Les frais de placement continuent à baisser en France

placement

Davantage de Français se lancent dans les placements financiers. En 2018, les détenteurs d’actions en direct constituent 7,5 % de la population âgée de plus de 15 ans, ce qui équivaut à 3,9 millions d’individus. Cette tendance à l’investissement sur le marché boursier est portée par la diminution des frais, y compris des droits de garde.

En se référant à la lettre publiée par l’Autorité des marchés financiers (AMF), les frais moyens ont régressé en 2018, concernant l’épargne financière. L’Observatoire de l’épargne mentionne que les coûts des placements financiers ont diminué de 32 %, sachant qu’ils atteignent 7,6 euros en moyenne, si l’ordre est de 5 000 euros. Ces chiffres ressortent d’une étude réalisée par 16 établissements bancaires de réseaux.

Les acteurs présents sur le Web, qui n’imposent aucun droit de garde, jouent un rôle majeur dans la diminution des frais, selon le document diffusé le 12 février dernier. Internet devient-il un accélérateur d’investissement sur le marché boursier ?

Les frais prélevés sur les portefeuilles français ont baissé de 2,3 % à 1,9 %

Qu’il s’agisse d’action européenne ou de placement financier international, les frais courants ont dégringolé de 2010 à 2017. Concernant les supports français, les frais ont baissé de 2,3 % à 1,9 %, comme l’indique le document.

Les droits de garde sont également concernés, avance l’autorité de régulation compétente. Par exemple, pour un ensemble d’actifs financiers totalisant 10 000 euros et répartis entre 10 investissements, les droits en question s’établissent à 0,65 % en moyenne en 2018, alors qu’ils étaient de 0,67 % en 2017.

Cependant, les frais de placement ne sont pas partout les mêmes, surtout lorsqu’il faut tenir compte du canal de communication. En guise d’illustration, pour un ordre de 5 000 euros, l’intéressé doit débourser 27 euros en ligne, contre 72 euros seulement dans une agence physique.

En tout cas, les frais peuvent osciller entre 0,30 % et 0,75 % pour un ordre du même montant, en fonction des enseignes bancaires. Quant au droit de garde perçu par l’intermédiaire financier, il peut représenter entre 0,30 % à 0,96 % des actifs.

Tout est moins cher en ligne

La guerre des prix entre les courtiers ne finit pas, au profit de ceux qui investissent sur le marché financier. Si la concurrence est rude en matière d’intermédiation dans l’Hexagone, les banques en ligne contribuent fortement à la baisse des charges, à en croire tout comparatif frais bancaires.

Par exemple, Saxo Banque, la banque danoise spécialisée dans le trading en ligne, fixe ses frais à 0,085 %, quel que soit le niveau de l’ordre. Pour un ordre qui s’élève à 5 000 euros, le détenteur de comptes titres devra donc payer 4,25 euros.

Du côté de la plus grande banque de l’Hexagone, BNP Paribas, pour un ordre équivalent à 10 000 euros émis sur la place boursière Euronext, les frais s’établissent à 55 euros en ligne. En revanche, les frais de placement culminent à 60 euros chez Boursorama, l’enseigne digitale de Société Générale, selon le site de Crédit Agricole next bank. Pour un ordre compris entre 1 et 1 000 euros, ceux qui passent par Boursorama déboursent entre 1,99 et 16,65 euros, selon le même site.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top