La Banque d'Angleterre (BoE) a récemment adressé une missive aux enseignes bancaires du Royaume-Uni. Celle invitant ces dernières à contribuer à l’établissement de la prochaine politique monétaire du MPC en partageant leur point de vue sur différents sujets qui devraient permettre à ce Comité d’y voir un peu plus clair, une fois venu le moment de la prise de décision.

Quelle banque choisir, c’est la question que se posent dernièrement les dizaines de milliers de Britanniques expatriés dans l'Union européenne qui subiront la fermeture prochaine de leur compte bancaire au Royaume-Uni à l’approche imminente du Brexit. De leur côté, les établissements financiers sont tenus de donner suite à une demande de la BoE (Bank of England) concernant la mise en place de la prochaine politique monétaire du MPC.

Tout cela pour dire que le secteur bancaire du pays se prépare à une phase d’évolution de son histoire en notant qu’en ce qui concerne les banques, elles ont jusqu’à la prochaine réunion du Comité de Politique Monétaire (MPC), au 12 novembre prochain, pour donner leurs avis.

Le MPC face à une décision difficile

Au Royaume-Uni, le MPC est l’organisme décisionnaire en matière de politique monétaire, notamment lorsqu’il est question de prendre position concernant la fixation du principal taux d'intérêt directeur de la BoE.

Une mission que le Comité se doit d’ailleurs de mener à bien lors de la prochaine réunion qui devrait se tenir en début novembre prochain. Dans ce sens, tout indique que le contexte actuel risque de ne pas lui faciliter la tâche.

Ce, étant donné qu’il se doit d’étudier l'éventualité d'un passage des taux sous zéro, alors que depuis mars, le taux directeur de la Bank of England est déjà à son plus bas niveau historique à 0,1 % rendant difficile une prise de décision permettant une évolution en zone négative. Du moins, sans consulter au préalable les acteurs concernés, les banques britanniques qui ne manqueraient pas d’en ressentir les conséquences sur leur rentabilité.

Les banques britanniques appelées à la rescousse

Comme susmentionné, le comité de politique monétaire de la banque centrale aurait à prendre une décision difficile concernant le taux directeur de la BoE qui devrait se retrouver prochainement dans la zone négative. Raison pour laquelle, le gouverneur adjoint Sam Woods a récemment adressé une lettre aux banques britanniques en faisant valoir que :

Dans le cadre de ces travaux, nous sollicitons des informations détaillées sur la capacité actuelle de votre société à opérer avec un taux directeur nul, un taux directeur négatif ou un système de rémunération des réserves par paliers, ainsi que sur les mesures que vous devriez prendre pour préparer leur mise en application.

Et d’ajouter :

La BoE souhaite savoir si des taux nuls ou négatifs poseraient des difficultés technologiques au secteur bancaire qui doivent comprendre que les études en cours ne signifient pas forcément que la BoE ramènera son taux directeur en dessous de zéro.

Ainsi, la balle est désormais dans leur camp en notant que ces dernières ont jusqu’au 12 novembre pour donner suite à cette requête.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top