Les banques proposent des services obsolètes

Un relevé bancaire avec une calculatrice

À l’ère de la digitalisation des services bancaires, de nombreux établissements innovent leurs prestations pour être plus performants. Cependant, certains d’entre eux ont gardé des offres qui sont en décalage avec les besoins actuels des clients. Ces dernières sont indiquées dans leurs brochures tarifaires, ce qui peut surprendre certains usagers.

Chaque année, les banques doivent changer leur brochure tarifaire. Elles profitent donc de l’occasion pour transformer leurs prestations et procéder à des modifications pour les rendre plus innovantes et attrayantes. Elles augmentent également leurs prix sur certains produits.

À la sortie des plaquettes informatives, les clients découvrent les avantages qu’ils auront en choisissant certains établissements. Mais ils retrouvent également des services qui auraient dû être modifiés depuis de nombreuses années.

Le plus souvent, il s’agit d’un espace client que les usagers doivent payer. D’ailleurs, sa facturation se fait à la connexion. Ils constatent également de vieilles offres comme le relevé de compte papier expédié tous les jours. En voici d’autres.

Un relevé de compte papier quotidien et une épargne automatique payante

La Banque Postale propose à ses clients de leur expédier un relevé de compte en version papier. Ce dernier peut leur être envoyé par voie postale une fois par semaine, voire une fois par jour selon les besoins du client.

Cette prestation est d’ailleurs indiquée dans la brochure tarifaire de l’établissement. Pour en profiter, le client devra s’acquitter d’un abonnement d’un euro par mois et verser 0,80 euro pour chaque relevé reçu.

Avec les services d’épargne automatique, les institutions financières permettent le transfert du surplus d’argent du client sur son Livret A ou une autre offre d’épargne. Cependant, ce dernier devra payer entre 9 et 21 euros selon la politique tarifaire de sa banque. Après analyse, le coût de ce service est plus élevé que celui d’un simple virement interne.

Un espace client payant

Les clients se raréfient dans les agences bancaires. Ce phénomène est partiellement dû aux mesures des établissements pour faire des économies par rapport à leurs réseaux. Voilà pourquoi faire payer le client pour la gestion à distance de son compte est un tarif bancaire présent dans certaines plaquettes.

Des institutions financières facturent cette prestation entre 2 et 4,26 euros par mois. D’autres structures ne recourent pas à un abonnement mensuel, mais se font payer à la connexion. Ainsi, un établissement demande par exemple 0,50 euro par utilisation. Pour 5 consultations par jour, le client paiera alors 2,50 euros. À cause de ces pratiques, les usagers décident de se servir le moins possible de leur compte.

Des prélèvements SEPA et des virements en ligne facturés

Depuis 2014, les prélèvements SEPA sont censés être gratuits. Or, de nombreuses banques les facturent encore. En janvier 2014, près de 50 établissements le faisaient contre environ 10 actuellement.

Certains d’entre eux font également payer tous les prélèvements. Pourtant, la plupart des institutions facturant cette prestation ne réclament pas de frais pour les opérations servant à régler des services de première nécessité (factures d’énergie, de téléphone…).

Actuellement, les banques incitent leurs clients à gérer eux-mêmes leur compte. Pour cela, elles ont décrété la gratuité de leurs virements. D’importantes structures ont adopté cette mesure tandis que d’autres se sont fait prier. Certaines exigeaient 0,50 euro pour les virements permanents planifiés en ligne. Aujourd’hui, on retrouve encore des enseignes qui continuent de facturer cette prestation.

Des alertes SMS payantes et des appels au service client surtaxé

Les alertes SMS sont gratuites chez les banques en ligne. Cependant, les établissements traditionnels ont du mal à s’aligner sur ce type de prestation. Seuls certains d’entre eux proposent ce service. D’après les données d’un comparateur, seulement 14 banques sur 124 ne facturent pas les SMS.

Les autres structures recourent à un abonnement au mois ou se font payer pour chaque message envoyé. D’autres ne disposent même pas de ce service.

Si un client ne peut pas joindre son conseiller alors qu’il a besoin d’aide, il peut utiliser une hotline téléphonique. Ce service permet aux usagers de contacter un professionnel sur une plage horaire plus étendue. Toutefois, cette prestation n’est pas gratuite. Son coût varie selon la politique tarifaire de l’établissement. Certaines banques pratiquent une surfacturation de 15 à 30 centimes d’euro par minute.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top