La Banque centrale suédoise expérimente sa couronne virtuelle

passant en ville de Suède

Pionnière dans le domaine, la Suède vient d’annoncer le lancement de la phase d’expérimentation de sa monnaie numérique publique, officiellement baptisée « e-couronne » et reposant sur la technologie blockchain. Le projet pilote est mené en collaboration avec le cabinet américain de conseil en informatique Accenture. Il intervient dans un contexte où la monnaie fiduciaire est en perte de vitesse.

Le cash en voie de disparition

Si une étude menée par la Banque des règlements internationaux (BRI) a révélé que plus des trois quarts des banques centrales dans le monde envisageaient de lancer leur cryptomonnaie, aucune n’a pour l’heure pris les devants pour l’expérimenter.

Ce n’est pas un hasard si la Suède affiche son intérêt pour la monnaie virtuelle. Il faut dire que ce pays scandinave de 10 millions d’habitants possède le profil idéal pour le lancement d’une cryptomonnaie nationale. En effet, les paiements en espèces y sont pratiquement inexistants. Un comparatif des chiffres des banques permet de constater qu’ils représentent seulement 1,4 % des transactions en valeur.

Important Les initiatives des établissements bancaires suédois qui ont mis en place, fin 2012, la plateforme locale de paiement instantané par téléphone, Swish, ont contribué au déclin du cash. Cette solution de paiement est tellement prisée par la population que l’argent physique pourrait disparaître complètement d’ici 2023.

Expérimentation jusqu’en 2021

Le test de la version électronique de sa monnaie nationale va s’étaler sur un an, prolongeable si besoin, et s’achèvera en février 2021. Riksbank, la banque centrale suédoise, explique dans un communiqué que

L’e-couronne sera utilisée dans le cadre d’opérations bancaires habituelles, telles que les paiements, les dépôts et les retraits via une application pour téléphone mobile, une carte ou une montre connectée.

Une plateforme technique sera conçue pour être en accord avec les simulations de distributeurs de services de paiement, de points de vente et d'autres systèmes de paiement dans le pays.

L’objectif de cette expérimentation est de voir comment le grand public utiliserait cette monnaie virtuelle au quotidien.

Riksbank précise que

Le projet pilote n’est qu’au stade de test et qu’aucune décision n'a été arrêtée quant à son émission effective.

À quand un projet similaire en France ?

Reste à savoir si la Banque de France suivra également le mouvement et lancera un appel d’offres à la fin de ce mois. Pour l’heure, rien n’est moins sûr. Il est toutefois certain qu’elle testera une monnaie virtuelle dédiée uniquement aux transactions entre les établissements financiers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top