La Banque de France veut éviter la facturation des dépôts des clients de banques

La Banque de France

La facturation des dépôts est le sujet qui préoccupe actuellement. Certaines banques européennes envisagent effectivement de l’appliquer, même pour les clients particuliers. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a tenu à rassurer les particuliers et les dirigeants de PME lors d’une entrevue sur RTL, en affirmant qu'ils n'en seront pas affectés.

Les dépôts d’espèces seront-ils également facturés en France ? Cette question se pose nécessairement auprès des particuliers et entrepreneurs français au vu des dispositions prises par certaines banques européennes.

En effet, face au maintien d’un taux négatif pour les dépôts de liquidités à la Banque centrale européenne (BCE), les établissements se trouvent parfois contraints de facturer également le dépôt de leurs clients, particuliers et/ou professionnels.

Une disposition qui pourrait s’étendre chez plusieurs institutions, puisque la BCE a récemment pris la décision de rester en territoire négatif. Néanmoins, selon la Banque de France, cette mesure ne devrait pas impacter les clients particuliers et les PME dans l’Hexagone.

Un taux négatif qui coûte cher aux banques européennes

Pour la BCE, l’objectif est de développer les activités économiques menées par les banques et de favoriser l’utilisation des liquidités qu’elles ont en leur possession.

Avec ce taux négatif, l’institution monétaire espère multiplier les investissements réalisés par ces dernières, à travers les emprunts notamment, au lieu de mettre leurs liquidités excédentaires en réserve. Mais la décision est perçue différemment par les banques concernées.

En effet, plutôt que de favoriser les investissements comme l’espère la BCE, ce taux négatif impacte leur rentabilité, en diminuant la marge entre le taux de crédit et le taux de refinancement. La politique est ainsi coûteuse pour les banques européennes. Afin d’améliorer leur rentabilité, elles n’ont d’autre choix que de répercuter les coûts sur leurs clients.

Ce taux négatif existe depuis 5 ans. Et malgré les impacts que les banques ont fait savoir, la BCE l’a encore abaissé à -0,50 %, selon une annonce effectuée récemment, alors qu’il était à -0,40 % auparavant.

Une facturation destinée aux clients fortunés

La décision de rester sur un taux négatif (voire de l’abaisser) pourrait renforcer les mesures prises par les établissements européens de facturer leurs clients pour les dépôts. Pour l’heure, ce sont principalement les banques allemandes et danoises qui se sont positionnées pour son application.

Hormis le tarif bancaire appliqué habituellement pour l’utilisation de leur compte courant, les clients se verront donc appliquer des frais supplémentaires pour les dépôts d’espèces réalisés auprès de leur banque.

En France, aucune banque n’a encore fait savoir l’application d’une telle mesure. La Banque centrale française tient d’ailleurs à ce que les clients particuliers habituels et les PME en soient épargnés.

En effet, selon son gouverneur, François Villeroy de Galhau, cette facturation doit particulièrement s’appliquer aux clients fortunés, et non aux déposants habituels. Ainsi, la plupart des établissements qui l’appliquent sont ceux qui gèrent de grosses fortunes. Des patrimoines qui appartiennent à des clients détenant plus d’un million d’euros sur leur compte courant. Un constat qui devrait rassurer les particuliers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top