La Société Générale souhaite construire la banque du futur

logo de la banque Société Générale.

Le secteur bancaire est devenu très concurrentiel avec l’arrivée des banques 2.0. Une condition qui contraint les établissements classiques à innover, au risque de voir leurs parts de marché détournées par une nouvelle génération d’enseignes bancaires. La Société Générale a déjà amorcé les grandes manœuvres et vient de dévoiler son projet de banque du futur. À son directeur général d’apporter plus de précisions sur le sujet.

Le secteur bancaire est en pleine mutation, les succursales traditionnelles devant se réinventer face à l’essor des néobanques. Dans cette optique, bon nombre d’entre elles ont opéré de sérieux changements dans leur modèle structurel pour continuer d’être attractives.

Certaines proposent de nouveaux services, calquées sur celles des banques de dernière génération, tandis que d’autres préfèrent racheter ces jeunes pousses afin de rajeunir leur image.

Du côté de la Société Générale, la stratégie est bien différente. Le groupe bancaire français avait déjà indiqué qu’il planchait sur un projet de réforme, comme le relaient les sites de comparaison banque, mais sans donner pour autant plus d’informations.

Améliorer l’expérience client

Les néobanques gagnent de plus en plus de parts de marchés, une nouvelle concurrence qui a incité les établissements bancaires classiques à innover. Nombreuses sont en effet les succursales qui ont déjà opéré des changements, c’est notamment le cas de la Société Générale. Cette dernière a lancé l’opération dénommée « Construire la banque du futur, avec nos clients », une initiative à laquelle son directeur général, Frédéric Oudéa, a tenu à apporter quelques précisions lors d’une conférence de presse.

D’après ce dernier, l’objectif premier est d’améliorer l’expérience client afin de garantir un niveau de satisfaction plus élevé. Ce projet requiert l’intégration des avancées technologiques, à l’instar des services proposés par les néobanques.

Concrètement, cela signifie que la Société Générale souhaite digitaliser leurs services, tels que la tenue de compte bancaire et les demandes de prêts. Pour Frédéric Oudéa, leur banque en ligne Boursorama est l’illustration parfaite de ce qu’il ambitionne de mettre sur pied.

Cette filiale de la banque au logo rouge et noir est, en effet, l’exemple se rapprochant le plus du service numérisé convoité par la Société Générale. À l’heure actuelle, Boursorama comptabilise plus de 2,5 millions de clients et souhaite passer la barre des 4 millions d’ici 2025.

Un accompagnement payant en matière d’épargne

Si la Société Générale souhaite digitaliser ses services de crédits et de tenue de compte, il en est autrement pour l’épargne. En effet, ce produit requiert une certaine connaissance en matière de gestion financière et de placements. Des capacités que ne possèdent forcément pas la majorité des sociétaires. À ce titre, le groupe français préconise l’accompagnement d’un expert, un service qui fera l’objet d’une compensation financière de la part des clients.

Toutefois, toutes les modalités de cette réforme mise en place par l’enseigne bancaire n’ont pas encore été définies, Frédéric Oudéa s’est contenté de ces quelques précisions pour illustrer l’initiative.

Il convient cependant de noter que la Société Générale étudie parallèlement la possibilité de fusionner sa banque de détail avec sa filiale le Crédit du Nord. Ce dernier vient d’ailleurs de lancer sa propre banque en ligne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top