Aux États-Unis, le cash risque de disparaître de la circulation, et ce n’est pas une bonne nouvelle

billets dollars

Il n’y a pas si longtemps, les établissements bancaires faisaient la promotion des alternatives au paiement par espèce. Avec la crise sanitaire qui obligeait les citoyens à respecter les mesures de distanciation sociale, ces solutions ont été adoptées tant bien que mal. Mais personne n’avait présagé que ce recours aux moyens de règlement dématérialisés aurait fini par desservir l’économie. C’est pourtant le cas aux États-Unis où les établissements financiers se heurtent à une pénurie de monnaies fiduciaires.

Un succès qui pose problème

C’est donc à marche forcée que les paiements sans contact ont pu s’ancrer dans les mœurs. L’échange d’argent liquide présente, en effet, de grands risques de transmission du virus. De plus, les paiements dématérialisés réduisent de manière conséquente le temps de passage en caisse et permettent ainsi de rentrer vite chez soi, en sécurité.

Mais il y a tout de même un hic.

Important Les monnaies en circulation ont drastiquement chuté en volume. En parallèle, toujours à cause du confinement, l’US Mint, l’agence de production de billets de banque et de pièces de monnaie a interrompu ses activités.

Les établissements bancaires et les magasins en tout genre sont les plus impactés par cette situation. Pour les premiers, le problème est que les ménages ont préféré garder leur argent chez eux plutôt que de procéder à un comparatif de banque et de voir dans quelle agence il engrangerait le plus d’intérêt. Par voie de conséquence, cette baisse du volume de dépôt a contraint de nombreuses agences à fermer des succursales.

Pour les magasins, le recours aux TPE (Terminaux de paiement électrique) leur a, certes, facilité la tâche, mais lorsqu’un client décide de payer en espèces, ils se retrouvent vite à court de monnaie. Certains d’entre eux ont dû prendre une décision radicale et prohiber l’usage du cash.

Une autre urgence à gérer pour le gouvernement

Outre la crise sanitaire qui est encore loin d’avoir connu son épilogue, cette disparition du cash est un autre problème épineux que le gouvernement américain doit résoudre s’il ne veut pas mettre en péril son plan de relance.

Certaines actions ont déjà été menées, notamment l’introduction sur le marché d’autres billets et pièces de monnaie que la Réserve fédérale (Fed) avait emmagasinés pour, justement, faire face à ce genre de cas de figure.

Du côté de l’US Mint, maintenant que les machines sont de nouveau opérationnelles, l’enjeu est d’augmenter de manière conséquente la cadence de production, avec l’objectif d’arriver à 19,8 milliards de billets et de pièces produits avant 2021.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top