Tink booste sa croissance à l’aide d’un nouveau tour de table

capture ecran du site Tink

Faisant face à une concurrence féroce, la start-up suédoise Tink a lancé un nouveau tour de table en vue de booster sa croissance. Cette levée de fonds menée par Dawn Capital et HMI Capital et qui a vu la participation de quelques grands investisseurs (Insight Partners, HeartCore Capital, Opera Tech Ventures, Poste Italiane et ABN AMRO Ventures) a rapporté 90 millions d’euros à la fintech. Selon son PDG, Daniel Kjellén, ce nouveau financement permettra à Tink d’élargir son offre et de renforcer sa couverture européenne.

Objectif ambitieux

Dans son communiqué du 20 janvier 2020, la fintech suédoise déclare vouloir

Devenir un acteur de référence en Europe en matière de services bancaires numériques, et aider les banques, fintech et start-ups à profiter au mieux des avantages de l’open banking et concevoir avec succès les services financiers du futur.

Pour atteindre cet objectif, elle doit rajouter plus de connexions bancaires à sa plateforme et proposer de nouvelles offres à valeur ajoutée.

À titre de rappel, l’API de Tink permet aux banques et fintechs de développer des services financiers axés sur les données. Ces derniers peuvent effectuer des paiements, accéder à des données financières agrégées, créer des outils de gestion des finances personnelles, et enrichir les transactions.

Avec l’essor de l’open banking, les banques seront obligées de collaborer avec les nouveaux acteurs du secteur financier, comme Tink afin de préserver leur compétitivité sur le marché.

En effet, dans un proche avenir, les établissements bancaires qui réussissent à se mettre à l’open banking bénéficieront d’une meilleure visibilité sur les résultats de tout comparatif de banque.

La fintech suédoise veut renforcer sa couverture européenne

Déjà implantée dans 13 pays européens, la jeune pousse veut renforcer sa couverture européenne et dit être prête à affronter la concurrence. En effet, le marché est investi par de nombreux acteurs, à l’instar de Railsbank, CrowdValley, ou encore de Visa qui vient d’acquérir la fintech américaine Plaid, la principale concurrente de Tink.

La plateforme de Tink est utilisée par un certain nombre de grands groupes bancaires et fintechs, tels que BNP Paribas Fortis, PayPal, Natwest, Klarna, Nordea, et ABN AMRO.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top