Le Japon débloque 30 000 milliards de yens supplémentaires dans la cagnotte dédiée au sauvetage des entreprises

choix de la monnaie japonaise, le Yen

La pandémie n’a pas fini de faire des victimes, aussi bien du point de vue humanitaire qu’économique. Les pays du monde, même les plus puissants, accusent le coup, à l’image du Japon qui ne pourra pas éviter une forte récession. Pour l’heure, l’urgence est de sauver les entreprises et, pour y arriver, le Japon a débloqué 30 000 milliards de yens supplémentaires.

Des prêts garantis par l’État

Comme beaucoup d’autres pays dans le monde, le Japon a choisi les prêts garantis pour soutenir les entreprises mal en point et qui ont besoin de liquidités pour pouvoir recommencer à fonctionner.

Dans un premier temps, la banque centrale japonaise (BoJ) avait débloqué une enveloppe de 45 000 milliards de yens (soit environ 380 milliards d’euros) en faveur des établissements bancaires et organismes de crédit du pays. Cette somme était destinée à être redistribuée aux entreprises sous la forme de prêts gratuits.

ImportantAujourd’hui, la BoJ annonce que 30 000 milliards de yens supplémentaires seront réinjectés dans ce plan de sauvetage, un plan qui va être en vigueur jusqu’au 31 mars 2021.

Pour connaître la liste des institutions habilitées à distribuer ce dispositif d’aide, l’entreprise peut effectuer un comparatif de banque pro. À noter également que la maturité des prêts ne devra pas excéder un an.

À titre exceptionnel et pour rémunérer les banques chargées de la distribution des crédits, la BoJ va leur accorder un taux de 0,1 % sur leurs dépôts au sein de la banque centrale, un intérêt qui ne sera toutefois appliqué que sur une somme équivalente aux prêts octroyés. Le reste est toujours soumis au taux de -0,1 %.

Une récession inévitable

Les conséquences de la pandémie et du confinement sont encore difficiles à mesurer, mais il apparait clairement que l’économie japonaise en a été fortement ébranlée. La récession est de nouveau au rendez-vous, situation que le pays n’a plus connue depuis 2015.

Rien que sur les trois premiers mois de l’année, le PIB a déjà chuté de -0,9 %, par rapport à l’année dernière à la même période. La BoJ elle-même table sur un repli de -3 % à -5 % d’ici mars 2021, date marquant la fin de l’année fiscale.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top