Le surendettement recule mais persiste toujours en France

une femme endettée en train de faire les comptes

En 2018, 92 000 dossiers de surendettement ont été déposés auprès de la Banque de France. Cela représente une baisse de 30 % par rapport à 2015. Bien que le surendettement régresse, la situation perdure. Une étude réalisée par un média spécialisé dans le secteur bancaire montre en effet qu’un tiers des Français est usuellement en situation de découvert.

L’an dernier, 92 000 Français ayant connu des difficultés de remboursement ont demandé à ce que leurs dettes soient rééchelonnées ou effacées. Le président de l’association Crésus, Jean-Louis Kiehl, estime que les ménages dans cette situation sont nombreux mais qu’ils ne déposent pas de dossier. Selon lui, le surendettement ne continuera pas à reculer car il existe des fragilités sous-jacentes qui n’ont pas été déclarées.

Aujourd'hui, les Français peinent à subvenir à leurs charges courantes. Par ailleurs, le taux de chômage demeure élevé dans l’Hexagone. Pour lutter contre l’endettement, il est nécessaire de retrouver l’équilibre budgétaire. Or, pour atteindre cet objectif, un travail de fond doit être effectué.

Des dispositifs efficaces contre le surendettement

En France, le surendettement reflue pour redescendre à son niveau en 1989. Cette année-là, la loi Neiertz avait mis en place un dispositif visant à prévenir et à régler les problèmes liés au surendettement.

EssentielD’après les spécialistes, la baisse enregistrée est due à l’efficacité de la loi Lagarde de 2010 et de la loi Hamon de 2014. Ces deux textes ont pour objectif de protéger l’emprunteur en renforçant sa solidité. Ils encadrent notamment les publicités relatives aux crédits à la consommation.

Ces dispositifs interdisent également le démarchage de personnes en situation de fragilité financière dans le but de leur proposer un crédit renouvelable. Par ailleurs, ils exigent la vérification de la solvabilité de ce type de clientèle avant l’octroi d’un prêt. En outre, ils encadrent les pratiques de crédit.

Les Français doivent réapprendre à gérer leur budget

Pour subvenir à leurs besoins, les ménages les plus fragiles ont recours à leur découvert bancaire. Ce type de crédit impose cependant certaines règles. Par exemple, une fois le montant du découvert autorisé ou le délai dépassé, le consommateur se voit appliquer des taux d’intérêt. Par conséquent, le surendettement augmente.

Pour éviter cette situation, il convient de réapprendre à gérer son budget. Il faut notamment :

  • anticiper les charges fixes telles que les factures, le loyer, les impôts, etc. ;
  • éviter de souscrire de nouveaux crédits tant que cela ne s’avère pas nécessaire ;
  • épargner autant que possible pour parer tout besoin de trésorerie ;
  • privilégier les comparateurs de prix lors d’un achat (produit ou service) ;
  • recourir au rachat de crédit pour étaler une dette sur une plus longue durée.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top