La fraude au paiement sans contact existe mais le risque reste très faible

Jeune couple inquiets en  regardent l'écran d'un ordinateur portable en train de lire de mauvaises nouvelles pour leur compte bancaire

Une étude réalisée récemment en France montre qu’un certain nombre de consommateurs restent sceptiques quant à l’utilisation du paiement sans contact. L’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement tient toutefois à les rassurer. En effet, le risque de se faire arnaquer en recourant au paiement sans contact est faible. Explications.

Apple Pay, Lydia ou Paylib font partie des applications que les consommateurs peuvent utiliser pour expérimenter le paiement sans contact. Mais en sont-ils pour autant convaincus ? Des études montrent que la carte bancaire demeure le moyen de paiement privilégié par les Français en 2019. Cette solution devance ainsi le paiement en ligne, les chèques ou le virement bancaire.

Il faut dire que les nouvelles technologies n’ont pas encore conquis la majorité des consommateurs. Une partie d’entre eux continue notamment de se méfier des alternatives comme le paiement sans contact. Pourtant, le risque de fraude est extrêmement faible avec ce moyen de paiement selon l’Observatoire.

Un taux de fraude plus bas comparé aux autres modes de paiement

Pour le paiement sans contact, le taux de fraude s’est établi à 0,020 % en 2018. Cette solution reste ainsi dans la moyenne, comparativement aux modes de paiement par carte bancaire.

En effet, les paiements de proximité ou sur un terminal ont enregistré un taux de fraude 0,010 %. Concernant les retraits d’espèces au niveau des distributeurs, il s’est élevé à 0,024 %. Les transactions à distance et les paiements à l’international sont ceux qui enregistrent le taux le plus élevé : respectivement 0,173 % et 0,270 %.

Selon l’Observatoire de la sécurité, l’utilisateur risque de se faire arnaquer au paiement sans contact uniquement s’il perd ou s’est fait voler sa carte bancaire. Des situations qui ne sont pas étrangères aux Français.

D’après une étude Ifop, 14 % des Français se sont déjà fait voler leur carte, et 25 % l’ont déjà égaré. D’autre part, 26 % des usagers se sont retrouvés avec une carte bloquée après avoir entré un code erroné. Enfin, 38 % ont vu leur transaction refusée sans avoir dépensé plus que le plafond autorisé.

Des mesures de sécurité déjà en place

L’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement souligne que les usagers de carte bancaire bénéficient d’une protection par la loi s’ils sont victimes d’une arnaque.

Des mesures de sécurité ont également été mises en place afin de protéger les consommateurs en cas de vol ou de perte de leur carte bancaire. Le montant de chaque transaction est par exemple plafonné à 30 euros. Il en va de même pour le cumul de transactions successives pouvant être réalisées sans saisir le code confidentiel (limite de 100 euros).

Au cours des douze derniers mois, le paiement sans contact a été utilisé par 73 % des Français. En revanche, 24 % ne l’ont toujours pas adopté :

  • 53 % d’entre eux remettent principalement en question la sécurité de ce moyen de paiement.
  • Pour 35 %, le paiement sans contact peut augmenter la propension à dépenser.
  • 16 % ne se sont jamais dotés d’applications qui permettent de recourir à cette solution.
  • 8 % n’en connaissent pas l’existence.

Dans quelles régions les habitants sont-ils adeptes du paiement sans contact ?

L’utilisation des nouvelles technologies pour effectuer un paiement est encore marginale en France. 83 % des Français affirment n’avoir jamais eu recours au paiement sans contact par téléphone, via Paylib ou Apple Pay par exemple. Et 86 % n’ont jamais payé avec une application telle que Lydia ou Paylib, qui permet de réaliser une transaction par téléphone en utilisant un code.

En tout cas, la Bourgogne-Franche-Comté est la région où le paiement sans contact est le plus populaire. En effet, 85 % de ses habitants l’utilisent. Elle est suivie par le Grand Est (83 %) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (76 %).

Par contre, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est celle où ce mode de paiement est le moins plébiscité. Seulement 67 % des habitants s’en servent pour leurs transactions.

Au niveau des moyens de paiement en général, la carte bancaire reste en tête. Elle est utilisée par 95 % des Français. D’ailleurs, le nombre de cartes dans l’Hexagone en 2018 s’élevait à 82 millions, soit bien plus que les habitants.

Cette solution est suivie par :

  • le paiement cash, adopté par 93 % des consommateurs ;
  • le paiement par chèque qui réunit 73 % des clients ;
  • le virement bancaire, utilisé par 63 % des Français.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top