Les banques traditionnelles se heurtent à deux murs incontournables : l’épidémie et la digitalisation

digitale banque

L’épidémie tantôt apaisée, les banques traditionnelles commencent à se relever peu à peu. Toutefois, elles font face à un véritable dilemme. D’un côté, les enseignes digitales ne cessent de creuser l’écart et d’un autre, comment adapter rapidement leur système de travail pour tenir tête face à ce dernier. Certaines ont décidé de garder une organisation plus ou moins numérique, d’autres en revanche sont dans le doute.

Les néobanques ont apporté une grande transformation au niveau du secteur financier, de par l’accessibilité, mais aussi au niveau des couts de fonctionnement. Une véritable menace pour les enseignes traditionnelles, qui perdent peu à peu leur prestige dans le milieu.

Mais le problème est alourdi par le krach financier et les règles de barrière sanitaire dus au Covid-19 où la population a adopté le système de paiement digital sans contact, créant ainsi bon nombre de fermetures d’agences physiques.

Selon les statistiques menées par des agences de comparaison banque, 2 000 de ces agences ont mis la clé sous la porte au cours de la dernière décennie. Alors que les ouvertures de compte à travers les banques digitales atteignent les deux tiers, rien qu’en France. Un engouement s’expliquant par l’arrivée des millénials (18-35 ans) sur le marché qui optent pour une méthode proche de leur culture digitale et mobile.

De nouvelles fonctionnalités implantées dans les banques traditionnelles

Pour reprendre les rênes dans le secteur financier, les banques traditionnelles ont adopté de nouvelles manières de procéder pour leur clientèle. Elles ont placé un système numérique et des services en ligne impliquant les chèques et les signatures numériques. Elles ont aussi mis en place des équipes d’UX/UI designer, chargées de répondre aux exigences des clients en créant une rénovation au niveau des habitudes de consommation.

Grâce à ce modèle de Fintech, l’expérience utilisateur se voit améliorée, les tâches deviennent de plus en plus numérisées, de la facturation, cette méthode a pu amener une certaine satisfaction aux clients. Ne citant que le design dans les agences qui est devenu plus attractif et l’utilisation des outils numériques transformant les tâches pénibles, au départ prenant un temps fou, en moins chronophage.

Mais le plus important, c’est que cette révolution est une tactique pour pallier les éventuelles fermetures d’agences. À savoir, la similitude avec les nouvelles générations s’arrête là. Les agences physiques restent le meilleur réseau dans les canaux de vente ainsi qu’en termes de relation avec les clients.

Les agences s’adaptent et se hâtent dans la restructuration du travail

Forcées par les circonstances économiques et sociales causées par la pandémie, les agences physiques sont obligées d’opter pour le télétravail, elles qui ne la maitrisent point encore totalement. Ces établissements sont obligés de répondre aux exigences de leurs clients dans la réalisation des actions financières rapides et digitalisées pour rester dans la concurrence.

D’un autre côté, des actions bancaires doivent obligatoirement être réalisées dans les établissements. Selon le directeur des ressources et de la transformation numérique de la Société Générale, la numérisation des activités des salariés a pris un court laps de temps pour se mettre en place. D’une manière générale toutefois, l’utilisation des ordinateurs peut influer sur la reproductibilité des travaux puisqu’un changement si anodin les mettrait dans une position délicate, surmenées par une pression étouffante.

Étant contraintes d’adopter la nouvelle disposition pendant la crise, les agences sont obligées d’élaborer une nouvelle stratégie alliant à la fois une agence menant un bon terme relationnel avec les clients, mais aussi digitalisant les méthodes. Une des propositions exposées serait la mise en place du vidéoBanking. Une technique déjà courante au Royaume-Uni et serait planifiée pour s’implanter en France, car cette technologie s’avère bénéfique en termes de qualité de service, avec une expérience clientèle optimale.

La pandémie, même si elle a causé des dommages importants sur de nombreuses entreprises, elle a permis de mettre en place un système révolutionnaire et adapté aux circonstances du paiement sans contact, mais aussi pris par ces banques traditionnelles après la fin de l’épidémie. Ces derniers ont équipé leur personnel d’outils numériques et engagé des agences pour renforcer leur système de sécurité afin de garder leur organisation depuis le début de cette crise sanitaire.

Selon des chargés d’études et de satisfaction clientèle, le grand défi pour les banques nomades ayant opté pour une mutation de leur ADN serait de faire face aux critiques concernant l’expérience utilisateur qui pourraient, soit mener à leur perte, soit les lancer encore plus loin.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top