La néobanque Xinja obtient une licence bancaire australienne complète

capture ecran du site de la banque Xinja

L’Autorité australienne de réglementation prudentielle (APRA) vient d’attribuer une licence bancaire à un nouvel acteur du marché, Xinja. La néobanque peut désormais exercer ses activités en tant qu’institution de dépôt agréée (ADI) de plein exercice. Elle rejoint trois autres fintechs pour affronter les fameux « quatre grands » du secteur.

Une banque 100 % numérique comme alternative aux établissements traditionnels

Déjà homologuée par l’APRA en décembre 2018, mais avec restrictions, Xinja compte plus de 28 000 utilisateurs et déclare avoir distribué plus de 12 000 cartes prépayées. Grâce à la licence complète, la néobanque peut maintenant ouvrir pour ses clients des comptes courants associés à la carte de crédit Xinja Debit.

Important Étant 100 % digitale et conçue pour le téléphone portable, Xinja propose ses services uniquement via son application mobile dédiée.

Un choix assumé par Eric Wilson, fondateur et directeur général de la jeune entreprise.

Pour lui, ce modèle est motivé par la volonté de bouleverser le secteur bancaire traditionnel et d’offrir aux Australiens une alternative efficace aux enseignes historiques. Ainsi, Xinja se veut ainsi une banque indépendante qui

« Prend vraiment soin de ses clients, apportant des solutions pertinentes et hyper personnalisées à leurs attentes grâce aux outils numériques et à l’utilisation dynamique des données ».

Eric Wilson.

Concurrence croissante des fintechs pour les « big four »

Plus flexible en l’absence de représentations physiques et d’infrastructures technologiques figées à corriger constamment pour s’adapter aux évolutions du marché, Xinja s’enorgueillit de sa capacité à déployer rapidement des services innovants.

Important D’ailleurs, elle a déjà annoncé prévoir le lancement de comptes d’épargne « Stash », auxquels s’ajouteront au premier trimestre 2020 des offres de crédit ainsi que d’autres produits surprises.

Ces ambitions sont certainement vues d’un mauvais œil par les quatre géants du secteur bancaire australien, à savoir la CommBank, la National Australia Bank (NAB), la Westpac Banking Corporation, ainsi que Australia and New Zealand Banking Group (ANZ).

Et cela, d’autant que Xinja n’est pas le seul « jeune » établissement à leur faire de l’ombre si l’on regarde les comparatifs des banques australiennes.

Important En juillet dernier, l’APRA a accordé à 86 400 Ltd une licence complète lui permettant d’opérer en tant qu’ADI. Avant elle, deux autres fintechs ont décroché le précieux sésame du régulateur financier local : Volt en mai 2018 et Judo en avril 2019.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top