Les banques européennes sont sous-estimées par les investisseurs

Drapeaux de l'Union européenne

Les efforts réalisés par les banques européennes afin de continuer à progresser sont peu reconnus selon M&G. Et pourtant, elles déploient bel et bien des moyens en vue de soutenir leur croissance face à une concurrence grandissante et des marges en baisse. La société de gestion d’actifs a donc choisi de poursuivre ses investissements, non sans précaution.

Les performances boursières des établissements bancaires européens sont loin d’être encourageantes. En effet, en 2019, ils n’ont bénéficié que d’une croissance de près de 8 % pour l’indice Stoxx des banques.

Face à cette situation, se poser des questions est légitime pour les investisseurs. Faut-il continuer d’investir dans les banques européennes ? Et quelle banque choisir sachant que certaines enseignes affichent un état critique ?

Selon la société de gestion d’actifs M&G, les banques européennes tiennent bon malgré tout. D’ailleurs, si leurs performances boursières ont connu une baisse notable en 2018 (-28 %), une progression de 23 % a été observée pour l’indice Stoxx 600 l’an dernier.

Un secteur handicapé par les taux négatifs

M&G a décidé de poursuivre ses investissements. Elle gère notamment un portefeuille chez Société Générale et BNP Paribas ainsi que dans quelques autres banques européennes. Néanmoins, la société reste prudente et préfère éviter les établissements qui font face à des situations critiques, à l’instar de Deutsche Bank.

Ceci étant, M&G demeure confiante quant à l’évolution du contexte actuel. Pour rappel, les taux négatifs appliqués dans la zone euro sont maintenus jusqu’à présent. Cette situation n’est pas sans conséquence sur les marges d’intérêt des établissements concernés.

En tout cas, les banques européennes, notamment celles de l’Hexagone, affichent une véritable résistance, eu égard au contexte actuel. C’est ce qu’indique Florent Delorme, macro-stratégiste chez M&G. D’ailleurs, une hausse de la croissance des crédits a été observée bien que le produit intérieur brut européen soit en baisse.

Un potentiel insoupçonné par les investisseurs

Afin d’amoindrir les effets des taux négatifs, la BCE a mis en place certaines mesures. Cela dit, les banques doivent aussi composer avec le durcissement de la réglementation concernant leurs fonds propres. Sans compter qu’elles font face à une concurrence extrêmement forte. En somme, elles ont de nombreux défis à relever.

Malgré tout, les établissements bancaires européens disposent de valorisations intéressantes et présentent d’énormes atouts selon M&G. Cette société ne manque pas de souligner qu’il s’agit d’éléments que les investisseurs ne devraient pas négliger.

Certes, les banques enregistrent une véritable baisse de performances depuis 2018. Cette année-là, elles ont notamment reculé de 13 % au niveau de l’indice Stoxx 600. Pour autant, les établissements bancaires du Vieux Continent n’ont pas arrêté de fournir des efforts. Ils comptent bien maîtriser leurs coûts. La diversification de leurs activités fait aussi partie de leurs projets.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top