Les Français ont perdu confiance dans les établissements bancaires traditionnels

jeune couple devant la consultation de leur compte bancaire exaspéré

Les clients se méfient actuellement de leur banque classique. Le déploiement des nouvelles technologies permettra-t-il d’améliorer la relation entre les deux parties ? Paul de Leusse, qui est à la tête d’Orange Bank, a répondu à la question suite à la sortie de son ouvrage intitulé « After Banking ».

Interrogé par L’Usine Digitale, le média spécialisé dans la transformation numérique, Paul de Leusse fait le point sur les évolutions observées récemment dans le paysage bancaire. Le directeur général de la filiale en ligne d’Orange met en avant les différences qui caractérisent respectivement les enseignes classiques et les néobanques. Ces propos s’inscrivent dans la promotion de son livre « After Banking ».

Le spécialiste affirme que les jeunes pousses parviennent à talonner les banques classiques en termes de conseil. En dressant une comparaison des banques, il ajoute que les Fintech se donnent davantage les moyens pour multiplier leurs canaux de communication.

Les banques digitales bientôt propulsées au rang d’enseignes principales ?

Selon Paul de Leusse, les enseignes digitales peuvent redonner confiance aux consommateurs en trouvant une formule innovante. En guise d’illustration, il fait part du chemin pris par Orange Bank en la matière :

Le succès d'Orange Bank, c'est d'avoir remplacé la notion de proximité par celle de transparence et d'instantanéité. La rançon du succès, c'est que nous sommes condamnés à innover.

Paul de Leusse.

Depuis sa création, la filiale bancaire de l’opérateur des télécommunications a réussi à séduire plus de 500 000 nouveaux usagers. Comme de nombreuses autres banques en ligne, Orange Bank s’est fait une place dans le paysage bancaire.

D’ailleurs, elle ambitionne de faire partie des leaders du marché. Orange Bank atteindra-t-elle son objectif sachant qu’un Français sur trois est prêt à faire de sa banque mobile son enseigne principale ?

Le manque de communication et de transparence détériore la relation entre les banques classiques et leurs clients

Pour faire face à la concurrence, les banques classiques commercialisent des produits et des services similaires à ceux vendus par les néobanques. Elles estiment que de cette manière, les usagers y resteront domiciliés. Il faut savoir que parmi les 5 millions de consommateurs qui changent de domiciliation bancaire, 2 millions se tournent vers les banques en ligne.

Par ailleurs, 90 % des Français pensent que leur banquier ne protège pas leurs intérêts. De même, plutôt que de consulter ce dernier, ils sont 50 % à s’orienter vers les réseaux sociaux pour trouver un conseil.

Selon Paul de Leusse, des efforts doivent encore être fournis en termes de communication par les établissements bancaires classiques. Le dirigeant relate que les clients de ces enseignes plaignent notamment du manque de transparence dont elles font preuve. Ainsi, la relation entretenue avec les consommateurs se dégrade.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top