Au Royaume-Uni, la législation va se durcir pour les banques

Big ben à Londres

L’autorité de régulation du secteur financier britannique va lancer prochainement une série de mesures pour mieux encadrer les services bancaires. La Grande-Bretagne emboite ainsi le pas à la France. Cependant, un tel « empressement » semble annoncer une période délicate pour différents acteurs du système financier.

Des mesures pour les découverts bancaires

Plusieurs décisions concernant les services bancaires ont été conçues et soumises à l’approbation des responsables étatiques. Elles se concentrent plus particulièrement sur le découvert et visent à soutenir les personnes qui connaissent de graves difficultés financières.

Les banques britanniques seront bientôt obligées :

  • de mettre en place des indicateurs communs afin de faciliter le comparatif des frais bancaires ;
  • de clarifier les informations fournies aux clients, notamment dans le cadre des conditions appliquées aux découverts.

Elles devront par ailleurs accompagner les clients dont le solde du compte est débiteur dans la recherche et l’application de solutions destinées à l’amélioration de leur situation.

Important Le régulateur souhaite également que les frais de rejet soient revus à la baisse pour qu’ils reflètent de manière plus objective les coûts qu’ils entrainent.

Ces différentes mesures doivent encore être délibérées au sein du gouvernement avant d’entrer en vigueur, mais il semble que leur adoption par ce dernier ne sera qu’une simple formalité.

Une mesure forte pour les frais de découverte

Les résultats de plusieurs études ont montré que ce sont majoritairement les personnes les plus démunies qui se retrouvent à découvert et qu’ils doivent payer des frais souvent très élevés.

Les découverts non autorisés peuvent ainsi coûter jusqu’à 50 livres par jour. Ces pénalités jouent un rôle prépondérant dans la création de situations de surendettement et les autorités financières ont décidé de les limiter de façon stricte.

Important Les banques devront aligner les tarifications des découverts autorisés et non autorisés et il leur sera désormais interdit de facturer des frais forfaitaires journaliers ou mensuels.

Il semble donc qu’au Royaume-Uni, le secteur financier sera dorénavant encadré de manière plus sévère pour protéger les consommateurs.

La France avait pris des décisions similaires quelques mois avant les Britanniques, et d’autres pays devraient également suivre le mouvement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top