Les cas de falsification de chèques se multiplient à nouveau en France

Une personne qui rempli un chèque

Vol de carte bancaire, création d’un faux site pour les traders en ligne… les arnaqueurs utilisent tous les moyens pour soutirer de l’argent à leurs victimes. Justement, une ancienne pratique refait surface, au détriment des habitués des paiements par chèque. Paradoxalement, les nouveaux moyens de paiement sont toujours aussi sollicités.

Comme les mesures relatives à la sécurisation des moyens de paiement ont été renforcées, les cas de détournement régressent. Par exemple, le déploiement de la technologie 3D Secure permet de mieux protéger les détenteurs de carte bancaire des éventuels vols de données. C’est ce qu’a révélé l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement (OSMP).

ImportantAinsi, les cas d’usage frauduleux des outils de paiement ont baissé, contrairement à la fraude portant sur les chèques, qui connaît une hausse de 9 % en 2017. D’après le représentant de l’Afub, Serge Maître, la fraude au chèque est de nouveau d’actualité, après avoir été laissée aux oubliettes pendant une décennie.

Un outil de paiement qui peut aisément faire l'objet d'une falsification

Plus facile à falsifier, le chèque redevient l’apanage des escrocs découragés par les mesures de sécurité intégrées aux cartes de paiement. Outre la modification de l’ordre ou du nom du bénéficiaire du chèque, le fraudeur peut aussi changer le montant inscrit sur le chèque en ajoutant un ou plusieurs zéros. Il se peut également que le moyen de paiement soit volé, sans mentionner les cas de contrefaçon.

Quand une personne constate qu’elle s’est fait volé son chèque ou qu’un individu mal intentionné l’a encaissé à son insu, la victime doit faire opposition au paiement auprès de sa banque.

En effet, seuls les chèques ayant été utilisés frauduleusement ou égarés peuvent faire l’objet d’une telle procédure. La situation de redressement judiciaire n’est pas en reste. Les contentieux en sont donc exclus.

Le deuxième moyen de paiement le plus détourné par les fraudeurs

296 millions d’euros. Tel est le montant enregistré par les autorités compétentes concernant la fraude au chèque en 2017. Ainsi, il compte parmi les outils de paiement les plus fraudés, en se plaçant en deuxième position. Par exemple, pour une transaction équivalente à 3 500 euros, 1 euro est détourné.

Serge Maître recommande aux personnes lésées de se procurer une copie du moyen de paiement, en adressant une demande à son établissement bancaire.

Supervisé par la banque centrale de l’Hexagone, l’Observatoire chargé d’analyser les tendances sur les moyens de paiement a dressé son rapport annuel. Il révèle que le chèque est le quatrième moyen de paiement auquel la population a plus recours, dont notamment les seniors. Au cas où la falsification est aisément identifiable, l’établissement financier peut procéder à un éventuel remboursement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top