Bientôt des tests de résistance climatique pour les banques britanniques

Enseigne de la banque Royal Bank of Scotland, l'une des banques britanniques

L’actuel gouverneur de la banque centrale du Royaume-Uni, Mark Carney, a souligné dans une interview donnée à l’un des principaux quotidiens économiques britanniques que les banques devront désormais faire face des stress tests climatiques. Il s’agira de mesurer leur résilience face aux risques liés au réchauffement climatique. Et toujours selon ce haut responsable, les évaluations auront lieu dans les prochains mois.

Mesurer la résilience des banques face aux enjeux du réchauffement climatique

Depuis la crise des subprimes, et compte tenu de la conjoncture socio-économique mondiale, les autorités de régulation financière demeurent vigilantes concernant la situation des banques et les problèmes auxquels elles pourraient avoir à faire face dans un futur proche ou éloigné. Aucun facteur n’est négligé, y compris les changements climatiques et les risques écologiques.

Important En effet, d’après une récente étude, les institutions financières risquent de se retrouver avec des actifs sans valeur, notamment en raison de la dévalorisation des avoirs des entreprises évoluant dans le secteur de l’énergie.

Elles s'exposent également à des poursuites pour « rétention d'information » sur les risques environnementaux.

Or, il s’avère que ces risques sont souvent négligés par les banques. La BoE envisage ainsi d’intégrer des tests de résistance climatique dans les stress tests auxquels les établissements bancaires britanniques sont soumis chaque année.

Prévenir les risques climatiques grâce aux stress tests

Mark Carney restera à la tête de la BoE jusqu’en 2020 pour assurer une sortie sans heurts du Royaume-Uni de l’Union européenne, sur le plan « financier ». Bien que le Brexit demeure à ce jour la principale préoccupation des régulateurs, le gouverneur souligne l’urgence à agir face aux dangers de la hausse des températures.

Il milite d’ailleurs en faveur de la prise en compte des risques climatiques dans les tests de résistance depuis plusieurs années. Déjà, en 2015, il avait alerté les acteurs de la finance sur les dangers du réchauffement climatique, attirant leur attention sur l’importance de l’exposition des compagnies d’assurance et des investisseurs britanniques.

Important L’inclusion des risques climatiques permettra également aux banques de prendre les mesures qui s’imposent en fonction des résultats de leur évaluation.

Leur niveau de résilience pourra ensuite constituer un critère de plus à considérer au moment de la comparaison bancaires des établissements.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top