Le ralentissement de la croissance mondiale menace la rentabilité des grandes banques d’investissement

Une agence de la banque Barclays

La note des grandes banques d’investissement a été abaissée par l’agence de notation financière Moody’s. Concrètement, cela signifie que les perspectives de rentabilité de ces établissements sont passées de positives à stables, suite aux effets du ralentissement de la croissance mondiale et de la faiblesse notoire des taux d’intérêt. D’ailleurs, les revenus générés par les activités du marché sont en constante régression depuis dix ans, une situation qui contraint les grandes enseignes comme Deutsch Bank, HSBC, Barclays et BNP, à supprimer plusieurs dizaines de milliers d’emplois dans un futur proche (environ 30 000).

La pression sur les revenus se ferait forte au cours des prochains mois

Important La note publiée par l’agence le 27 août dernier prédit une pression plus forte sur les revenus des grandes banques d’investissement au cours des prochains mois (entre 12 mois et 18 mois).

En effet, outre le ralentissement de la croissance économique et la tendance baissière des taux, une éventuelle inversion de la courbe des taux, considérée comme un signe avant-coureur d’une récession à moyen terme, pourrait encore accentuer la pression sur la rentabilité de ces banques.

Heureusement, ces acteurs majeurs de la finance disposent des bilans solides. En plus de cela, ils ont adopté une approche prudente leur permettant de se protéger contre les risques potentiels.

En recourant à un outil comparatif de banques, il est possible de faire ressortir rapidement les points forts des offres de chacun de ces établissements.

L’investissement dans le digital à prioriser

Afin de pouvoir

"Lutter contre la disruption des nouveaux entrants digitaux dans les différentes lignes de métier, les banques d’investissement devraient prioriser les investissements dans les technologies numériques"

Préconise l’agence Moody’s. La transformation du business et les réductions des coûts opérationnels ne suffiront pas si elles veulent assurer une rentabilité satisfaisante.

« Elles devront consacrer plus d’efforts à digitaliser les activités les plus exposées aux risques, comme les paiements et la gestion de trésorerie »

Souligne l’agence de notation financière dans sa note.

Quoi qu’il en soit, ces grands groupes bancaires bénéficient des conditions financières favorables grâce à la politique monétaire accommodante de la FED et de la BCE.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top