Les syndicats s’insurgent contre la nouvelle politique horaire de BNP Paribas

Banque BNP Paribas

BNP Paribas a récemment présenté un nouveau projet visant à définir les horaires d’ouverture de chaque agence selon le niveau d’affluence. Concrètement, les points de contact très fréquentés fermeront à 19 heures, contre 17 heures pour les autres. Les syndicats et les représentants du personnel ont vivement protesté contre cette initiative qui crée des inégalités entre les conseillers bancaires.

Les horaires d’un établissement peuvent avoir un impact décisif sur sa compétitivité et sa place dans un comparateur de banque. BNP Paribas l’a compris et projette ainsi d’accueillir les clients jusqu’à 19 heures dans certaines agences. Cette mesure concernera surtout celles qui affichent une forte affluence. A contrario, les agences peu fréquentées pourront fermer plus tôt.

L’initiative semble intéressante pour les salariés libérés à 17 heures. En revanche, les conseillers qui devront rentrer plus tard se sentent pénalisés. Toutefois, cet écart entre les horaires entraînera aussi de grandes disparités dans la RTT des salariés. Ainsi, la CFDT, FO et le SNB/CFE-CGC ont manifesté leur opposition à cette initiative.

Comment la mesure impactera-t-elle le personnel de la banque ?

Dans la pratique, l’écart entre 17 heures et 19 heures se révèle assez conséquent. Il l’est encore plus une fois cumulé, notamment dans le cadre du calcul des jours de RTT (réduction du temps de travail). D’ailleurs, la modulation de l’amplitude horaire chez BNP Paribas réduira inévitablement le nombre de jours de congé de certains salariés. Les inégalités seront aussi flagrantes entre régions.

En effet, les personnes affectées dans des agences peu fréquentées feront ponctuellement des semaines de moins de 35 heures. Logiquement, leur droit en matière de RTT sera revu à la baisse.

Le groupe bancaire tient néanmoins à rassurer ses collaborateurs par rapport à leurs inquiétudes concernant la modification de la durée moyenne de travail. Les standards légaux seront conservés sur l’ensemble du réseau. Selon les responsables de BNP Paribas, relayés par MoneyVox :

La durée annuelle de travail de nos collaborateurs reste inchangée (35 heures en moyenne), seuls les horaires hebdomadaires de travail seront modifiés pour certains collaborateurs.

Une politique avantageuse pour les clients

Concrètement, le groupe BNP Paribas classera ses agences en trois catégories différentes selon le nombre de clients qui s’y rendent au quotidien. L’affluence sera considérée comme faible, moyenne ou forte en se basant sur le niveau de fréquentation de l’établissement.

Pour chaque catégorie, la banque a prévu des amplitudes horaires adaptées afin de rester au plus près de la clientèle et d’améliorer la qualité des services proposés. Selon les informations recueillies par Les Échos, les agences peuvent ouvrir entre 33 heures et une quarantaine d’heures par semaine en fonction de la situation.

Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les clients. En effet, s’ils vivent dans une région de forte affluence, leur banque pourra les recevoir jusqu’à 19 heures. Les conseillers bancaires, par contre, devront rester plus tard au travail.

Les syndicats ont mis en exergue la complexité de cette situation lors de leurs interventions sur le sujet. En effet, certains devront travailler plus et d’autres moins. Au-delà des contraintes horaires, les premiers gagneront des jours de congé et les seconds en perdront.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top