Les actifs numériques joueront bientôt un rôle majeur dans l’écosystème des marchés financiers

tirelires colorées

Les actifs numériques joueront bientôt un rôle majeur dans l’écosystème des marchés financiers. C’est du moins, l’avis d’un expert du domaine au service de Goldman Sachs lors d’une interview sur CNBC. L’occasion qui lui a permis de faire savoir que cette banque d’investissement entend y faire ses premiers pas pour répondre à une tendance grandissante portée par différents éléments.

Dans un futur proche, effectuer une comparaison des banques professionnelles serait incontournable pour les dirigeants d’entreprise si l’on croit Mathew McDermott de chez Goldman Sachs. Tout simplement parce que ce responsable estime que d’ici 5 à 10 ans, les marchés financiers auront fortement évolué en accordant davantage de place aux actifs numériques qu’il serait plus judicieux de recourir aux services des comparateurs en lignes pour s’y retrouver.

Dans ce sens, ce responsable a d’ailleurs profité de son passage récent sur CNBC pour dire que Goldman Sachs prépare actuellement son entrée dans ce Nouveau Monde où les services digitaux régneront en maître.

Une nouvelle ère se prépare pour le marché financier

Profitant de son passage sur CNBC, Mathew McDermott a fait part de sa vision concernant le marché financier. Et en tant que responsable en charge des actifs numériques auprès de la banque d’investissement Goldman Sachs, il est bien placé pour savoir qu’une nouvelle ère se prépare pour le système. Dans cette optique, cet expert a souligné que :

Dans les cinq à dix prochaines années, vous pourriez voir un système financier où tous les actifs et passifs sont natifs d'une blockchain, toutes les transactions se faisant nativement sur cette blockchain.

Mathew McDermott.

Et d’ajouter :

Vous aurez donc un écosystème de marchés financiers numériques, les options sont assez vastes avec l'émission de dettes, la titrisation, les prêts.

Mathew McDermott.

Tout cela, pour expliquer le choix de Goldman Sachs de faire le pas dans ce nouvel univers. Ce banquier a même précisé que pour cette grande première, l’enseigne entend emboîter les pas de JP Morgan, son concurrent qui a récemment procédé au lancement de sa propre cryptomonnaie baptisée crypto JPM ou JPM coin. À ce spécialiste financier d’y apporter plus d’explications :

Goldman Sachs étudie actuellement la viabilité commerciale de créer son jeton numérique fiduciaire. La banque est encore au début du processus et continue à travailler sur les cas d'utilisation potentielle d’une telle cryptomonnaie.

Motivé par différents facteurs

Il va sans dire que pour Goldman Sachs, ce choix de créer sa propre cryptomonnaie est essentiellement motivé par différents facteurs rendant incontournable l’évolution du marché financier. Dans ce sens, l’homme à la tête des actifs numériques de ce géant de la banque d’investissement a tenu à souligner que :

Il y a actuellement un regain d'intérêt pour les cryptomonnaies chez certains de ses clients institutionnels qui cherchent à savoir comment ils peuvent participer.

Mathew McDermott.

Une autre manière pour Mathew McDermott de dire que les actifs numériques font désormais l’objet d’une demande croissante essentiellement à cause de la crise du coronavirus incitant les investisseurs à diversifier leurs portefeuilles dans le but d’amortir les effets des interventions monétaires et fiscales agressives liées à ce contexte.

Et comme susmentionnée, il est aussi question de course à l’enseigne qui obtiendra la meilleure part du marché sachant que dans ce domaine, Goldman Sachs a accusé un léger retard à prendre la ligne de départ en se faisant dépasser pas JP Morgan avec sa crypto JPM ou par MicroStrategy misant sur le BTC (Bitcoin) ainsi d'autres investissements alternatifs. Concernant cette dernière, il faut d’ailleurs préciser que sa motivation a un lien direct avec la dépréciation de la valeur du dollar. C’est du moins ce que cette grande entreprise de logiciels a récemment fait valoir dans un communiqué pointant du doigt :

Le rendement réel négatif du dollar américain.

Une autre raison encourageant Goldman Sachs à être de la partie d’autant que cette banque peut compter sur le soutien de sa filiale européenne basée à Londres qui a prévu de doubler ses effectifs en Asie et en Europe dans le but d’aider sa maison-mère dans ses efforts.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top