Le Livret A affiche une collecte record cette année

gestion d'épargne

Depuis février 2020, le livret A s’en sort avec une collecte totale de 25,76 milliards d’euros, et ce, malgré la crise sanitaire. Une somme record avec 26 % de hausse par rapport à l’année précédente en France. La période de difficultés économiques semble avoir poussé les Français à mettre de l’argent de côté afin de constituer une assurance-vie plus solide.

La crise sanitaire et économique de 2020 a considérablement influencé le mode d’épargne des Français. Alors que certains se demandent quelle banque choisir, la plupart ont décidé d’engranger de l’argent sur leur livret A. Les spécialistes voient cela comme une manière d’anticiper une probable prolongation de la crise, et de s’assurer de la capacité à subvenir aux besoins aussi longtemps que possible.

Les dépôts sur cette épargne règlementée s’élèvent alors à 25,76 milliards d’euros en l’espace de neuf mois, cette année. Jamais auparavant une telle collecte n’a été faite sur le livret A et le LDDS. Comment expliquer ce changement de comportement et cet engouement pour « protéger ses arrières » ?

Plus d’épargne, moins de dépense

Les changements déclenchés par la crise sanitaire de 2020 se font de plus en plus ressentir. Les Français, qui ont eu pour habitude de lésiner sur l’approvisionnement de leur livret A durant la période de vacances, se sont mis à amasser sur cette épargne règlementée.

Ils n’ont pas puisé dans la cagnotte pour s’offrir des vacances comme chaque année aux mois d’aout et septembre. La collecte nette pour ce dernier a donc atteint les 1,28 milliard d’euros, soit un quart de plus qu’en 2019.

Selon la Caisse des Dépôts et Consignation, la collecte de septembre 2020 est historique, même si celle du mois d’aout a été beaucoup plus élevée.

Les encours récoltés par le livret A et le LDDS n’ont jamais été aussi importants alors que, traditionnellement, le mois de la rentrée scolaire a toujours été un mauvais mois pour l’épargne. Cela signifie que les Français dépensent beaucoup moins en ce temps de crise.

De nombreux ménages ont mis une croix sur les vacances d’été afin de détenir plus d’économie dans leur épargne, car la crise pourrait encore persister.

Une incertitude induite par la crise

Le climat de crise économique sème un sentiment de crainte et d’anxiété chez les Français, ce qui affecte leur comportement financier.

Et comme l’arrivée de la nouvelle vague du Covid-19 fait craindre la persistance de cette conjoncture jusqu’en 2021, les conséquences sur le pouvoir d’achat de la population et les pertes de revenus qui en découleront poussent donc les Français à épargner davantage.

De plus, les nombreuses restrictions (fermeture des restaurants, des bars, des centres de loisirs, couvre-feu, etc.) font baisser automatiquement les dépenses des ménages. Malgré le taux d’intérêt qui a baissé cette année, les Français ont maintenu leur dépôt sur le livret A.

Pendant les premiers mois de l’année, la collecte nette s’était élevée à hauteur de 24,5 milliards d’euros, contre 14,71 milliards l’an dernier. En revanche, la collecte sur les contrats vie est en baisse. Globalement, l’année 2020 n’a pas été clémente pour les sociétés d’assurance.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top