Les banques augmenteront leurs tarifs cette année malgré une baisse moyenne relevée par la CLCV

Une personne prend son argent au guichet automatique

Dans son étude annuelle, la CLCV a relevé une baisse des tarifs des services proposés par les banques françaises. Néanmoins, les résultats doivent être relativisés. En effet, parallèlement à ce recul, l’association de défense des consommateurs constate une hausse généralisée des frais bancaires. Elle dénote également un certain écart au niveau des tarifs d’un même établissement.

S’étant penchée sur l’évolution du tarif bancaire, la CLCV prévoit une baisse pour cette année. Cette situation concernerait la plupart des Français. En métropole, les clients qui utilisent peu de services bancaires ainsi que les consommateurs moyens devraient notamment voir une baisse 1,4 % concernant les prestations classiques.

Toutefois, cette diminution cache une réalité plus décevante : la hausse des tarifs qui s’appliquera chez une partie des banques cette année. En même temps, les tarifs existant dans un même établissement comme ceux appliqués d’une enseigne à une autre montrent d’importantes disparités. L’association de défense des consommateurs n’a d’ailleurs pas manqué d’alerter les consommateurs à ce sujet.

Les packages en général plus chers que les services achetés à l’unité

Selon l’étude de la CLCV, dans une même banque, les services proposés en package coûtent en général plus cher que ceux achetés à l’unité. L’association a notamment mis en exergue un coût entre 51,4 et 74,5 % plus élevé pour les packages de services.

Le prix est particulièrement important pour les petits consommateurs. Seuls 12 établissements proposent des tarifs moins chers en package pour ce type de client. Pour les moyens et les gros consommateurs, par contre, les packages procurent globalement plus d’avantages.

La CLCV a également constaté des disparités entre les banques concurrentes. Concrètement, la même offre peut coûter 2,5 fois plus cher pour un petit consommateur d’un établissement à un autre.

Cela dit, la CLCV reconnaît les initiatives des banques quant à la suppression de certains frais d’incident pour les clients en situation de fragilité financière. Elles ont notamment renoncé à facturer les découverts pour ces derniers.

L’association s’attend désormais à ce que ces engagements soient encadrés par la loi. L’objectif étant de protéger les ménages fragiles, au nombre de 3 millions environ.

Une hausse des tarifs qui touchera différents services bancaires

Cette année, un tiers des établissements bancaires augmenteront leurs prix en France. Ceux-ci souhaitent notamment compenser le gel des tarifs appliqué l’an dernier. Dans le détail, 32 à 44 % des banques, parmi les 127 étudiées par la CLCV, songent à revoir leurs tarifs à la hausse pour 2020.

L’augmentation est fonction du profil du client. En tout cas, elle concerne différents services. Par exemple, les virements occasionnels en agence affichent une progression de 4,14 %. Quant à l’opposition sur chèque, elle enregistre une croissance de 4,03 %. Les frais liés aux cartes à débit immédiat connaissent également une augmentation de 1,12 %. Il en va de même pour les frais de tenue de compte qui progressent de 2,64 %.

Mais comment alors expliquer la baisse constatée par la CLCV ? En réalité, ce recul est dû à la fin de l’abonnement de 24 euros dans 8 établissements rattachés au Groupe Crédit du Nord. Ces frais ont été prélevés pour l’accès aux services bancaires à distance.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top